samedi 10 février 2024 14:30

Quels sont les meilleurs albums communs du rap français ? Notre sélection !

Par Guillaume NARDUZZI | Journaliste
C'est l'une des rares tendances populaires du rap américain qui a eu toutes les peines du monde à traverser l'Atlantique pour atteindre la France : l'album commun entre rappeurs. Si ce véritable exercice de style a longuement été boudé par les artistes tricolores, il a cependant regagné en estime ces dernières années. En voici une liste non exhaustive de ceux parus lors de cette décennie.
Crédits photo : Cover
"Watch The Trone" de JAY-Z et Kanye West, "What A Time To Be Alive" de Drake et Future, "Huncho Jack, Jack Huncho" de Travis Scott et Quavo... Autant de disques qui ont marqué l'histoire contemporaine du rap américain. L'association entre rappeurs est une pratique courante, si ce n'est même ancrée, dans l'histoire du hip-hop aux États-Unis. Pourtant, cette démarche a étonnamment eu bien du mal à s'imposer en France, la faute à de nombreux facteurs propres à la scène tricolore. Mais cet exercice de style à part entière gagne en engouement depuis le début de cette nouvelle décennie, avec notamment plusieurs albums communs réunissant des artistes d'envergure de la scène française délivrés ces dernières semaines. Voici une liste des plus aboutis parus depuis 2020.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Horizon Vertical" de Heuss L'Enfoiré et Vald


Forts d'une première collaboration avec le titre "L'addition" sur le premier album de Heuss L'Enfoiré, les deux hommes vont enfoncer le clou à la fin de l'année 2020 avec "Horizon Vertical". Avant d'être une initiative artistique, il s'agit d'un véritable coup de coeur humain puisque les deux hommes se révèlent particulièrement complices, notamment lors d'interviews ô combien extravagantes. Et cette complémentarité ressort à l'écoute de cet album commun, qui jongle habilement entre des titres sur lesquels ils découpent les instrumentales entièrement assurées par leurs producteurs respectifs que sont Zeg P et Seezy ("Matrixé", "Royal cheese", "Mauvais") et des morceaux davantage mainstream qui laissent la part belle aux mélodies entêtantes ("Canada", "Guccissima", "2014"). Seulement, les publics - très éloignés - des deux rappeurs ne répondent pas forcément présent, malgré un disque vraiment convaincant, toujours pas certifié or à ce jour.



"SVR" de Kaaris et Kalash Criminel


Au début de l'année 2022, deux des trappeurs les plus traumatisants du rap français, Kaaris et Kalash Criminel, décident d'unir leur force le temps d'un disque. Et cela tombe bien puisqu'ils viennent de la même ville, à savoir Sevran ! Le nom de ce projet est donc tout trouvé avec ces trois lettres : "SVR". Seulement, l'association se révèle plus ardue avec un Kaaris alors sur une pente légèrement descendante et un Kalash Criminel qui semble à ce moment avoir atteint un plafond de verre. Et ce malgré l'immense tube qu'est "Arrêt du coeur" - un classique, qu'ils avaient signé ensemble dès 2016. Au final, le titre le plus plébiscité n'est autre que le seul featuring : "Apocalypse" avec Freeze Corleone. En dépit d'un ensemble consistant, les chiffres sont plutôt décevants - une semaine en tête du Top Albums tout de même - et l'album ne récolte pas, là aussi, la moindre certification alors que les deux artistes y étaient pourtant habitués avec leurs disques solo respectifs.



"Riyad Sadio" de Freeze Corleone et Ashe 22


Alors que la drill française n'a jamais été aussi plébiscitée par le public, deux de ses représentants les plus iconiques décident de s'allier en mars 2022 sur un album entièrement consacré à ce courant musical : Freeze Corleone de la Ligue des Ombres (aka le 667) et Ashe 22 du collectif sensationnel et expérimental qu'a été durant plusieurs années Lyonzon. En résulte "Riyad Sadio", un disque sombre à souhait, qui démontre que les deux artistes sont toujours aussi complémentaires. Leur association n'a rien d'une surprise tant ils ont multiplié les featuring avant l'aboutissement de ce nouvel effort. Forcément, l'effet de surprise n'est pas forcément là, et plusieurs auditeurs décrochent en cours de chemin, lassitude oblige, malgré quelques titres d'une efficacité redoutable.



"2 Lions" de Sasso et L'Allemand


Rappeurs lyonnais adoptant un style relativement similaire, avec des sonorités et un BPM frénétique tirés d'une scène marseillaise en pleine effervescence ainsi que des textes relatant le quotidien de leur quartier, Sasso et L'Allemand décident de s'allier sur un disque entier au printemps 2022. Ayant régulièrement croisé le micro ensemble par le passé, l'alchimie des deux hommes est intacte et ils lâchent un projet dense avec "2 Lions". Un opus fidèle à leur registre bien spécifique, qui, même s'il ne restera pas dans les mémoires, est loin de faire tâche dans leurs discographies. Il leur aura manqué un tube d'une autre ampleur pour véritablement décoller auprès du public.



"Jusqu'aux étoiles" de Leto et Guy2Bezbar


Quand le 17ème et le 18ème arrondissement décident d'unir leur force, ils ne font pas les choses à moitié. C'est ainsi que Leto, trappeur confirmé extirpé de son groupe PSO Thug qui a depuis pris son envol en solo, et Guy2Bezbar, rappeur ayant alors connu une ascension extrêmement rapide, se retrouvent sur l'album "Jusqu'aux étoiles" en novembre 2022 pour mettre leur amitié en musique. Un disque particulièrement attendu des amateurs de rap français qui attisent la curiosité, comme en témoignent les présences de Koba LaD et SDM sur le projet. Ensemble, ils offrent à leur public un disque percutant avec quelques fulgurances remarquables, permettant aux deux protagonistes de conforter un peu plus leurs statuts respectifs. Une belle démarche, d'autant plus qu'ils ont longtemps défendu cet effort sur scène lors de performances toujours bouillantes.



"La Mélo est Gangx" de Gazo et Tiakola


Voilà peut-être l'album commun le plus attendu de l'histoire du hip-hop tricolore. Il faut dire que "La Mélo est Gangx", fusion des deux plus gros hitmakers de la scène tricolore de ces derniers mois - tous genres musicaux confondus, est tout simplement le premier essai de Gazo sur ce format. Et si tout le monde s'attendait à ce qu'il s'empare de la couronne laissée vacante du rap français en solo, il a pris tout le monde à contre-pied en invitant Tiakola à partager son sacre. Dès sa sortie le 1er décembre dernier, le projet divise fort logiquement les fans : les espoirs étaient grands, mais chaque auditeur avait naturellement nourri avec l'annonce de ce disque des aspirations différentes. Cependant, les chiffres pour un album collaboratif sont historiques et cet opus prévu - et conçu - pour casser les charts (peut-être trop ?) réussit parfaitement sa mission avec déjà plus de 76.000 exemplaires écoulés et un disque d'or récolté, en attendant un platine qui ne saurait tarder.



"Bitume Cavier (Vol.1)" d'Isha et Limsa D'Aulnay


Projet de longue date, l'album commun entre le belge Isha et le francilien Limsa D'Aulnay voit enfin le jour en décembre dernier. Ironie du sort, il est dévoilé le même jour que... celui de Gazo et Tiakola. De quoi repousser au second plan - si ce n'est plus loin - cette sortie, malgré un résultat qui confirme les attentes et érige "Bitume Cavier (Vol.1)" comme une référence contemporaine en la matière. Les deux hommes, parmi les plus talentueux et mésestimés de leur génération, jouent avec les mots comme peu d'autres. Les figures de style abondent pour véritablement symbiotiser l'univers d'écorché vif d'Isha avec celui bien plus loufoque - mais tout aussi sincère - de Limsa. Le tout agrémenté d'une technique toujours implacable malgré les années qui passent. Un album pour les initiés, pour la culture. En attendant un second volume ?



"Frères Ennemis" de Koba LaD et Zola


Rivaux de longue date en raison de leurs nombreuses similarités - ils viennent tous les deux d'Évry (91), ont des chiffres semblables depuis leurs débuts et ont explosé au même moment avec une musique basée sur une trap aux forts accents américains, Koba LaD et Zola ont enterré la hache de guerre sur l'effort commun "Frères Ennemis" paru il y a maintenant deux semaines. Une véritable réconciliation, qui scelle l'union de deux artistes parmi les plus populaires et clivants de ces dernières années. Fort de ce storytelling digne d'un film hollywoodien, les rappeurs unissent leurs forces plus que jamais et offrent aux fans un disque sans lendemain - ils ont déjà annoncé qu'il n'y aurait pas de suite - sur lequel ils explorent de nombreuses sonorités à travers divers registres, quitte à parfois s'éloigner de leur style de prédilection. Avec, toujours, une harmonie impressionnante qui confirme qu'il s'agit peut-être là de l'album commun français qui, dans l'esprit et le résultat, se rapproche le plus des véritables blockbusters sonores tout droit venus des États-Unis. Et, en ligne de mire, un beau succès commercial qui s'annonce grâce aux presque 17.000 ventes réalisées en première semaine.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter