mardi 10 janvier 2023 16:56

Les Déferlantes : Indochine obtient gain de cause, le festival n'aura pas lieu à Perpignan

Par Théau BERTHELOT | Journaliste
Face aux nombreuses critiques, les Déferlantes prennent une décision radicale : le festival n'aura finalement pas lieu à Perpignan. Indochine et Louise Attaque ont menacé de boycotter l'événement s'il se tenait dans la ville, dont le maire est Louis Aliot du Rassemblement national.
Crédits photo : Bestimage
Les critiques fusent autour du festival des Déferlantes. Prévu du 6 au 9 juillet prochain avec Indochine, Sting, Soprano, David Guetta ou Rosalia, le festival a annoncé ce week-end qu'il ne se tiendrait pas comme prévu au Château d'Aubiry à Céret mais à Perpignan. Seul hic, le maire de la ville est Louis Aliot, du Rassemblement national, qui s'est rapidement félicité d'accueillir l'événement musical dans sa ville. Ce qui a rapidement fait sortir de ses gonds Indochine qui, dans un communiqué, a posé un ultimatum au festival : « Nous demandons expressément à la direction des Déferlantes de déplacer ce festival dans un autre lieu. Faute de quoi, nous annulerons notre venue ». Si le festival comprend la colère du groupe mais se désole « que musique et politique soient ainsi associées », Jordan Bardella, le président du Rassemblement national, estime que le coup de gueule d'Indochine est « sectaire et irrespectueux ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


Un ville au coeur du débat


Ce mardi matin, Louise Attaque a suivi les traces d'Indochine et menacé à son tour d'annuler sa venue aux Déferlantes si le festival était maintenu à Perpignan. Le groupe de Gaëtan Roussel estime que les artistes auraient dû être prévenus en amont de cette délocalisation polémique avant de l'apprendre par voie de presse : « Ne souhaitant cautionner ni la méthode du fait accompli, ni la possible récupération du festival par la mairie, nous demandons aussi à la direction des Déferlantes de faire tout son possible afin de trouver un autre lieu ». Même le maire communiste de la ville d'Elne, près de Perpignan, demandait à Rosalia de boycotter à son tour l'événement.

Alors que la polémique prend une grosse ampleur depuis ce week-end, l'équipe des Déferlantes sort du silence dans un communiqué partagé il y a quelques minutes sur ses réseaux sociaux. Dans un message, les organisateurs rappellent qu'ils ont dû s'adapter très rapidement « pour trouver en urgence un lieu capable d'accueillir le festival dès juillet prochain » après avoir été « poussé[s] vers la sortie à Céret ». A l'écoute des critiques du public mais aussi des artistes qui ont poussé un coup de gueule, ils ont alors pris une décision radicale : le festival des Déferlantes ne se tiendra finalement pas à Perpignan !



Le nouveau lieu annoncé dans "quelques semaines"


« Comme vous le savez : sans artiste, pas de festivals » martèlent les équipes des Déferlantes : « Nous sommes donc contraints de renoncer à cette implantation et nous nous mettons dès à présent en quête d'un nouveau lieu pour que le festival puisse se tenir dans les Pyrénées Orientales aux dates prévues ». Ainsi, ils travaillent « d'arrache-pied » pour essayer de trouver « un site qui puisse accueillir près de 30.000 personnes par soir dans des conditions adaptées ». L'annonce du nouveau lieu qui accueillera le festival devrait être faite dans « quelques semaines ». Les spectateurs qui le souhaiteront pourront alors se faire rembourser. « Face à cette situation inédite et indépendante de notre volonté, nous avons pleinement conscience des désagréments causés et vous garantissons que nous mettons tout en oeuvre pour vous satisfaire » conclut le communiqué, espérant calmer le jeu.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter