lundi 26 février 2024 10:41

"Je ne vais pas m'excuser" : Keiona (Danse avec les stars) répond cash aux critiques

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
Pour sa première dans "Danse avec les stars", la drag queen Keiona a époustouflé le jury et les téléspectateurs sur un cha-cha, décrochant la première place du classement. Un niveau élevé qui fait s'interroger certains téléspectateurs : la gagnante de "Drag Race France" a-t-elle réellement sa place dans l'émission ? Elle sort du silence pour répondre aux critiques.
Crédits photo : TF1
Elle est arrivée sur la piste de danse et a éteint la concurrence. Vendredi dans "Danse avec les stars" sur TF1, Keiona, la gagnante de "Drag Race France" saison 2, a fait son entrée dans la compétition au bras de Maxime Dereymez, de retour après plusieurs années d'absence. Pour la figure de la scène ballroom, intégrer une émission aussi populaire est un véritable accomplissement, et un beau message à envoyer. « En soi, c'est un certain step up de se dire que je suis la première drag-queen en France à le faire. C'est super génial de le faire, en plus pendant mon règne de "Drag Race". (...) On peut exister à la télévision en prime time. Ça devrait être aussi normal que les chanteuses, les chanteurs, les acteurs et les actrices d'être là et de performer pour montrer ce qu'on sait faire » confie à nos confrères de Purebreak l'artiste de 32 ans, de son vrai nom Kevin Kouassi. Mais sa position lui amène aussi un petit stress supplémentaire... « De se retrouver en prime time sur TF1 devant des millions de téléspectateurs, c'est génial, mais ça met la pression ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"On est sur un grand, grand, grand niveau"


Avec la volonté de bien faire, la star, qui maitrise déjà certains danses mais pas les danses de salon, s'est entrainée durement avec son partenaire pour son tableau inaugural. Et vendredi sur le parquet, sa robe rouge flamboyante allait parfaitement de paire avec sa détermination. Sur un cha-cha au son du tube "Last Dance" de Donna Summer, Keiona, tout en jambes fuselées, a rivalisé de glamour pour impressionner le jury, offrant un spectacle total avec une chorégraphie aussi chic que maitrisée. Résultat, le jury en est resté bouche-bée ! « Il y a des qualités techniques que j'ai rarement vues sur ce plateau. On est sur un grand, grand, grand niveau » a réagi Jean-Marc Généreux après cette performance de haute voltige, très technique. Le juré québécois a lâché son fameux « j'achète » - le premier de la saison - pour l'occasion ! « C'était extraordinaire » a renchéri Fauve Hautot, qui lui a attribué la note de 9. Avec 33 points au total et cinq points bonus décrochés sur la deuxième épreuve, Keiona squatte déjà le haut du classement. Et certains l'imaginent briller jusqu'en finale.




"J'ai une communauté à rendre fière"


L'écart de niveau entre la drag queen et ses concurrents est pour certains si flagrant que sa participation à "Danse avec les stars" est une anomalie. Sur les réseaux sociaux, des commentateurs ont déploré que Keiona, reconnue dans la profession pour ses qualités dans l'art du voguing, puisse avoir le droit d'affronter d'autres célébrités débutantes. Des critiques que l'interprète de "We Are Légendaires" balaie d'un revers de la main. « Par contre, je ne vais pas M'EXCUSER d'avoir du rythme et de la motivation pour apprendre » a-t-elle écrit sur Twitter, en rappelant qu'elle travaille dur en studio pour être à la hauteur du show. Et l'icône du drag d'ajouter : « J'ai toute une communauté derrière moi que je compte bien rendre fière ». Le message est passé !

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter