jeudi 13 juin 2024 18:35

Musique de la pub révolutionnaire Citroën ë-C3 : qui chante ?

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
La marque automobile française Citroën s'engage dans la transition écologique avec l'arrivée d'une nouvelle ë-C3. Une campagne de pub nous téléporte tout droit au temps de la Révolution, sur le titre rock d'une icône de la pop. Qui chante ? Réponse !
Crédits photo : YouTube
La Révolution (verte) a commencé ! Citroën lance en cette saison estivale sa nouvelle C3, disponible en version essence et, pour la première fois, en 100% électrique avec des prix attractifs. C'est d'ailleurs tout l'axe de sa nouvelle campagne publicitaire, avec le slogan « L'électrique n'est plus réservée aux élites ». Pour vanter les mérites de cette nouvelle génération de Citroën ë-C3, disponible depuis le 1er juin en France et courant juillet dans le reste de l'Europe, la marque automobile déploie une campagne publicitaire nous téléportant en plein coeur de l'Ancien Régime. Alors qu'un bal très luxueux a lieu dans des jardins à la française entre deux parties de croquet, des révolutionnaires s'infiltrent en toute discrètement pour dérober des citadines et semer la zizanie. Le tout, sur une composition sonore qui passe de la sérénade numéro 13 de Mozart à un titre glam-rock hyper fédérateur !

Le player Dailymotion est en train de se charger...



Ziggy Stardust dans la City


Les mélomanes les plus avisés auront bien sûr reconnu dans cet extrait la voix - et le panache - inimitable de David Bowie. Le morceau en question, "Suffragette City", est tiré de l'album culte "The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars", sorti en 1972 et sur lequel l'icône britannique se mue en son alter-ego extraterrestre Ziggy Stardust. Si l'on connaît davantage les tubes "Starman" (500 millions d'écoutes sur Spotify) et "Moonage Daydream" (220 millions de streams), "Suffragette City" a rencontré au fil du temps un certain succès, avec ses gros riffs de guitare, son tempo rapide et son utilisation du synthétiseur ARP, qui deviendra un peu plus tard la pièce maitresse de sa légendaire trilogie berlinoise ("Low, "Heroes" et "Lodger").



Une des inspirations de la chanson est le film "Orange mécanique" de Stanley Kubrick, paru un an plus tôt. « J'ai aimé le côté malveillant et visqueux de ces quatre gars [dans le film], même si les aspects de la violence eux-mêmes ne m'excitaient pas particulièrement... Même les photographies incrustées de l'intérieur de Ziggy doivent beaucoup au look de Malcolm McDowell sur l'affiche – le genre de photographie sinistre quelque part entre un scarabée et la violence » expliquait en 1993 l'artiste emporté il y a huit ans par un cancer.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Mentions légales
  • Publicité
  • Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter