Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Barbara Pravi > "Il me frappait tout le temps" : Barbara Pravi a été une femme battue, son témoignage choc
mardi 04 avril 2023 13:47

"Il me frappait tout le temps" : Barbara Pravi a été une femme battue, son témoignage choc

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
Barbara Pravi prend la parole pour faire part d'une douloureuse expérience. Lorsqu'elle avait 17 ans, la chanteuse a été sous l'emprise d'un homme qui la battait. Elle livre un témoignage bouleversant pour toutes les victimes de violences conjugales.
Crédits photo : YouTube
Si Barbara Pravi a fait du droit des femmes son cheval de bataille, comme en témoigne ses multiples positions féministes et son engagement tous les 8 mars, c'est sans doute parce qu'elle cache au fond d'elle des blessures encore douloureuses. Dans une vidéo pour Konbini, la chanteuse révélée grâce à l'Eurovision 2021 met son coeur à nu pour faire part du calvaire qu'elle a vécu lorsqu'elle était plus jeune et en couple avec un homme violent. « J'avais 17 ans c'était ma première histoire d'amour. Ce garçon avec qui j'étais me frappait tout le temps. J'ai un souvenir de la première fois, on rentrait de soirée, et j'avais dansé avec un gars. Et on est arrivés chez lui, et il commence à m'insulter parce que je dansais avec un mec... Et moi je ne comprends pas, ça me fait rire. Je me dis : "C'est pas possible, on ne peut pas"... J'allais pour partir et il m'a mise par terre. Il s'est mis sur moi et il a commencé à me frapper » raconte face caméra l'artiste de 28 ans, qui en dit plus sur son passé lié aux violences conjugales.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"J'étais persuadée que c'était ça l'amour"


Cette soirée fatidique marque le début d'un engrenage pour Barbara Pravi : « Il m'a dit : "Je ne veux plus rien à voir à faire avec toi, dégage". En partant, je me souviens m'être adossée contre le mur et m'être dit "Mais je suis une merde... Qu'est ce que j'ai fait de mal ? Comment je vais vivre s'il n'est plus là ? Je vais me faire pardonner". Je suis revenue le lendemain avec des tulipes jaunes pour m'excuser. J'étais persuadée que c'était ça l'amour : on se crie dessus, on revient, on s'embrasse et c'est la passion, un peu comme ce qu'on voit autour de nous quand on est ado ». Le déclic s'est produit lors d'une altercation qui aurait pu lui être fatal. « Un jour, j'ai pris un coup et je suis tombée de mon lit, sur le coin du lit, ça aurait pu me faire le coup du lapin. J'ai eu très, très peur. Je suis donc allée à la police pour déposer une main courante. Pas parce que j'étais convaincue que c'était grave, mais parce que j'étais convaincue que si je ne mettais pas de barrières à cet espèce d'amour fou, j'y reviendrais sans cesse » témoigne Barbara Pravi, qui démythifie cette image de la « femme forte et rebelle ».



"Ces mécanismes-là, c'est très dur de s'en sortir"


Car l'interprète de "Lève-toi" décrit « une emprise psychologique » qui se substituait aux abus physiques. Une sorte de dépendance qui a continué de se répéter dans ses autres relations amoureuses : « Ces mécanismes-là, c'est très dur de s'en sortir si tu ne les comprends pas ». Sa dernière romance a été « hyper toxique » : son compagnon refusait qu'elle mette son nom sur la boîte aux lettres alors qu'elle payait le loyer de leur appartement, ou ne voulait pas se montrer avec elle en public pour ne pas être réduit à être "le mec de Barbara Pravi". « Ce sont des petits choux et dans l'intimité, ça devient des monstres. [Quand il était en colère], il se mettait à baver comme un malade, il me regardait droit dans les yeux, avec sa mâchoire... J'étais terrorisée par ce mec-là. Je ne voyais plus mes amis » explique la Révélation féminine des Victoires de la Musique 2022, qui parle d'un « système d'isolement » : « Quand ça t'arrive, t'es prête à protéger un mec qui t'insulte, qui te pousse, qui te jette des trucs dans la tronche, mais toi tu te protèges pas. C'est ça qui est fou ». C'est « en coupant les ponts à vie », grâce à l'intervention de son meilleur ami, qu'elle a réussi à se défaire de cet homme nocif.

Si vous ou une personne de votre entourage êtes victime de violence, un numéro national et gratuit existe avec des personnes à votre écoute, le 3919.


Aujourd'hui, grâce au soutien d'un psychologue, Barbara Pravi a appris à mieux appréhender ce besoin qu'elle a d'exister dans le regard des autres : « La résilience démarre quand tu commences à entrevoir les mécanismes et à quels endroits tu n'acceptes plus les choses. Tu apprends à redessiner tes contours ». En France en 2022, 112 femmes sont mortes sous les coups d'un ex-partenaire masculin selon le collectif "Féminicides par compagnons ou ex".

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter