Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Exclusif > Actualité de Robin des Bois > Rencontre avec Michel Laprise, metteur en scène du spectacle "Robin des Bois"
Exclusif
mardi 29 janvier 2013 16 :07

Rencontre avec Michel Laprise, metteur en scène du spectacle "Robin des Bois"

Le 26 septembre, le spectacle musical "Robin des Bois, Ne renoncez jamais" investira le Palais des Congrès pour une résidence de plusieurs semaines avant d'embarquer pour une tournée à partir de janvier 2014. Plusieurs artistes de renom participent à ce projet, dont Michel Laprise, en charge de la mise en scène. Très demandé, l'artiste a travaille également au Cirque du Soleil et signait l'an dernier la mise en scène du "MDNA Tour" de Madonna. Il lève le voile sur quelques pans de "Robin des Bois".
Crédits photo : DR.
Le 26 septembre, ce sera la grande première pour le spectacle "Robin des Bois, Ne renoncez jamais" au Palais des Congrès. Un projet sur lequel Roberto Ciurleo planche depuis plusieurs années, qu'il nous présentait lors d'un entretien en septembre, et pour lequel il a su s'entourer de la crème des artistes dans chaque domaine. Qu'il s'agisse de la composition des titres, la création des chorégraphies, des costumes et la scénographie, plusieurs talents lui ont dit oui pour travailler d'arrache-pied sur ce qui est annoncé comme l'un des évènements de la rentrée. D'autant plus que plusieurs interprètes tout aussi populaires font partie du casting, comme Nyco Lilliu (Frère Tuck), qui interprète le titre "Un monde à changer", Caroline Costa et M Pokora, interprète du nouveau single "Le jour qui se rêve".

Pour la mise en scène, Roberto Ciurleo et Coullier Productions ont fait appel aux services de Michel Laprise. Très populaire depuis qu'il a travaillé sur la prestation au Super Bowl de Madonna (2012), Michel Laprise fait partie de l'équipe du Cirque du Soleil et collaborait avec la Madone sur sa dernière tournée mondiale "MDNA". A l'occasion d'une pré-écoute de quelques titres du spectacle "Robin des Bois", Michel Laprise s'est confié à Pure Charts sur son rôle dans ce projet, ses envies et ses méthodes de travail. Une rencontre exclusive en France.


Rencontre avec Michel Laprise


Quand on a collaboré avec Madonna sur sa dernière tournée, qu'on est l'un des metteurs en scène du Cirque du Soleil, comment se retrouve-t-on sur un projet comme celui-là, franco-français ?
Michel Laprise : Vous dîtes français comme si c'était péjoratif (sourire)…

La France n'est pas nécessairement réputéé pour produire les meilleures comédies et spectacles musicaux...
Avant tout, c'est la thématique de Robin des Bois qui m'intéressait parce que c'est un héros que je trouve très contemporain. Parmi tous ces personnages légendaires que tout le monde connait, je pense que Robin des Bois est celui qui colle le mieux à l'actualité. Quand on s'est vu à New York avec Roberto Ciurleo, je lui ai expliqué qu'on n'avait pas de mouvement de foule au Canada. On n'avait pas à ce moment-là de mouvement générationnel, amorphe, désengagé politiquement. Et deux semaines plus tard, on assistait à une manifestation dans les rues de Montréal, avec une nouvelle génération qui avait un discours de solidarité sociale très bien articulé. Je pense que c'est un évènement qui m'a décidé aussi. J'ai accepté avec enthousiasme la proposition de Roberto. Faire une œuvre, c'est faire une œuvre. Qu'on fasse un tableau avec trois petits coups de pinceaux ou sous la forme d'une grande fresque, ça reste le moyen d'exprimer quelque chose. Si on a un propos, quelque chose à dire, on peut le faire dans toutes formes de contexte.

Roberto Ciurleo nous a confié qu'il avait tout mis en œuvre pour obtenir votre soutien sur ce projet.
L'enthousiasme de Roberto Ciurleo et de Nicole Coullier étaient tel… Ils m'ont d'emblée expliqué qu'ils voulaient faire un grand coup. Ce ne sera pas un spectacle comme les autres. C'est ce qu'on est en train de préparer.

« J'aime faire des spectacles quand c'est un travail en équipe »
Aviez-vous entendu les premiers titres avant d'accepter de travailler sur ce projet ? Qu'en avez-vous pensé ?
Je les ai écoutés avec Roberto à New York. Je travaillais avec Madonna pour le Super Bowl et il est venu me retrouver en studio. C'est sûr que c'est important, les chansons. Ça me permet de m'imprégner. Mon rôle, c'est ensuite de créer un écrin pour ces morceaux. L'avantage pour "Robin des Bois", alors que certaines comédies musicales sont un peu décousues, c'est que tous les titres ont été composés en fonction du spectacle. Ça a du sens.

Je crois savoir que vous avez travaillé sur le clip "Le jour qui se rêve"...
Tout à fait. Comme sur celui du premier titre "Un monde à changer". On voulait qu'il y ait toujours un lien plus ou moins proche avec le spectacle. Dans celui-ci, on est dans une caverne. Je tenais vraiment à cette scène où tout le monde mange ensemble. Je voulais cette dimension de partage. Ce titre arrive dans le spectacle au moment où ils ont gagné la guerre. Je voulais ce moment de célébration avec tout le monde. J'étais présent sur le tournage en tant que médiateur pour m'assurer que chaque personnage ait sa place, pour voir aussi ce que donnaient les costumes.

Signés Stéphane Rolland…
Je travaille avec lui sur les costumes. On voulait que ce soit les mêmes sur scène et dans les clips.

Redécouvrez le clip de "Le jour qui se rêve" de M. Pokora :



Ce spectacle, ça représente au moins deux ans de travail. C'est beaucoup dans la carrière d'un artiste. Etes-vous à plein temps sur ce projet ou trouvez-vous quelques créneaux pour travailler sur d'autres choses en parallèle ?
C'est plutôt un an en ce qui me concerne. J'ai le temps de faire autre chose en même temps. Mais j'ai l'habitude d'en faire plus qu'une à la fois (sourire). Par contre, aux mois de juillet, août et septembre, je serai monogame. Mon temps sera uniquement dévolu à "Robin des Bois". Là, en ce moment, je travaille sur un autre spectacle à Montréal la semaine. Je ne suis pas en répétition mais en conception. Et puis j'occupe mon samedi et mon dimanche sur d'autres choses. C'est comme Picasso, il travaillait sans relâche. Il ne se disait pas que le samedi il ne devait pas peindre. J'ai la chance de pouvoir travailler sur deux grands spectacles en même temps. C'est ce que j'aime. Je ne m'épuise pas. Ce que je fais sur un spectacle nourrit l'autre. Si je ne fais qu'une seule chose, je peux angoisser. Je vais donc consacrer trois mois de mon temps à ce projet. C'est vraiment très rare que ça m'arrive.

Vous avez aussi participé aux castings des danseurs. Vous êtes totalement impliqué dans l'ensemble du processus de création. Vous n'imaginez pas travailler autrement ?
J'adore ça. J'aime le partage des idées entre tous les protagonistes. Ça crée une sorte de synergie autour du projet. J'aime faire des spectacles quand c'est un travail en équipe. Par exemple, pour les danseurs, on les a auditionnés en petits groupes. On leur a proposé de travailler ensemble en petit comité sur une chorégraphie de leur choix, de monter quelque chose en quelques heures. On voulait qu'ils créent, pas simplement qu'ils exécutent ce qu'on leur demande. On veut que tout le monde apporte sa pierre à l'édifice. On a vu des choses vraiment superbes. Le niveau est très élevé.

« J'aimerais beaucoup travailler avec Muse »
Quelle place occupe ce spectacle dans votre carrière ?
Je vous répondrai une fois les deux premiers mois du spectacle accomplis (sourire).

Sont prévues une résidence de quelques semaines à Paris, puis une tournée en province l'an prochain. Roberto Ciurleo et Nicole Coullier aimeraient voir ce spectacle transporté à l'international. Aura-t-il le potentiel pour traverser les frontières ?
Je pense que ce serait bien de le faire. On travaille pour ça. C'est le public qui décide.

Après Madonna, pour qui aimeriez-vous collaborer à l'avenir ?
J'aimerais beaucoup travailler avec Muse. Leurs spectacles sont vraiment très beaux. J'aime beaucoup ce qu'ils font.
Jonathan HAMARD
Pour en savoir plus, visitez le Facebook officiel du spectacle.
Ecoutez et/ou téléchargez les deux premiers singles de "Robin des Bois" sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2023 Webedia - Tous droits réservés