Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Eurovision > L'Eurovision a tranché : Israël ne sera pas exclu du concours malgré les appels au boycott
vendredi 16 février 2024 17:00

L'Eurovision a tranché : Israël ne sera pas exclu du concours malgré les appels au boycott

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
Fin du suspense : Israël prendra part à l'édition 2024 de l'Eurovision. Après les appels au boycott de plusieurs pays en raison du conflit à Gaza, l'organisation du concours a décidé de maintenir la participation d'Eden Golan, la candidate qui représentera l'Etat hébreu. Toutefois, une chanson jugée trop politique a été écartée.
Crédits photo : Instagram
L'Eurovision, un événement apolitique ? C'est la question et le débat qui agitent les consciences chaque année ou presque, mais particulièrement en prévision de l'édition 2024 du concours qui se déroulera à Malmö, en Suède, suite à la victoire de Loreen. Depuis plusieurs semaines, de nombreuses voix venues des pays scandinaves appellent à l'exclusion d'Israël en raison de la guerre qui sévit à Gaza, où l'offensive israélienne déclenchée en représailles à l'attaque terroriste du Hamas du 7 octobre (1.160 victimes) a causé une hécatombe. D'après le ministère de la Santé du Hamas, l'offensive armée a fait plus de 28.000 morts en quatre mois parmi les civils palestiniens, dont 70% de femmes et d'enfants.« Ce n'est pas en accord avec nos valeurs qu'un pays ayant commis des crimes de guerre et occupant militairement un autre territoire se voie offrir une scène pour polir son image grâce à la musique » a notamment dénoncé la chaine finlandaise Finnish Broadcasting Company, qui menace de boycotter la compétition internationale.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Il ne s'agit pas d'un concours entre gouvernements"


Faisant fi des critiques, Israël a choisi le 6 février dernier sa candidate : Eden Golan, 20 ans, a remporté l'émission "Hakokhav Haba" et représentera donc son pays lors de la prochaine édition du concours. Et sa présence est désormais confirmée par l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER). Dans un entretien accordée à AFP jeudi, Noel Curran, le directeur de l'organisation en charge de l'Eurovision, a balayé d'un revers de la main la possibilité d'interdire Israël de concourir, comme cela avait été le cas pour la Russie en 2022 après l'émoi international suscitée par l'invasion de l'Ukraine. « Les comparaisons entre les guerres et les conflits sont complexes et difficiles et, en tant qu'organisme de média apolitique, il ne nous appartient pas de les établir. Il ne s'agit pas d'un concours entre gouvernements » a-t-il tranché.

A LIRE - "Un massacre" : La Zarra demande le boycott d'Israël à l'Eurovision 2024

Selon Noel Curran, l'absence de la Russie dans la compétition est justifiée par des manquements au règlement : « Les radiodiffuseurs russes avaient été suspendus de l'UER en raison de leurs manquements persistants à leurs obligations de membre et pour avoir violé les valeurs du service public ». Dans le cas d'Israël, « nos organes directeurs ont convenu que le radiodiffuseur public israélien Kan satisfaisait à toutes les règles du concours et qu'il pouvait participer comme il l'a fait au cours des 50 dernières années » précise-t-il.

Une chanson jugée non-conforme au règlement


Quelques heures avant cette annonce, Eden Golan avait reçu le soutien de 400 personnalités internationales parmi lesquelles l'actrice britannique Helen Mirren, le chanteur Boy George ou Gene Simmons, le bassiste du groupe Kiss, dans une lettre ouverte diffusée sous l'égide de l'ONG Creative Community for Peace. « Nous sommes choqués et déçus de voir certains membres de la communauté du divertissement appeler à l'exclusion d'Israël du concours pour avoir riposté au plus important massacre de Juifs depuis la Shoah » écrivent les signataires, en insistant sur l'importance « des événements porteurs d'unité » comme l'Eurovision : « Il est essentiel pour créer des ponts entre les cultures et unir des peuples de tous horizons autour de leur amour commun pour la musique ».

Si Eden Golan fera donc face à Slimane (France), Olly Alexander (Royaume-Uni) ou Angelina Mango (Italie) lors de l'Eurovision 2024, on ne sait pas encore quelle chanson elle défendra sur la scène de la Malmö Arena. Une première chanson soumise à l'étude a été retoquée par l'UER selon le média israélien Ynet. Le texte, analysé pour « vérifier qu'elle ne contenait pas de message politique », a été rejeté par l'organisation. En 2021, la Biélorussie avait été disqualifiée du concours à cause d'une chanson jugée non conforme.
Eurovision en interview
26/11/2023 - Après avoir notamment participé à "The Voice Kids", la jeune chanteuse Zoé Clauzure, âgée de 13 ans, se confie sur l'Eurovision Junior, où elle représente la France aujourd'hui depuis Nice. Sa chanson "Coeur", le harcèlement scolaire, ses projets... Interview !
Plus de Eurovision
A lire sur les forums :
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter