Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Rock En Seine > Rock en Seine : "Rihanna en tête d'affiche du festival ? Pourquoi pas !"
Interview
mercredi 24 août 2016 15:00

Rock en Seine : "Rihanna en tête d'affiche du festival ? Pourquoi pas !"

Le top départ est donné ce vendredi ! Durant trois jours, 70 groupes et artistes vont se produire sur les cinq scènes du festival Rock en Seine, qui investit comme chaque année le parc de Saint-Cloud près de Paris. Rencontre avec son fondateur et organisateur, François Missonnier.
Crédits photo : Rock en Seine
Propos recueillis par Yohann Ruelle.

Cette année, Rock en Seine ne s'est fixé qu'un seul but : faire danser les festivaliers ! Durant trois jours, à partir de ce vendredi, le domaine de Saint Cloud et ses jardins dessinés par Le Nôtre accueillent pour la 14ème année consécutive le plus rock'n'roll des festivals franciliens. Près de 120.000 mélomanes feront le déplacement pour être autant frappés par des coups de soleil que des coups de coeur. « Tous les forfaits 3 jours ont été écoulés » annonce avec satisfaction François Missonnier, le co-fondateur et organisateur. Le cru 2016 s'annonce riche : autour de la tête d'affiche et vieux briscard Iggy Pop, un casting cinq étoiles composé de Massive Attack, Sum 41, Sigur Ros, Foals, Two Door Cinema Club, Bastille, CHVRCHES, Birdy Nam Nam, Peaches ou The Editors défilera sur les cinq scènes installées. Le show à ne pas manquer ? « Celui des Last Shadow Puppets. C'est le dernier, le tout dernier, l'ultime concert de leur tournée et pour les avoir vus sur scène une paire de fois cette année, c'est du très très très lourd » conseille-t-il.

Un pilier : la musique


Mélomane hors-pair, François Missonnier pose un regard satisfait sur la direction prise par le festival depuis sa toute première édition en 2003. « On est allé au-delà de ce qu'on avait pu imaginer. A l'époque, l'idée d'installer un grand festival rock en région parisienne était un peu farfelue ! Rock en Seine repose sur deux piliers, à commencer par la programmation artistique : du rock international mais pas que, avec du rock à guitare, tout en conservant une cohérence à laquelle on s'est efforcé de se montrer fidèle. L'autre aspect fondamental, c'est l'accueil du public. On est dans un lieu magnifique, historique, on veut proposer un moment hors du commun ! ». Son meilleur souvenir ? « La fin du concert d'Arcade Fire en 2010, interrompu par la pluie, avec les membres du groupe en sacs poubelles pour se protéger du déluge et le public trempé qui reprend "Wake Up" à l'unisson. C'était exceptionnel. En tant qu'organisateur, ce sont ces moments magiques qui relient l'artiste et le public que je recherche ».

Une ouverture pop assumée


Suivant la même mouvance que le paysage musical, Rock en Seine élargit depuis plusieurs années déjà ses horizons. Il y a du rock et ses courants alternatifs, bien sûr, mais de plus en plus d'artistes issus de la scène EDM, soul, hip-hop voire pop. Une hérésie pour les puristes, mais un parti pris complètement assumé par la direction. « On fonctionne beaucoup sur la curiosité » explique François Missonnier, qui rappelle que le duo électronique The Chemical Brothers était programmé dès la deuxième édition. « L'objectif de Rock en Seine, c'est d'embrasser le rock au sens large et dans son actualité. On se doit, plutôt que de regarder dans le rétroviseur, d'être le reflet du rock d'aujourd'hui ! C'est important d'être en phase avec les mouvements musicaux et leur évolution, avec son époque. On reçoit de nombreuses propositions très intéressantes du monde de la pop, internationale ou française ». De là à imaginer Rihanna en tête d'affiche... « Je serais tenté de dire pourquoi pas... Mais je pense qu'on n'a pas les moyens de se l'offrir ! ».

3 bonnes raisons d'aller à Rock en Seine 2016


- Découvrir de nouveaux talents. « Mon coup de coeur de cette édition c'est Anderson. Paak, un artiste inclassable qui mélange rap, funk, soul et jazz ».
- Retrouver ses copains. « Ils vous ont tellement manqué pendant l'été, vous avez forcément envie de leur raconter vos vacances en profitant d'un bon concert de musique ».
- Profiter du soleil. « J'ai eu les prévisions ce matin, il va faire un temps magnifique. Ça sera l'occasion de parfaire le bronzage ! »
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP