Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Les 20 meilleurs albums francophones de 2020 : Benjamin Biolay, Yelle, Oklou...
Dossier spécial
jeudi 31 décembre 2020 13:00

Les 20 meilleurs albums francophones de 2020 : Benjamin Biolay, Yelle, Oklou...

2020 touche à sa fin alors Pure Charts vous propose de faire le point sur les meilleurs projets francophones - albums et EP - publiés ces 12 derniers mois, sans ordre de préférence. Parmi nos coups de coeur figurent les disques de Benjamin Biolay, Yseult, Terrenoire, Yelle ou encore Christine and the Queens, Laylow et Pomme.
Crédits photo : Montage Pure Charts

Terrenoire - "Les forces contraires"


Avant d'émouvoir la France entière grâce à "Jusqu'à mon dernier souffle", utilisé dans la publicité Intermarché, le duo Terrenoire, formé des frères Théo et Raphaël Herrerias, a saisi dans son premier album "Les forces contraires" toute l'intensité du tourbillon de la vie. A la croisée des chemins entre chanson française, pop, électro et urbain, leurs morceaux, du poignant "Derrière le soleil" à "Ça va aller" qu'on s'est répété comme un mantra en 2020, font courir les mots sur le fil d'une mélodie qui bouillonne, nous attrapant le coeur avec des textes intimes sur le deuil, l'amour et la joie qui touchent à l'universel. Une révélation.




Benjamin Biolay - "Grand prix"


Aligné sur la ligne de départ, Benjamin Biolay a filé à cent à l'heure pour ravir le coeur des Français. Emmené par la ballade "Comment est ta peine ?", son nouvel album "Grand prix" a été propulsé directement numéro un des ventes à sa sortie en juin. Et son succès s'avère mérité ! Car le musicien, toujours plus passionnant dans son approche et ses influences, a poussé le curseur mélancolie au maximum sur ce disque à l'essence rock où son timbre éraillé croque à merveille le destin des pilotes qu'il affectionnait tant dans l'enfance pour mieux nous parler de sa propre course, lui qui livre ici, sur des guitares pétaradantes, ses états d'âme et ses réflexions personnelles. Hat trick !




Oklou - "galore"


Artiste française énigmatique, Oklou a impressionné les mélomanes avec sa mixtape "Galore", fusionnant la pop, l'électro et le R&B sur une épopée musicale fascinante. Avec un accent anglais parfait, toujours plongé dans l'auto-tune, l'auteure-compositrice-interprète, qui produit aussi intégralement son projet, nous invite en plein voyage planant, nocturne et ensorcelant, partageant ses parts d'ombre et de lumière à travers les excellents titres "Unearth Me", "God's Chariots", "Galore" ou "Another Night". Assurément, l'un des grands albums de l'année !




Laylow - "TRINITY"


Peu connu du grand public, Laylow a mis tout le monde d'accord avec son dernier album, "TRINITY". Entre virtuel et réalité, l'album-concept nous fait suivre les tribulations du rappeur toulousain, sous l'influence aussi belle que dangereuse du logiciel de stimulation d'émotions qui lui emprunte son nom. Composé de 15 titres dont des feats avec Lomepal, Jok'air, S.Pri Noir ou Alpha Wann, et pas moins de 7 interludes pour mieux nous plonger dans ce monde futuriste, "TRINITY" nous expose ses rêves, ses désillusions, ses sentiments, sa violence ou sa mélancolie avec les puissants "Plug", "Longue vie", "Piranha Baby", le superbe "Dehors la night" ou "Burning Man". L'album rap de 2020 !




Yelle - "L'ère du Verseau"


Sur l'intime et dansant "L'ère du Verseau", la chanteuse de Yelle, complété par son compagnon Grand Marnier, abandonne les facéties de "Complètement fou" pour sauter à pieds joints dans l'âge adulte. Un quatrième album vibrant, hanté par le deuil de son père. Une épreuve qui occasionne un bilan sur le monde, le rapport à soi et le rapport à l'autre. Véritable mise à nu à l'image de la déclaration d'amour à la France "Je t'aime encore", l'album offre autant de facettes sensibles que de titres calibrés pour les nuits pleines de sueurs ("Karaté", "J'veux un chien") qu'on aimerait retrouver un jour. Un "beau chagrin" à écouter en s'imaginant sur le dancefloor.




Christine and the Queens - "La Vita Nuova"


2020, nouvelle année du sacre de Christine and the Queens ! Avec l'EP "La Vita Nuova", somptueux projet aussi musical que visuel, la chanteuse est venue faire taire les mauvaises langues et rappeler qu'elle est la popstar française la plus passionnante et la plus innovante du moment. Signant avec "People, I've Been Sad" un des hymnes de cette année confinée, Christine and the Queens navigue entre français, anglais, espagnol et italien sur un 6-titres bluffant et percutant, faisant le pont entre la froideur de "Chaleur humaine" et la chaleur de "Chris". Certes, il s'agit là d'un EP et pas d'un véritable album à proprement parler mais impossible de ne pas évoquer cette perle musicale qui a accompagné notre année. 




Pomme - "Les failles cachées"


2020 a été l'année de la consécration pour Pomme. Si son 2ème album "Les failles" est en réalité sorti fin 2019, il a eu droit à une réédition "Les failles cachées" en février dernier, puisque la chanteuse était nommée aux Victoires de la Musique. Elle est d'ailleurs repartie avec le trophée de l'Album révélation ! Un beau coup de projecteur qui lui a permis d'écouler plus de 60.000 exemplaires de son disque. Bouleversante de poésie, l'artiste française a touché le public en plein coeur avec ses chansons précieuses, délicates, pleines d'amour, de doutes, d'espoir et de douleurs, comme "Je ne sais pas danser", "anxiété" ou encore la magnifique "Une minute", utilisée dans une publicité La Redoute.




Yseult - "BRUT"


Yseult est un talent "BRUT". C'est ce qu'elle prouve une nouvelle fois grâce son nouvel EP, composé de six pistes libres et implacables. La chanteuse, qui nous avait déjà mis une claque avec "Corps", y assume ses désirs comme sur "BB" ou le sensuel et bouillant "Sexe", qui frôle les 7 minutes, nous fait planer avec Jok'air sur l'intense "101 regrets" ou dépoussière la grande chanson française avec "Bad Boy". Point d'orgue ? La piste d'ouverture "Indélébile", un piano-voix bouleversant où l'interprétation d'Yseult entre puissance et émotion est saisissante. On attend désormais l'album avec grande impatience !




Yaël Naïm - "Nightsongs"


Un seul en scène renversant. Nées au cours de longues sessions solitaires de thérapie nocturne, les "Nightsongs" de Yaël Naïm sondent les tourments d'une artiste qui dépouille ses émotions intérieures et les offre au public avec autant de douceur dans la voix que de lâcher prise. Sur un fil entre douleur et fragilité extrême, ce disque s'entoure du silence comme d'une arme, capturant les confessions intimes de la chanteuse franco-israélienne, qui aborde la perte d'un proche ou les joies de la maternité, avec si peu d'arrangements mais tant de beauté. Chaque note de piano, chaque corde grattée, chaque écho fantomatique qui accompagne ses suppliques, interprétées en français ou en anglais et parfois même les deux, y est à sa place. Un travail d'orfèvre.




Grand Corps Malade - "Mesdames"


Opération séduction réussie pour Grand Corps Malade. Introduit par le tube surprise "Mais je t'aime", son nouvel album "Mesdames" est un bel hommage à la gent féminine. Aux côtés de Louane, Laura Smet ou Suzane, le slameur dévoile dix nouveaux titres intenses et engagés, qui ne manquent pas d'une dose de second degré pour évoquer des sujets tour à tour légers ou graves. D'un coup de foudre en soirée au sexisme quotidien en passant par les liens de familiaux et les difficultés de tous les jours, Grand Corps Malade vise juste à chaque ligne, et se permet d'évoquer sans opportunisme la période actuelle sur le très drôle "Confinés" mais aussi "Pas essentiel", sorti à part il y a quelques semaines. C'est doux, émouvant, puissant... et nécessaire !




Aloise Sauvage - "Dévorantes"


Aloïse Sauvage sait tout faire. Actrice, circassienne, rappeuse, chanteuse, elle réunit toutes ses influences sur son premier album "Dévorantes", brisant les barrières et les codes. Décomplexée, pleine d'assurance et de fragilité, elle percute l'auditeur du premier au dernier titre avec un naturel désarmant, un langage libre et une musicalité riche. Entourée des meilleurs beatmakers comme Boumidjal ou Le Motif, Aloïse Sauvage soigne tout, de ses textes aux productions, pour chanter la tolérance ("Omowi"), l'absence d'un père ("Papa"), la dépression ("Et cette tristesse"), la force de l'amour ("Si on s'aime") ou ses désirs brûlants ("A l'horizontale"). Renversant !




Lous and the Yakuza - "Gore"


Pour Lous and the Yakuza "tout est gore". Et 2020 nous l'a bien prouvé ! Dans l'air du temps, la chanteuse belge impose sa singularité et son univers sombre sur ce premier album ciselé de 10 titres, où elle va droit au but, toujours. Produit par El Guincho, qui a accompagné le succès mondial de Rosalia, "Gore" ne s'embarrasse pas des conventions. Libre sur chaque note, Lous chante ou rappe à l'envie, fusionne trap, pop ou rumba congolaise, et nous raconte sa vision du monde, avec une rage de vivre et de réussir sans pareille. Ne passez pas à côté du hit "Dilemme", du tubesque "Dans la hess" ou encore "Quatre heures du matin".




Louane - "Joie de vivre"


Louane le sait, elle est à un tournant de sa vie et de sa carrière. Devenue maman, la jeune artiste devient papillon après l'énorme succès de ses deux premiers albums. Avec "Joie de vivre", elle impose un univers plus mature qui tend vers la pop urbaine, et se dévoile au public comme un livre ouvert. A l'image du premier single "Donne-moi ton coeur", dont on ne se lasse pas. Surprenant à travers un duo détonnant avec Soolking, Louane impressionne vocalement sur "Aimer à mort", fend l'armure sur "A l'autre", où elle s'adresse tour à tour à sa maman disparue et à sa fille, et n'oublie pas de nous faire danser avec le fédérateur "Pleure". Un très bon cru !




Hervé - "Hyper"


Vous avez pu l'entendre ces derniers mois dans une publicité pour du café ("Si bien du mal"). Mais Hervé a fait exploser son talent en 2020 avec son premier album "Hyper", de tous les superlatifs. De "Trésor" à "Maëlstrom" en passant par l'excellent "Coeur poids plume", Hervé conte ses histoires sur un fond d'électro et offre au public un disque introductif aussi entêtant que réussi, devenant ainsi la sensation pop française de 2020. Et nul doute que sa carrière ne fait que commencer !




Woodkid - "S16"


Sept ans après "The Golden Age", Woodkid nous offre son deuxième album "S16", dont le titre fait référence au soufre. Un disque sombre, riche en textures, qui se vit comme une véritable expérience sonore et émotionnelle pour l'auditeur, et sur lequel l'artiste français évoque l'environnement, l'identité, l'homophobie ou les addictions. Du vénéneux "Goliath", au vibrant "In Your Likeness", en passant par le métallique "Pale Yellow" ou le percutant "Highway 27", la voix chaude de Woodkid nous enveloppe et nous tient compagnie durant ce voyage intense.




Dinos - "Stamina"


Il aura fallu attendre le troisième album de Dinos pour que son talent brut brille de mille feux. Originaire de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, le rappeur a mis ses tripes sur la table pour créer "Stamina" (la pochette est d'ailleurs superbe !). Avec poésie, sensibilité et une certaine noirceur, l'artiste de 27 ans rappe et chante ses sentiments sans se cacher, explore ses souvenirs comme ses démons, toujours avec authenticité. Et Dinos sait s'entourer : il invite Nekfeu sur "Moins un", Da Uzi sur "Maman m'aime", ou encore Tayc, Leto ou Laylow. A écouter d'urgence !




Sébastien Tellier - "Domesticated"


S'il ne fallait retenir qu'un seul projet électro français, ce serait sans aucun doute celui de Sébastien Tellier. Sorti en avril dernier, "Domesticated" nous emmène dans les airs pour un court voyage (8 titres, 32 minutes) où s'entremêlent nappes de synthés 80's et solos de saxo rétro. Un voyage onirique dont le pilote enrobe chacune de ses étapes de sa voix vocodée. De la délicate invitation introductive qu'est "A Ballet" au planant "Atomic Smile" en passant par un détour à "Venezia" (le sommet de l'album), chaque titre est conçu comme une invitation au voyage bienvenue en cette période trouble. Sébastien Tellier vise dans le mille avec un formidable album aux mille couleurs qui, on prend le pari, ne prendra pas une ride ! Un grand "Oui" en somme !



Ben Mazué - "Paradis"


Ironiquement, c'est une rupture qui a donné naissance à ce "Paradis". C'est sa vie totalement chamboulée par cette cassure et la douleur que le talentueux Ben Mazué nous conte, avec une sincérité désarmante, le temps de 14 chansons pleines de questions, de doutes, de regrets et de nostalgie. Véritable prodige de l'écriture, l'artiste, détruit mais en pleine reconstruction, livre ainsi un pan de son histoire sur un sublime album à fleur de peau, où les larmes montent à mesure que l'on découvre l'émouvant titre d'ouverture "Tu m'auras tellement plu", le bouillonnant "Quand je marche" ou "Quarantaine", si juste. Brillant !




Fils Cara - "Fictions"


Signé sur le label parisien microglima, comme L'Impératrice ou Isaac Delusion, Fils Cara a dévoilé son univers cinématographique sur son nouvel EP "Fictions", pensé comme un court-métrage. Composé de 8 pistes, dont la dernière se révèle être en réalité les "Crédits" annoncés par la voix du rappeur, le projet vient apporter un peu de douceur dans l'univers rap français. Originaire de Saint-Etienne, l'artiste nous embarque grâce à un flow pop et des paroles simples mais directes, évoquant l'amour, la jeunesse en quête de repères ("Hurricane") ou ses ambitions ("New York Times"), avec des mélodies fédératrices ("Sous ma peau").




Blanche - "EMPIRE"


Certains connaissent Blanche depuis sa participation à l'Eurovision où elle a brillamment représenté la Belgique en 2017 avec le génial "City Lights", terminant quatrième au classement final. Retardé à cause de la crise sanitaire, son premier album "EMPIRE" a confirmé l'énorme talent de la chanteuse, qui mériterait plus d'exposition. Dès les premières notes de la chanson-titre, la voix sauve et enivrante de Blanche vient vous saisir pour ne plus vous lâcher. Grâce à des productions puissantes, un univers dark avec ce qu'il faut de lumière, et beaucoup de sensibilité, elle réalise un sans faute. Ne passez pas à côté (et écoutez au moins le tubesque "Fences") !

La Rédaction

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés