Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de La Zarra > La Zarra à l'Eurovision : le choix d'une artiste canadienne pour la France fait polémique
mardi 17 janvier 2023 13:29

La Zarra à l'Eurovision : le choix d'une artiste canadienne pour la France fait polémique

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
La Zarra représentera la France à l'Eurovision 2023. Mais certaines voix dénoncent qu'une chanteuse canadienne puisse défendre les couleurs du drapeau tricolore. Pourtant, le règlement du célèbre concours est formel : la délégation est dans son droit. Explications.
Crédits photo : Abaca
« Je me sens prête ». Connue du public à travers son tube "Tu t'en iras", La Zarra a été choisie pour représenter la France à l'Eurovision 2023, dont la finale se tiendra à Liverpool, au Royaume-Uni, le 13 mai prochain. Et la sculpturale chanteuse à la voix de velours ne vient pas faire de la simple figuration. « Je vais le faire de façon authentique et sincère. Je ne vais pas essayer de me travestir, de rentrer dans un moule. La musique, c'est la raison pour laquelle je chante, j'étais portée par l'envie, c'était vital pour moi. J'ai appris à chanter comme ça. Je veux offrir mon âme à la France » confie-t-elle en interview pour Purecharts, affichant ses ambitions : « C'est sûr que j'y vais pour gagner. Mais c'est une de mes peurs, de ne pas réussir. (...) Je veux surtout qu'on soit fier du tableau qu'on va faire. Et que la France, même si on ne gagne pas, soit fière et se dit qu'on a quand même gagné ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'est scandaleux !"


Si la chanson qu'interprétera La Zarra sur la scène de l'Eurovision n'est pas encore connue, sa participation cause déjà des remous. Des voix s'élèvent pour dénoncer qu'une artiste canadienne ait été sélectionnée pour représenter la France au plus grand concours de chansons au monde. De son vrai nom Fatima Zahra Hafdi, La Zarra est en effet originaire de Longueuil, près de Montréal au Canada, où ses parents ont émigré du Maroc avant sa naissance. Une hérésie pour certains patriotes, qui auraient préféré qu'une chanteuse de nationalité française porte les couleurs du drapeau tricolore. « C'est scandaleux ! C'est un concours qui n'a plus aucun sens. Tu peux prendre un Allemand pour représenter la France qui chante en anglais ! On a 15.000 radio-crochets ou télé-crochets en France, on n'est pas capable de trouver quelqu'un qui nous représente ? On est obligé d'aller chercher au Québec ? Ils nous emm*rdent » a dénoncé le chroniqueur Jean-Michel Maire dans "TPMP People" sur C8.

"Ce sont des mentalités qu'il faut bouger"


Ces critiques, Alexandra Redde-Amiel, la cheffe de la délégation française à l'Eurovision, y a répondu. « Je crois que c'est une non-question. La France a besoin de "good vibes only". Pour gagner nous avons besoin d'une France mobilisée, d'une France qui ne se pose pas de questions, d'une France qui avance. Ce sont des mentalités qu'il faut bouger, qu'il faut éduquer. C'est essentiel » a-t-elle avancé au micro de Télé-Loisirs, en appuyant sa décision : « Aujourd'hui, La Zarra est une artiste produite par la France, adoptée par la France et qui vit en France. La France est le berceau de la francophonie. Quel plus bel exemple que Céline Dion ou Natasha St-Pier. Si on parlait de Charles Aznavour et Dalida ? Est-ce qu'aujourd'hui, quand on les revendique, on se pose la question de savoir s’ils sont Arménien ou Egyptienne ? On ne se demande pas d'où ils viennent ».



Que dit le règlement ?


Effectivement, la situation concernant La Zarra n'est pas une première. En 2001, Natasha St-Pier était arrivée quatrième du Concours Eurovision de la chanson avec "Je n'ai que mon âme" pour la France, alors qu'elle est née au Nouveau-Brunswick, une province canadienne. 13 ans plus tôt, sa compatriote Céline Dion avait remporté l'Eurovision avec "Ne partez pas sans moi" pour... la Suisse. Il s'agit d'ailleurs de la dernière victoire d'une chanson interprétée en langue française au concours ! Le règlement de l'Eurovision est clair à ce sujet : la nationalité d'un candidat ne rentre pas dans les critères de sélection. « Chaque diffuseur participant est libre de décider de la langue dans laquelle son ou ses concurrents chanteront » précise le site officiel de l'Eurovision, en indiquant quelques règles additionnelles : la chanson sélectionnée doit être originale, c'est-à-dire avoir été créée pour le concours, et ne doit pas excéder 3 minutes. Que le représentant soit choisi par le public via télévote, comme ce fut le cas pour Barbara Pravi dans l'émission "Eurovision France, c'est vous qui décidez !", ou par le diffuseur via un processus interne, en l'occurrence France Télévisions, est à la discrétion de chaque délégation.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter