Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Diam's > Diam's analyse l'évolution du rap en France : "Personne ne pouvait imaginer un tel succès"
samedi 04 juin 2022 13:38

Diam's analyse l'évolution du rap en France : "Personne ne pouvait imaginer un tel succès"

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Branché en permanence sur ses playlists, il sait aussi bien parler du dernier album de Kim Petras que du set de techno underground berlinois qu'il a regardé hier soir sur TikTok. Sa collection de peluches et figurines témoigne de son amour pour les grandes icônes de la pop culture.
Diam's revient sur la fin de sa carrière de rappeuse et sa nouvelle vie dans la foi à l'occasion de la sortie du documentaire "Salam", qu'elle co-réalise. Interrogée sur son rapport à la musique, l'ancienne artiste dit s'être "désintéressée" du rap mais salue l'explosion du genre en France. "C'est fou !" note-t-elle.
Crédits photo : YouTube
L'attribution de la Palme d'or au réalisateur Ruben Östlund pour la comédie satirique "Sans Filtre" était la conclusion d'une 75ème édition du Festival de Cannes riche en événements. Parmi les moments forts de la Quinzaine ? La diffusion en avant-première du documentaire "Salam", co-réalisé par Diam's et qui retrace le cheminement personnel qui l'a poussée à abandonner sa carrière d'artiste pour tenter de se reconstruire. Avant sa diffusion au cinéma les 1er et 2 juillet prochains puis sur la plateforme BrutX, l'ancienne star du rap français prend la parole après 10 ans d'absence médiatique pour raconter sa descente aux enfers, la dépression qui la rongeait alors qu'elle caracolait en tête des ventes et comment sa conversation à l'islam l'a sauvée du pire : « Je ne renie pas mon passé, je suis même consciente que c'est ce qui fait ce que je suis aujourd'hui. Si je suis devant vous avec ce voile et que j'accepte de parler de ma quête, c'est, je pense aussi, parce que j'ai été Diam's, parce que les gens m'ont connue, parce que les gens ont connu une partie de l'histoire ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"La musique, ce n'est plus mon monde"


Désormais mère de famille et résidant aux Emirats arabes unis, Mélanie Diam's, comme elle se nomme dans les crédits, récite trois textes signés de sa main durant le film. Mais elle préfère prévenir ses fans qui attendent désespérément un retour : il n'aura pas lieu. « Pour moi, ça n'est pas de la musique, ce sont des textes a cappella que j'ai enregistrés parce que je voulais m'adresser directement aux gens. Et mes producteurs ont fait un habillage musical. Mais aujourd'hui, vraiment, ça n'est plus mon monde » explique-t-elle dans les colonnes du Parisien, confirmant avoir tiré un trait définitif sur la période où elle remplissant des Zénith. D'ailleurs, l'interprète de "Marine" n'écoute plus de rap. « Je me suis presque désintéressée de tout ça » assure-t-elle face à Augustin Trapenard pour Brut : « C'est compliqué, parce que mon rapport est vraiment lié à l'écriture. C'était vraiment l'écriture, la plume, bien plus que la musique en elle-même. Donc ce n'est pas ce qui m'intéresse, ce n'est pas mon centre d'intérêt ». Pour autant, l'écriture reste un élément « central » dans sa vie : « J'aime vraiment écrire. Je trouve ça beau, une plume une feuille, un stylo (...) C'est quelque chose qui me touche, chacun a ses sensibilités (...) Écrire aujourd'hui, ça m'apaise. Alors qu'avant, c'était très destructeur ».

"Ça m'intéresse de comprendre pour mes enfants"


Si Diam's n'est plus, quel regard porte Mélanie, qui a baigné dans le milieu pendant tant d'années, sur l'essor de la musique rap, devenu le genre musical le plus populaire en France et dans le monde ? « D'un point de vue personnel, ça m'est égal. En tant que spectatrice, c'est fou ! » reconnaît l'ex-rappeuse. « Je fais partie de la première génération qui a vécu la dédiabolisation et la démocratisation de cette musique. Mais personne ne pouvait imaginer un tel succès aujourd'hui. À l'époque, les stars de la radio, c'étaient Lara Fabian et Florent Pagny » rappelle celle dont le premier tube, "DJ", déferlait sur les ondes en 2003. Elle souligne une différence de traitement médiatique dans la façon de considérer les figures du monde rap : « Nous, quand on réalisait des tubes, on nous disait que l'on faisait de la variété. Aujourd'hui, si un rappeur ne fait pas un tube, ça ne va pas ! ». Si elle se dit « loin de tout ça » désormais, Diam's reste attentive aux mutations de la société dans lequel ses trois enfants vont grandir : « Ça m'intéresse de comprendre ne serait-ce que pour mes enfants, pour comprendre leur monde à eux ».
Pour en savoir plus, visitez le site officiel ou la page Facebook officielle de Diam's.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Diam's.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter