lundi 20 février 2023 16:09

Mort de Leiji Matsumoto, créateur de "Albator" et du film animé des Daft Punk

Par Théau BERTHELOT | Journaliste
Le dessinateur japonais Leiji Matsumoto est mort à l'âge de 85 ans. Légende de l'animation japonaise, il était le créateur du personnage culte "Albator" mais aussi du film animé "Interstella 5555" des Daft Punk.
Crédits photo : Montage Pure Charts / DR
« Albator, du fond de la nuit d'or, tu veilles sur la galaxie, sur la liberté aussi ». Les enfants des années 80 n'ont pas oublié ce générique culte, celui du dessin animé "Albator". Son créateur Leiji Matsumoto vient de mourir. Légende de l'animation japonaise et du manga, l'artiste est mort le 13 février dernier à Tokyo des suites d'une insuffisance cardiaque. Il avait 85 ans et son décès vient d'être annoncé ce lundi, soit une semaine après. Né le 25 janvier 1938 à Kurume, troisième ville la plus peuplée de la préfecture de Fukuoka, Leiji Matsumoto s'était initié dès l'âge de neuf ans au dessin et a remporté son premier concours à l'âge de 15 ans, avec son premier manga "Mitsubachi no Bôken" (Les Aventures d'une Abeille). Le dessinateur avait raconté que son oeuvre était inspirée par la bombe atomique larguée sur Hiroshima le 9 août 1945. A l'époque, il vivait à Fukuoka, à 300km de l'explosion : « Cela m'a traumatisé, mais a été une source d'inspiration, comme toutes mes expériences de jeunesse. Quand je faisais les 400 coups, de l'escalade, nageais dans des eaux dangereuses. L'expérience personnelle est essentielle pour un créateur, même de science-fiction ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


Albator et Daft Punk, ses deux célèbres travaux


Se passionnant pour l'univers de la science-fiction, du western ou de la guerre, Leiji Matsumoto créé à la fin des années 70 son plus célèbre personnage : Albator. Ce corsaire de l'espace donne naissance à une série animée de 42 épisodes, diffusée entre 1978 et 1979 au Japon puis dès 1980 dans "Récré A2" en France. Les aventures spatiales du héros fascinent les jeunes de l'époque, qui chantent à tue-tête le générique français, interprété alors par Eric Charden et co-écrit avec l'aide de Didier Barbelivien. « C'est quelque chose qui est moins sophistiqué et en même temps beaucoup plus direct pour les mômes. A l'inverse de "Goldorak" ou de "Cobra", on l'appelait le "Capitaine au coeur d'or". C'était un homme et un capitaine dévoué qui faisait tout pour le bien, quitte à se sacrifier, ce que ne faisaient pas les autres super-héros japonais » racontait le chanteur du générique à propos du dessin animé. A noter que dans la version originale, il s'agit non pas du Capitaine Albator mais du Capitaine Harlock et que son nom fût changé à la demande d'Eric Charden, qui y voyait là une trop grande ressemblance avec le Capitaine Haddock de Tintin.




Leiji Matsumoto reviendra sur le devant de la scène au début des années 2000 en signant les graphismes de "Interstella 5555" (ou dans son titre complet "The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem"), le film animé des Daft Punk servant de support visuel aux chansons de l'album culte "Discovery". Présenté au Festival de Cannes en 2003, le moyen métrage animé présente l'histoire d'un groupe de musiciens extraterrestres enlevés afin de devenir des stars sur Terre. Ce sont ces célèbres images animées qui serviront de clips pour les tubes "One More Time" ou "Harder, Better, Faster Stronger". Outre son travail avec le duo casqué désormais séparé, Leiji Matsumoto avait tissé des liens particuliers avec la France puisqu'il a été désigné Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2012.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter