Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Star Academy > Star Academy : Nikos Aliagas revient sur les propos sexistes et homophobes dans l'émission
vendredi 14 octobre 2022 15:12

Star Academy : Nikos Aliagas revient sur les propos sexistes et homophobes dans l'émission

Par Théau BERTHELOT | Journaliste
Passionné par la musique autant que le cinéma, la littérature et le journalisme, il est incollable sur la scène rock indépendante et se prend de passion pour les dessous de l'industrie musicale et de l'organisation des concerts et festivals, où vous ne manquerez pas de le croiser.
La "Star Academy" revient ce samedi sur TF1. Interrogé ce matin sur France Inter, Nikos Aliagas est revenu sur des propos homophobes ou sexistes tenus durant la première saison de l'émission par certains candidats comme Jean-Pascal. Et il assure que cela ne se reproduira plus aujourd'hui !
Crédits photo : Abaca
J-1 pour la "Star Academy" ! Le château rouvre ses portes pour une dixième saison ce samedi sur TF1. Si Nikos Aliagas rempile à la programmation, Michael Goldman est le nouveau directeur tandis que Robbie Williams est le grand parrain de ce revival. Le présentateur va retrouver ses marques dans le programme, 20 ans après y avoir été révélé : « Je lui dois beaucoup au public français. On ne m'a jamais dit "Dégage le Grec, qu'est-ce que tu fous là ?". (...) Je suis de passage encore. Et après 22 ans, j'arrive avec les mêmes incertitudes, mais avec un peu plus de bouteille ». D'ailleurs, l'animatrice de France Inter Sonia Devillers l'a confronté aux propos sexistes ou homophobes dont les téléspectateurs avaient pu être témoins durant la première saison de la "Star Academy". On se souvient du portrait de Jenifer, mettant en avant ses mensurations. « On parlait surtout de son poids, plus que de sa poitrine » a tout d'abord rectifié Nikos Aliagas.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"L'époque était sexiste"


Et surtout du coup de gueule de Jean-Pascal Lacoste qui, furieux, avait lancé à pleins poumons : « Putain, c'est un truc de pédés du cul la danse. C'est pour les pédales ! Je me lève à 7h du matin pour faire de la danse. Normal que j'y arrive pas si c'est pour les tarlouzes du cul, la danse ! ». Une séquence qui ne serait évidemment pas passée aujourd'hui. Mais qu'en pense désormais l'animateur ? « L'époque était [sexiste]. On ne va pas se mentir. Je ne vais pas vous dire "Non...". Évidemment, il y avait même des insultes homophobes, il y avait de tout. Mais c'était une réalité » répond Nikos Aliagas : « On était dans la télé-réalité de l'époque. Je ne la juge pas, je ne veux pas faire celui qui veut tout effacer avec une ardoise magique. Ça a existé ».



Celui qui anime aujourd'hui "The Voice" assure que l'émission sera plus vigilante envers ces propos polémiques : « A nous d'être meilleurs aujourd'hui et à nous de faire en sorte que toutes ces sensibilités, toutes ces paroles qui ont été libérées puissent aussi nous rendre meilleurs ». Durant la conférence de presse de l'émission il y a quelques semaines, le producteur Mathieu Vergne était déjà revenu sur ces déclarations homophobes ou sexistes polémiques : « Les choses ont évolué en 20 ans. On suivra l'évolution des choses. L'idée, c'est d'être en phase avec la société. Déjà il y a des choses qui ne se disent plus 20 ans après. Les jeunes ne parlent plus de la même façon. On sera vigilants nous aussi, s'il y a un débordement sur le canal qui diffusera le château en direct, il y aura une épuration de ce qui va se passer, et encore plus dans la quotidienne qui sera montée ».
Star Academy en interview
15/03/2024 - Candidats emblématiques de la "Star Academy", Axel et Julien sont embarqués dans une tournée marathon avec leurs camarades. Très proches, les deux artistes se confient à Purecharts sur l'intensité du planning, leurs projets solo ou la haine en ligne. Interview !
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter