Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Benjamin Biolay > "De l'hypocrisie" : Roselyne Bachelot tacle Benjamin Biolay et "les artistes friqués"
jeudi 05 janvier 2023 11:00

"De l'hypocrisie" : Roselyne Bachelot tacle Benjamin Biolay et "les artistes friqués"

Par Théau BERTHELOT | Journaliste
Roselyne Bachelot vient de sortir le livre "682 jours" où elle relate son expérience de ministre de la Culture. Elle n'hésite pas à critiquer le comportement jugé hypocrite de certains artistes "friqués" durant la crise sanitaire. Dans son viseur ? Benjamin Biolay qu'elle tacle sévèrement.
Crédits photo : Montage Pure Charts / Bestimage
Roselyne Bachelot règle ses comptes. Dans son nouveau livre "682 jours", sorti ce jeudi, l'ancienne ministre de la Culture revient sur son mandat au sein du gouvernement Macron. Et de façon corrosive au vu du sous-titre de son livre : "Le bal des hypocrites". Celle qui est également sociétaire des "Grosses têtes" multiplie les interviews pour la promotion de son livre, et n'est pas tendre envers le monde de la culture, qu'elle dit pourtant avoir défendu et soutenu envers et contre tout durant les pires heures de la pandémie. « Certains politiques n'arrêtaient pas de dire qu'on n'en faisait pas assez pour le monde de la culture, alors que la France a pulvérisé le montant des aides. Et qui ensuite nous ont accusé d'avoir cramé la caisse. Faut choisir : soit on a cramé la caisse, soit on en a pas fait assez » estime-t-elle face à Amandine Bigot dans la matinale de RTL.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Ils me remercient en coulisses et m'attaquent sur scène"


Dans son viseur ? L'industrie du cinéma dont elle dénonce « l'exception française », « gavée d'argent public » et « qui permet à de très nombreux films français de ne pas trouver son public, et qui n'hésite pas à afficher son mépris pour les grands films ». Mais aussi et surtout le milieu de la musique, durement impacté par la crise sanitaire liée au Covid-19 avec l'arrêt des concerts et la fermeture des rayons culturels considérés comme non-essentiels. « Ce sont certains artistes, pas tous parce qu'évidemment il y a certains artistes qui nous ont dit qu'ils avaient tenu la barre grâce aux aides de l'Etat » reconnaît Roselyne Bachelot : « Mais avoir vu certains artistes, souvent parmi les mieux payés, venir se plaindre sur certains plateaux... ».

Parmi les contestataires, Roselyne Bachelot cite, dans son livre, Benjamin Biolay, qu'elle traite d'« artiste parmi les plus friqués » avec une tartine « bien beurrée des deux côtés ». L'interprète de "Comment est ta peine" avait en effet multiplié les coups de gueule contre les règles gouvernementales pour le monde du spectacle. Ainsi, sur RTL, l'ancienne ministre de la Culture dénonce « l'hypocrisie de me remercier dans les coulisses et de m'attaquer sur la scène » : « Je trouvais que c'était difficile ». Mais elle reste néanmoins compréhensive envers les chanteurs : « Je dois reconnaître que pour les artistes, il y a eu une telle souffrance de ne pas être en contact avec le public, que c'est sans doute eux que j'ai le mieux compris ». Benjamin Biolay lui a d'ailleurs répndu sur Instagram en partageant une couverture parodique d'un album de Tintin appelé "À la recherche de ta dignité". Le message est passé...
Pour en savoir plus, visitez benjaminbiolay.com, ou son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez le dernier album de Benjamin Biolay sur Pure Charts.
Benjamin Biolay en interview
10/09/2022 - Benjamin Biolay est de retour avec son dixième album "Saint-Clair", deux ans après le joli succès de "Grand prix". L'artiste se confie à Purecharts sur son nouveau rôle de chanteur populaire, ce disque plus personnel, l'imagerie religieuse, ses projets et la tournée à venir. Interview !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Benjamin Biolay

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter