Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > "Bad Romance", "I Gotta Feeling", "Ça m'énerve"... Ces tubes fêtent leurs 10 ans
Dossier spécial
lundi 10 juin 2019 14:00

"Bad Romance", "I Gotta Feeling", "Ça m'énerve"... Ces tubes fêtent leurs 10 ans

Vous vous souvenez encore de la première fois où vous avez entendu "I Gotta Feeling", "Tik Tok" ou "Womanizer" ? Sachez que ces tubes fêtent cette année leurs 10 ans ! Pure Charts vous propose de revenir sur quelques-uns des titres mythiques de 2009.
Crédits photo : Montage Pure Charts / Bestimage / Pochette du single

Lady Gaga | "Bad Romance"




Dès les premières notes, impossible de ne pas être séduit. Après une ascension fulgurante en quelques mois avec les tubes de "The Fame" ("Poker Face", "Paparazzi", "Just Dance"...), Lady Gaga remet le couvert en fin d'année avec "The Fame Monster". Au milieu des huit titres qui composent cet EP, l'inoubliable "Bad Romance" fait office d'ouverture. Produit par RedOne et inspiré par la paranoïa qu'elle a ressenti durant sa tournée, le titre marque un tournant à la fois dans l'histoire de la popstar mais aussi de l'histoire de la musique. Ce son entre synthpop et électro est tellement fort que de nombreuses stars comme Jennifer Lopez ou Mylène Farmer feront appel au producteur marocain pour "moderniser" leur carrière par la suite. Réalisé par Francis Lawarence ("Je suis une légende", "Hunger Games"), le clip où la chanteuse multiplie les tenues extravagantes dans un univers immaculé, est salué pour son innovation folle et devient immédiatement culte. Une vidéo qui rapporte d'ailleurs huit prix aux MTV Video Music Awards 2010, preuve de son immense impact. Pendant ce temps, le titre s'écoule à 12 millions d'unités dans le monde, dont plus de 250.000 en France, où il atteint la première place des charts, comme dans 27 autres pays. Si la carrière de Lady Gaga a continué avec succès (comme le prouve "A Star is Born"), "Bad Romance" est entré dans la postérité. Désigné meilleur clip du siècle par Billboard (rien que ça !), le titre comptabilise plus d'un milliard de vues sur YouTube. In-dé-mo-dable !

Owl City | "Fireflies"




Le Minnesota nous a offert Prince, Bob Dylan et... Owl City. Ce projet musical formé autour du multi-instrumentiste Adam Young a porté ses fruits en 2009. Cette année-là, sa ritournelle onirique "Fireflies" est un énorme succès surprise. Nous contant ses angoisses d'insomnie, le chanteur séduit et marque également avec son clip, où il interprète son titre dans une chambre d'enfant entouré de centaines de jouets qui prennent soudain vie. Si le titre ne monte qu'à la 17ème place des charts français, le titre est un énorme succès aux Etats-Unis où il se vend plus de 7 millions de copies. Dans la foulée, son album "Ocean Eyes" se vend à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde. Malheureusement pour Owl City, "Fireflies" fera quelque peu l'effet du one-hit wonder. Il en connaîtra cependant un second quelques années après avec "Good Times" en compagnie de Carly Rae Jepsen. Son dernier album en date, "Cinematic" est sorti en juin 2018 mais est passé quelque peu inaperçu.

Mozart L'Opéra Rock | "L'assasymphonie"




Les années 2000 seront celles des comédies musicales. Après le carton de "Notre-Dame de Paris", chacun tente sa chance : "Le Roi Soleil", "Roméo & Juliette" ou encore "Mozart l'Opéra Rock"... Cette dernière viendra clore la décennie et sera l'un des derniers vrais grand succès pour une production française. Emmené par Florent Mothe, le spectacle alterne morceaux classiques de Mozart et compositions originales plus rock. Parmi elles, "L'assasymphonie", le véritable hit issu de la pièce. En adressant ses sentiments ambigus à son rival Mozart, Salieri scande des paroles devenues cultes : « Je voue mes nuits à l'assasymphonie, au requiem, Tuant par dépit ce que je sème. Je voue mes nuits à l'assasymphonie et aux blasphèmes, J'avoue je maudis tous ceux qui s'aiment ». Tandis que le single (chanson francophone de l'année aux NRJ Music Awards 2010) se vend à 75.000 exemplaires, lui permettant d'atteindre la quatrième place des charts, l'album de la comédie musicale s'écoule à plus de 650.000 copies. Avec 345 représentations de septembre 2009 à juillet 2011, "Mozart l'Opéra Rock" attire plus de 1,3 million de spectateurs. Pour son interprète principal Florent Mothe, la suite sera plus dure puisque son premier album solo ne s'écoule qu'à 15.000 exemplaires. Récemment, le spectacle a été présenté en Chine.

Ke$ha | "Tik Tok"




Les lendemains de fête sont difficiles... sauf pour Ke$ha ! En racontant l'après-soirée, elle cartonne dès son single inaugural : "Tik Tok". Produite par Benny Blanco et Dr. Luke, la chanson connaît un succès immédiat accompagné d'un clip où la chanteuse californienne montre volontairement son côté trash. Et ça marche : avec 12,8 millions d’unités écoulées, le single cartonne fin 2009 et surtout devient le titre le plus vendu de 2010. Numéro un pendant deux semaines en France, la chanson s'écoule à plus de 150.000 copies chez nous. Si beaucoup critiquent "Tik Tok" pour sa ressemblance avec les tubes de Lady Gaga, Kesha n'en a que faire et vend 2,5 millions de copies de son premier album "Animal". Elle enchaîne alors plusieurs singles à succès comme "Your Love Is My Drug" ou "Timber" avec Pitbull. Malheureusement, la chanteuse connaît une suite de carrière compliquée, avant d'être freinée par son procès adressé, depuis 2014, à son ancien producteur Dr. Luke qu'elle accuse d'agression sexuelle et d'harcèlement. Plus apaisée, son album "Rainbow" signe une vraie rédemption en 2017 même s'il ne rencontre pas le même succès dans les charts.

Coeur de pirate | "Comme des enfants"




« Et il m’aime encore / Et moi je t’aime un peu plus fort / Mais il m’aime encore / Et moi je t’aime un peu plus fort… ». Accompagnée de paroles entêtantes, la petite ritournelle de Coeur de Pirate a marqué 2009. Car, au départ, c'est grâce à une vidéo que la chanteuse se fait connaître tout d'abord aux Etats-Uns. En publiant une vidéo de son fils accompagnée de la chanson "Ensemble", le photographe Francis Vachon fait de Coeur de pirate, sans le savoir, une nouvelle sensation. La version française de son premier album sort en mai 2009, défendu par "Comme des enfants". Le titre atteindra la quatrième place des meilleures ventes de singles en France tandis que le disque s'écoulera à plus de 500.000 exemplaires. Sur la route du succès, "Comme des enfants" remporte le prix de la chanson de l'année aux Victoires de la Musique 2010 face à Benjamin Biolay et Calogero. L'année dernière, la chanteuse a dévoilé un album très intime et personnel, "En cas de tempête, ce jardin sera fermé", qui a séduit la rédaction de Pure Charts. Mais Béatrice Martin a annoncé qu'elle pourrait ne plus d'album à l'avenir. Une triste nouvelle pour débuter la nouvelle année.

Helmut Fritz | "Ça m'énerve"




Helmut Fritz est un personnage comme on les fait plus. Véritablement originaire de Lorraine, le chanteur qui s'appelle en réalité Éric Greff, s'invente une sorte de cousin germain dénommé Helmut Fritz et lui invente même une histoire. Il signe alors l'un des succès improbables de l'année : "Ca m'énerve". Avec son accent allemand à couper au couteau, Fritz déplore la vie parisienne, les "bobos", les bars branchés ou la mode factice à la façon de Discobitch. Zadig & Voltaire, Jimmy Choo... Tout y passe mais le succès est au rendez-vous. Le single reste numéro un des ventes pendant 4 semaines et s'écoule à plus de 500.000 exemplaires. Dans la foulée, Eric / Helmut enchaîne avec un second single "Miss France" puis l'album "En observation" qui ne se vend qu'à 35.000 exemplaires. A partir de 2013, la supercherie est finie et Eric Greff continue sa carrière sous son propre nom. Mais son personnage d'outre-Rhin lui restera collé à la peau et le succès ne sera jamais renouvelé.

The Black Eyed Peas | "I Gotta Feeling"




C'est probablement le plus gros tube de cette année-là. Co-produit par David Guetta, "I Gotta Feeling" permet de signer un tournant électro pour le groupe plutôt habitué à des titres plus urbains. Mais avec ce nouveau morceau, synonyme de fête ultime, will.i.am, Fergie, Taboo et apl de ap montent d'un cran dans leur popularité mondiale, tout comme David Guetta qui devient tout à coup la nouvelle coqueluche de l'industrie. Il s'en vend plus de 15 millions d'exemplaires du single à travers le monde (dont 410.000 en France), et il restera 12 semaines au sommet des charts américains mais n'atteindra jamais la pole position du classement français. A l'époque, cette place est occupée par... "Lady Melody" de Tom Frager & Gwayav'. Venant juste après le déjà énorme "Boom Boom Pow", "I Gotta Feeling" booste bien évidemment les ventes de "The E.N.D.", écoulé à 9 millions de copies. Alors qu'ils avaient plutôt débuté avec des sonorités urbaines, les Black Eyed Peas resteront à jamais associés à cette chanson et cette collaboration avec David Guetta. A tel point que leur dernier album "Masters of the Sun", sorti l'année dernière et sans Fergie, est passé inaperçu. Quelques années plus tôt, ils remplissaient pourtant trois Stade de France en quelques heures.
Théau Berthelot

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés