Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Cérémonie > Actualité de Orelsan > Victoires de la Musique 2022 : pourquoi Orelsan est nommé avec son documentaire ?
Cérémonie
dimanche 16 janvier 2022 14 :51

Victoires de la Musique 2022 : pourquoi Orelsan est nommé avec son documentaire ?

Orelsan part grand favori aux Victoires de la Musique 2022, où il concourt dans quatre catégories dont celle de la Création audiovisuelle avec... "Ne montre jamais ça à personne", son documentaire diffusé sur Amazon Prime Video, qui fera face à des clips musicaux. Les organisateurs de la cérémonie s'expliquent sur ce choix qui interpelle.
Crédits photo : Affiche du documentaire
Orelsan a indéniablement marqué l'actualité musicale de la fin 2021. Non content d'avoir réalisé un démarrage historique avec son nouvel album "Civilisation", arraché à 138.000 exemplaires en première semaine, et d'avoir empêché Adele de s'imposer sur la plus haute marche du Top contrairement au reste du monde (serait-ce l'exception culturelle française ?), le rappeur de 40 ans a signé en six semaines à peine la meilleure vente de l'année en France, avec plus de 338.000 ventes cumulées pour ce quatrième disque défendu par le single "Jour meilleur". Un véritable raz-de-marée commercial qui, sans surprise, lui a déroulé un tapis rouge pour les Victoires de la Musique. Ultra favori, Orelsan arrive en tête des nominations avec quatre chances de repartir avec une récompense, au même titre que Clara Luciani. Le rappeur, déjà lauréat de sept prix durant sa carrière, pourrait être sacré Artiste masculin de l'année et voir "Civilisation" être désigné Album de l'année. Et alors que "L'odeur de l'essence" est soumise au vote du public dans la catégorie de la Chanson originale, le rappeur concourt pour la Création audiovisuelle avec... son documentaire "Ne montre jamais ça à personne".

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'est agréable d'être compris"


Le 15 octobre dernier, un mois avant qu'il ne batte des records de ventes avec son album, Orelsan était à l'honneur d'une série documentaire en six épisodes diffusé sur Amazon Prime Video. Pour le réaliser, son frère Clément Cotentin a dû faire le tri parmi 3.000 heures de vidéos et des images d'archives datant de plus de 20 ans ! « Deux semaines avant de le sortir, il y a eu une petite angoisse. On voit quand même mes parents, mes grands-parents, ma soeur, ma femme. Maintenant que c'est sorti, ça va. Je pense que c'est pile le bon truc car c'est centré sur la musique, sur nos relations, dans la mesure où elles servent un projet. Beaucoup de gens ont vu notre vie, mais c'est cool. Limite ça me détend, car je vois plein de gens qui comprennent mieux ma musique en voyant d'où on vient, ce qu'on a voulu faire. C'est agréable d'être compris » décryptait alors Orelsan au Parisien, en saluant le travail de titan réalisé par son frère : « Je lui ai accordé toute ma confiance ».


"La création audiovisuelle va plus loin que les clips"


Si ce projet s'avère être une véritable mine d'or pour les fans, sa présence aux Victoires de la Musique interroge car c'est la première fois qu'une série documentaire se retrouve en compétition. "Ne montre jamais ça à personne" fera d'ailleurs face à deux clips musicaux, "Bruxelles je t'aime" d'Angèle et "Le reste" de Clara Luciani. Comment juger ces oeuvres sur un même pied d'égalité ? Ce sera au public de trancher. Interrogé lors de la conférence de presse de la cérémonie, qui se tiendra le 11 février prochain à la Seine Musicale, Stéphane Espinosa, président des Victoires de la Musique, a défendu le choix de présélectionner le film de Clément Cotentin. « On pense qu'aujourd'hui la création audiovisuelle va plus loin que les clips. On s'aperçoit, avec ce qu'il se passe sur les réseaux sociaux, qu'on a maintenant des vidéos qui peuvent parfois aller de 1 minutes 30 à un docu Netflix » a-t-il expliqué face aux journalistes.



Pour rappel, le documentaire "Ne montre jamais ça à personne" a décroché sa nomination à l'issue de deux phases de vote organisé en novembre et décembre, et donc été préféré à d'autres clips (Sopico, Aya Nakamura, Christophe Maé...) par le collège de votants, composé de 620 professionnels de la musique (producteurs, tourneurs, directeurs artistiques, journalistes) et 280 personnes du public choisies sur inscription. « Il y a désormais une variété de productions audiovisuelles qui est vraiment beaucoup plus large qu'avant et on pense que ça vaut le coup de donner l'opportunité à toutes ces créations d'être nommées au même titre que des clips classiques » résume Stéphane Espinosa. La victoire d'Orelsan, si elle venait à se concrétiser, serait donc historique. A noter que ce n'est toutefois pas la première fois que ce genre d'événement se produit dans cette catégorie : en 2020, le concert entier des Vieilles Canailles concourrait pour la Création audiovisuelle en 2020 face aux clips d'Angèle et PNL. Les deux rappeurs avaient remporté le prix pour "Au DD".
Yohann RUELLE
Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site officiel et la page Facebook officielle d'Orelsan
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie d'Orelsan sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Orelsan :

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés