Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Billy Crawford > "Je n'avais plus envie de vivre" : Billy Crawford (DALS) à coeur ouvert sur sa dépression
mardi 27 septembre 2022 12:05

"Je n'avais plus envie de vivre" : Billy Crawford (DALS) à coeur ouvert sur sa dépression

Par Yohann RUELLE | Journaliste
Durant le dernier prime de "Danse avec les stars", Billy Crawford a ému les téléspectateurs en dansant sur "L'enfer" de Stromae pour évoquer la dépression qu'il a traversée. Le chanteur philippin revient sur cette séquence forte et la spirale dans laquelle il s'est retrouvé prisonnier à cause du succès : "J'ai pété un câble".
Crédits photo : TF1
Tous les vendredis soirs, c'est le Billy Crawford show sur TF1 ! Depuis le début de la nouvelle saison de "Danse avec les stars", l'inoubliable interprète de "Trackin" régale les téléspectateurs avec son aisance sur le parquet, son sourire enjôleur, son sens du divertissement et le couple de choc qu'il forme avec Fauve Hautot. « Je n'ai jamais fait aucune compétition dans ma vie et c'est une nouvelle expérience. Je n'ai jamais fait ça. Donc c'est un challenge de ouf que je suis en train de faire là ! » confie le chanteur de 40 ans dans une interview à paraître bientôt sur Purecharts, heureux de sceller ses retrouvailles avec le public français qu'il avait quitté pour tenter une carrière d'animateur aux Philippines. Avec succès, puisque l'artiste est une véritable star du petit écran dans son pays natal : il y présente "Pilipinas Got Talent", "World of Dance", "Your Face Sounds Familiar" mais aussi la version locale de "Mask Singer".

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'était trop, je n'en pouvais plus"


Seulement, tout n'a pas été rose pour Billy Crawford. Après quatre années au sommet de la gloire en Europe, où il cartonnait avec ses tubes hip-hop et formait un couple très médiatisé avec Lorie, le chanteur a sombré dans un profond mal-être. Une expérience qu'il a évoquée avec beaucoup d'émotion durant le dernier prime de "Danse avec les stars", en choisissant de danser sur "L'enfer" de Stromae. « Ça me parle, car j'ai déjà vécu l'enfer. A l'époque, après le succès en France, j'étais tellement fatigué. J'ai pété un câble. C'était trop, je n'en pouvais plus. J'avais envie de tout quitter. Je ne voulais plus chanter. J'étais en burn-out, en dépression. Je n'avais plus envie de vivre » a témoigné Billy Crawford face caméra, avant de bouleverser le jury avec sa danse contemporaine déchirante sur "L'enfer", qui lui a valu la meilleure note de la saison : 36 points. Une séquence forte qu'il n'imaginait pas aussi éprouvante. « Il s'est passé plein de choses dans ma tête. J'avais oublié une période de ma vie mais cette performance a tout fait ressurgir » décrypte-t-il à TV Mag.

"Ma femme m'a sauvé la vie"


Très jeune lorsque le succès a frappé à sa porte, Billy Crawford n'arrivait plus à supporter la pression médiatique. « Je n'arrivais pas à gérer le stress du travail, de la famille... Je n'arrêtais pas, je buvais de l'alcool toute la nuit, je fumais beaucoup. J'ai eu des pensées suicidaires » se souvient-il, la gorge nouée. Ce qui l'a sauvé ? « J'ai parlé à Dieu, j'y crois beaucoup. Et j'ai trouvé ma femme. C'est elle qui m'a sauvé la vie. J'étais perdu comme un petit bébé quand je l'ai rencontrée. Elle ne m'a pas dit de changer mais m'a donné beaucoup d'amour et de soutien. Et pour elle, je n'avais plus envie de faire des bêtises » explique-t-il avec amour. Avec son épouse Coleen Garcia, une animatrice philippine, le musicien est l'heureux papa d'un petit garçon prénommé Amari, âgé de deux ans : « J'ai trouvé la force de me battre, reprendre ma vie en main, construire une famille. Je suis bien maintenant ». Un équilibre qui lui donne une source de motivation supplémentaire pour aller loin dans "Danse avec les stars" : « Je n'écoute personne et je suis concentré ». Ses concurrents sont prévenus !

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter