Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Soan > Soan en grève de la faim pour les intermittents : il interpelle le gouvernement
News musique
mardi 11 mai 2021 11:35

Soan en grève de la faim pour les intermittents : il interpelle le gouvernement

Pour dénoncer le sort précaire des intermittents du spectacle, qui ne peuvent plus travailler depuis de longs mois, Soan est en grève de la faim. Le chanteur réclame une série de mesures à Roselyne Bachelot concernant les droits des intermittents ou la rémunération des artistes.
Crédits photo : DR
Le grand public a découvert Soan lors de sa participation à "Nouvelle Star" en 2009. Gagnant du télé-crochet, le chanteur rebelle a déjà sorti cinq albums dont le dernier "Celui qui aboie" est sorti en 2017. Au mois de mars dernier, l'interprète de "Colocation" avait dénoncé le sort des intermittents du spectacle, fortement impactés par la crise sanitaire liée au Covid-19, sur le plateau de "On est en direct" sur France 2. « Nous faisons partie de ceux qui payent le plus de charges sociales. On fait partie des gens qui cotisons le plus et on est en train de nous faire passer pour des parasites » a-t-il déclaré, s'adressant ensuite à Roselyne Bachelot afin que les droits des intermittents soient étendus après le 31 août 2021 : « Je vais être papa, j'ai très très peur pour l'avenir. (...) Roselyne si tu nous écoutes. J'aimerais bien discuter. Je pense que tout le monde devrait être un peu plus solidaire (...) On ne sait pas où on va, personne nous rassure. On ne peut pas vivre comme ça ».



"Physiquement, ça va très vite être compliqué"


Depuis, l'engagement de Soan s'est intensifié. Depuis 12 jours déjà, soit le 29 avril dernier, le chanteur de 40 ans a entamé une grève de la faim afin d'alerter le gouvernement d'Emmanuel Macron sur le sort des intermittents et des plus précaires. Sur son compte Twitter, l'artiste établit aujourd'hui une liste de revendications : il demande « un communiqué clair » sur l'avancée des discussions entre le gouvernement et les intermittents, la prolongation d'un an des droits pour les personnes empêchées de travailler à cause de la fermeture des bars ou salles de concerts, « une trêve au minimum estivale pour les précaires et les chômeurs », et la réouverture du dossier "Racine", afin de renégocier la rémunération des artistes par les acteurs du streaming, jugée inéquitable.



« Je ne fais pas cette grève de la faim pour moi, je m'en sortirai toujours avec ma petite notoriété. Je fais cette grève de la faim pour les techniciens, les régisseurs, les preneurs de sons... » confie-t-il sur France 3. Son cri du coeur a été entendu puisque le cabinet de Roselyne Bachelot est entré en contact avec Soan, comme il l'indique sur ses réseaux sociaux : « Nous avons échangé presque une heure durant sans entrer dans les détails (c'est trop tôt), le discours était encourageant et clair ». Mais la détermination du chanteur ne faiblit pas pour autant. « On attend maintenant que les mots deviennent concrets et actés, tant au niveau d'une année blanche, d'une aide réaliste aux structures les plus fragiles, qu'au niveau du dossier "Racine" et de la juste rémunération des auteurs » rappelle Soan dans un message publié sur Twitter, appelant Amazon a payer ses impôts pour que « l'argent public (soit) épargné ». Si « physiquement, ça va très vite être compliqué » pour lui, Soan, qui pèse actuellement 49,6 kilos, assure qu'il ne flanchera pas : « Je n'arrêterai pas la lutte en si bon chemin ».
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Soan :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres
  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés