Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Amir > "Ce serait criminel de se taire" : Amir a écrit une chanson sur l'attaque du Hamas pour son nouvel album
samedi 06 juillet 2024 10:32

"Ce serait criminel de se taire" : Amir a écrit une chanson sur l'attaque du Hamas pour son nouvel album

Par Julien GONCALVES | Rédacteur en chef
Enfant des années 80 et ex-collectionneur de CD 2 titres, il se passionne très tôt pour la musique, notamment la pop anglaise et la chanson française dont il est devenu un expert.
Amir publiera son nouvel album "C amir" le 13 septembre prochain. Alors qu'il défend actuellement le single "Sommet", l'artiste se livre à Purecharts sur une autre chanson, "Supernova", inspirée par l'attaque terroriste du Hamas lors d'un festival en Israël. "Si on a été outrés par de qui est arrivé au Bataclan, on ne peut qu'être outrés par ça" confie le chanteur.
Crédits photo : Bestimage
Amir vient d'officialiser la sortie de son nouvel album "C amir". Rendez-vous le 13 septembre prochain pour découvrir les 12 nouvelles chansons de ce projet marqué par la mort de sa mère et les attentats survenus en Israël en octobre dernier. « Dans ce nouvel état d'esprit qui est le mien aujourd'hui, il y aura de la vérité. Il y en aura tellement que ça pourra peut-être gêner, et ce n'est pas grave, tant mieux » assure le chanteur dans une interview à paraître demain sur Purecharts, qui reviendra d'ailleurs sur la guerre menée par Israël, son pays de naissance, au cours du projet. Le premier single "Sommet" y fait même référence. « Ce titre a pour moi évidemment une double lecture, dont je ne peux pas me dissocier. On se parle de choses simples à digérer, mais elle parle aussi de nouveaux départs après des défis personnels comme collectifs. On est encore là-dedans. C'est malheureux mais je ne perds pas espoir » nous confie Amir.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Ils se retrouvent attaqués à l'aube"


Sur son nouvel album, l'artiste de 40 ans ira même plus loin en consacrant le titre "Supernova" à l'attaque terroriste du Hamas en Israël survenue le 7 octobre dernier, en évoquant la tuerie du festival de musique Supernova où 364 festivaliers ont trouvé la mort. Il se « contrefout » d'ailleurs des potentielles critiques, tant cette prise de parole est viscérale pour Amir. « Ce serait criminel de se taire. Ces jeunes gens vont faire la fête dans un festival de musique, et là on est sur un média musical donc ça a tout son sens. Ils pensaient passer la nuit à danser avec leurs copains, et ils se retrouvent attaqués à l'aube par des milliers de missiles par des centaines de terroristes qui débarquent avec des armes... Si on a été outrés par ce qui est arrivé au Bataclan, on ne peut qu'être outrés par ça » avance l'interprète de "Rétine", en accord avec lui-même : « Je trouve ça évident qu'il faille que je m'adresse à des événements que j'ai vécus il y a si peu de temps et qui sont une plaie ouverte encore pour moi ».

A LIRE - Amir "sous les bombes" en Israël, son témoignage choc en plein conflit

Ainsi, sur cette chanson forte, Amir raconte « le passage brutal de l'utopie du bonheur que l'on peut ressentir quand on est en fusion avec soi-même, avec la nature, avec les gens qu'on aime, à l'horreur absolue ». Il se mettra dans la peau de ces personnes qui dansaient et qui ont perdu la vie. « Ils étaient tous innocents, ils venaient juste à une soirée pour s'amuser... L'image des gens qui courent, qui essaient de fuir pour rester vivants, est tellement marquante que c'est ce qui nous est venue en premier pour illustrer ce désastre » souligne l'artiste, impatient de délivrer les messages réunis sur cet album, important à ses yeux.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Mentions légales
  • Publicité
  • Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter