Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Actualité de Spotify > Streaming : Spotify prêt à (encore) augmenter ses prix !
mercredi 26 avril 2023 16:39

Streaming : Spotify prêt à (encore) augmenter ses prix !

Par Guillaume NARDUZZI | Journaliste
Les dirigeants de la plateforme de streaming musical Spotify sont prêts à augmenter les prix de l'abonnement mensuel. Une annonce qui, corrélée à une potentielle nouvelle taxe sur les plateformes de streaming en France, pourrait être une mauvaise nouvelle pour les utilisateurs et les majors, mais une bonne pour les indépendants.
Crédits photo : DR
Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de Spotify. La plateforme de streaming musical a publiquement exprimé son souhait d'augmenter les prix de son abonnement mensuel, qui est aujourd'hui de 9,99 euros en France. Le directeur général de l'entreprise suédoise, Daniel Ek, a ainsi déclaré mardi 25 avril que le groupe était apte à revoir ses tarifs à la hausse. « Je pense que nous sommes prêts à augmenter les prix. Je pense que nous avons la capacité de le faire, mais cela se résume vraiment à ces négociations (avec les principaux acteurs de l'industrie musicale, ndlr) » a-t-il lâché lors d'une conférence sur les résultats du premier trimestre de Spotify.

Le player Dailymotion est en train de se charger...



Encore une hausse des prix


L'an dernier déjà, le PDG de Spotify exprimait publiquement cette possibilité dans un entretien au Wall Street Journal. Il faut dire que cette déclaration fait sens, puisque plusieurs dirigeants de maisons de disques de premier plan ont déjà reproché à l'entreprise la "faiblesse" du prix de son abonnement, lançant des appels à une meilleure rémunération pour les artistes. Toutefois, il n'y a pas encore d'information concrète sur la mise en place de cette augmentation, ni sur le montant de ces nouveaux tarifs potentiels. Mais Spotify, qui a déjà changé ses règles et augmenté ses tarifs en France en 2021, estime que les utilisateurs seront prêts à payer un peu plus pour continuer à avoir accès à son large catalogue. Un sentiment notamment renforcé par le nombre croissant d'auditeurs ne possédant pas d'abonnement payant, et qui consomment donc de la publicité pour avoir accès à la plateforme gratuitement - bien qu'elle soit sujette aux faux streams.

La taxe streaming divise


En parallèle, un projet de loi vient diviser les acteurs de la musique en France. En effet, le sénateur Renaissance Julien Bargeton vient de publier un rapport dans lequel il suggère de taxer à hauteur de 1,75% les plateformes de streaming que sont Spotify donc, mais aussi Deezer, Apple Music et Amazon Music, pour financer le Centre national de la musique, comme le rapporte le journal Libération. Dans ce texte « relatif à la stratégie de financement de la filière musicale en France », il suggère également de baisser celle sur le spectacle vivant de 3,5% à 1,75%. Une proposition, critiquée par les rappeurs mais aussi par le SNEP (Syndicat national de l'édition phonographique), qui pourrait grandement profiter à la musique indépendante française via le Centre national de la musique, afin de « favoriser la diversité de la création musicale ».

Notons que dans son dernier rapport, Spotify vient d'enregistrer un chiffre d'affaires total de 3 milliards d'euros, en hausse de 14% par rapport au trimestre de l'année précédente. Les utilisateurs actifs mensuels ont augmenté de 22%, pour atteindre un total de 515 millions d'auditeurs. Parmi eux, on dénombre pas moins de 26 millions nouveaux utilisateurs. Les consommateurs ayant souscrit un abonnement premium sont 15% plus nombreux, faisant grimper ce nombre à 210 millions d'abonnés. Reste maintenant à voir s'ils seront toujours aussi nombreux en cas d'augmentation du prix de l'abonnement...

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter