Accueil > Actualité > Dossier spécial > Actualité de Star Academy > Star Academy : ces candidats qui auraient dû gagner l'émission
samedi 26 novembre 2022 16:33

Star Academy : ces candidats qui auraient dû gagner l'émission

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Alors que la grande finale de la "Star Academy" 2022 se joue ce soir sur TF1, retour sur les candidats emblématiques de l'émission qui auraient eu le potentiel de remporter le télé-crochet, de Houcine à Sofia Essaïdi en passant par Hoda ou Maureen.
Crédits photo : Bestimage / TF1
Ce dossier n'a pas pour but de jeter une ombre sur la victoire des gagnants de la "Star Academy", tous légitimes, mais de mettre en lumière certains talents oubliés de l'émission de TF1. Nostalgie au rendez-vous !


Houcine (saison 2)


En 2002, la "Star Academy" est déjà un phénomène de société. Pour TF1, l'enjeu est grand : il faut réussir à trouver un casting fort pour lequel le public se prendra d'affection, comme ce fut le cas avec Jenifer, Mario ou Jean-Pascal durant la saison 1. Plus éclectique et plus débridée, la deuxième distribution - sans doute la meilleure toutes saisons confondues - est remplie de personnalités attachantes à l'instar d'Emma, Jérémy, Aurélie, Alexandre, Georges-Alain, Anne-Laure et bien sûr Nolwenn Leroy, sacrée grande gagnante le 21 décembre 2022. Elève modèle, la chanteuse était un peu l'exact opposé de Houcine, trublion à la voix d'or aussi bon pour semer la zizanie dans le château qu'assurer des performances de haut vol ! Toujours le sourire aux lèvres, l'artiste aura eu, à la force de son talent, l'opportunité exceptionnelle de chanter avec Phil Collins, Lionel Richie, Ray Charles ou Mariah Carey, offrant certaines des prestations les plus marquantes de la saison. Ce n'est pas un hasard si, dès sa sortie de l'aventure, le chanteur a été repéré par Disney pour chanter pour la BO du film "Le Livre de la jungle 2" ! « J'ai cherché ma place. J'ai grandi avec une culture anglo-saxonne, je suis un entertainer. Mais je sais que ça fait peur. Dans notre pays, tout est cloîtré et personne ne chante, danse, fait le show, fait rire son public en même temps » analysait-il dans un portrait pour L'Obs en 2014. Il n'a clairement pas eu la carrière qu'il méritait !



Sofia Essaïdi (saison 3)


Actrice sur le petit écran, chanteuse et star de plusieurs comédies musicales à succès ("Cléopatre", "Chicago"), Sofia Essaïdi mène aujourd'hui une carrière fructueuse à la hauteur de son charisme. Durant la "Star Academy 3", la candidate, alors âgée de 19 ans à l'époque, impressionne par sa puissance vocale et son professionnalisme à toute épreuve. Chouchou de Kamel Ouali, qui la sublimera dans des tableaux chorégraphiés exigeants, l'étudiante en économie aura la surprise de voir Serge Lama débarquer en pleine interprétation de "Je suis malade". Une séquence culte ! Auréolée des meilleures notes semaine après semaine, Sofia sera éliminée au stade des demi-finales face à Elodie Frégé, la future lauréate, avec seulement 33% des votes en sa faveur. Injuste. Mais l'artiste ne regrette rien. « J'ai adoré faire ça. C'était une vraie envie. Mais après, c'est le monde de la télé aussi. On a 19 ans, on ne comprend rien du tout. On est vraiment là par passion, par envie. Et puis, on rentre dans un circuit assez compliqué. On le comprend après » expliquait-elle sur Europe 1 en 2021. Son meilleur souvenir ? Son duo avec Sting, « un des plus beaux et des plus terrifiants moments de ma carrière ».




Hoda (saison 4)


En 2004, la France entière n'avait d'yeux que pour Grégory Lemarchal. Son aura angélique, son intensité, son courage : personne ne remettrait sa victoire - indiscutable - en question. Pourtant, certains élèves de sa promotion sont restés dans son ombre alors qu'ils auraient mérité un peu plus de lumière. C'est le cas de Hoda, l'une des candidates les plus matures du château mais aussi les plus pros, qui a étincelé à chaque prime. Quel autre élève peut se targuer d'avoir rivalisé de puissance avec Tina Turner en personne sur le mythique "Proud Mary" ? Personne ! Mais le public lui a préféré la douce et attachante Lucie, qui obtiendra 66% des votes en sa faveur durant la demi-finale consacrée aux filles. La suite pour Hoda fut un peu plus délicate : malgré quelques singles et des apparitions dans des spectacles ("Salut Joe !", "La Pastorale"), sa carrière n'a jamais vraiment décollé et ses déboires avec la justice ont davantage fait parler. De la "Star Academy", Hoda n'a que des bons souvenirs. « Il n'y a pas un jour où on ne m'en parle pas. Je ne regrette pas une parole, pas une note, pas à un sentiment de cette époque. J'ai énormément de gratitude d'avoir pu faire cette Star Academy-là, avec toutes ces personnalités-là. Quant à Greg, il nous a donné une leçon de vie, et nous a fédérés dans l'amitié, le bonheur et l'envie d'en profiter un maximum » confiait-elle à Télé-Loisirs l'an passé.




Jean-Luc Guizonne (saison 5)


Avant même sa participation à la "Star Academy", Jean-Luc Guizonne était comme un poisson dans l'eau sur scène. Armé de son timbre chaud, l'artiste soul avait déjà pu sillonner la France et même l'Europe au sein de la chorale We Are Ore, une expérience qu'il aura mis à profit en 2005 en intégrant le château de Dammarie-Les-Lys, aux côtés de Magalie Vaé, Pascal, Jérémy Amelin ou Maud. Assurément l'un des plus pros de la saison 5, Jean-Luc a vécu un moment unique en partageant un duo avec Stevie Wonder, son idole, le jour de ses 27 ans ! Hélas, il sera éliminé de l'aventure deux semaines avant la demi-finale. Une défaite ? Pas vraiment. Malin, le chanteur s'est servi de ce tremplin et des enseignements des professeurs pour décrocher LA vraie chance de sa vie : auditionner pour la comédie musicale "Le Roi Lion". En 2007, il incarne Mufasa dans l'adaptation française jouée au théâtre Mogador, un rôle qu'il ne quittera pas pendant les 15 années à venir. Polyvalent, Jean-Luc Guizonne, dont les talents de comédien ont également pu être admirés au théâtre, dans les comédiens musicales "Gospel sur la Colline" et "Chicago" ou sur la chaîne YouTube Chronik Fiction, a intégré le casting de la version anglaise ou allemande du spectacle et se produit depuis 2021 à Londres. Longue vie au roi !




Dominique Fidanza (saison 6)


Elle était LA favorite de la sixième édition de la "Star Academy". Ancienne gagnante de "Popstars" en Italie, Dominique était, du temps de son passage sur TF1, adulée par ses professeurs, montrant une aisance scénique évidente dès sa première apparition sur "Black Horse and the Cherry Tree" de KT Tunstall. Partageant la scène avec Pink, Tina Arena, Patrick Bruel, mais aussi Johnny Hallyday, Lara Fabian, P. Diddy, Laura Pausini ou Lionel Richie au fil de l'aventure, la chanteuse n'a pas réussi à faire face, malgré son talent, à la métamorphose de Cyril Cinélu, sacré grand vainqueur face à elle en finale. La suite fut discrète pour elle, car il a fallu attendre 7 ans avant de la voir publier son premier album "Solipsiste". Elle gardait un souvenir mitigé de l'émission... « La Star Academy c'est une parenthèse dans ma vie et un beau souvenir mais on nous fait miroiter beaucoup de choses et au final, il n'y a pas grand-chose. J'ai eu la chance de pouvoir faire cet album mais 90% des gens qui participent à la Star Academy n'ont rien » regrettait-elle en 2013. Elle avait ensuite rejoint la troupe Pluribus, dirigée par Michel Fugain. Elle est aujourd'hui peintre, musicienne et carnettiste entre la Suisse et l'Italie, sous le nom Sighanda.




Maureen Angot (saison 7)


Tant de potentiel et un beau gâchis. Voilà comment on pourrait résumer l'aventure de Maureen à la "Star Academy" 7. Dès son interprétation de ''Rehab'' d'Amy Winehouse lors du premier prime, la voix suave de cette chanteuse amatrice de jazz fait des merveilles. Très vite, tout le monde la voit aller au bout de la compétition, tant elle prend la place de leader parmi les autres élèves qu'elle conseille pour les collégiales. Sur le plateau, avec Joss Stone, MC Solaar ou Alicia Keys, l'artiste, qui a déjà tout d'une grande, éblouit. Mais au bout de huit semaines, surprise : Maureen décide de jeter l'éponge, laissant la voie libre à Quentin Mosimann. Pourquoi ? « J'étais physiquement épuisée. Je suis de nature à intérioriser tout mon stress, et j'ai dû psychosomatiser » avait-elle avancé, évoquant le « rythme effréné » qu'on leur imposait de semaine en semaine. On l'avait ensuite retrouvée dans "The Voice" saison 1, et le public a pu déceler sa magnifique voix de velours sur l'album "Géopoétique" de MC Solaar, récompensé aux Victoires de la musique 2018 : elle l'accompagne sur les titres "J.A.Z.Z. (Kiffez l'âme)" et "Super Gainsbarre".

Le player Dailymotion est en train de se charger...
Star Academy en interview
18/11/2023 - Finaliste emblématique de la précédente saison de la "Star Academy", Léa se confie sans langue de bois en interview sur Purecharts. L'après télé-crochet, la notoriété, ses erreurs, son nouveau single "Qui je suis", sa relation avec Tiana, les critiques de Chris... Rencontre sans filtre !
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter