Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Kanye West > Kanye West s'attire les foudres des héritiers de Donna Summer avec son nouvel album
lundi 12 février 2024 17:13

Kanye West s'attire les foudres des héritiers de Donna Summer avec son nouvel album

Par Guillaume NARDUZZI | Journaliste
Le nouvel album de Kanye West en commun avec Ty Dolla $ign, "Vultures 1", vient à peine d'être dévoilé qu'il suscite déjà la polémique. Les héritiers de Donna Summer ainsi que Ozzy Osbourne en personne accusent le rappeur américain d'avoir utilisé des samples sans leur autorisation.
Crédits photo : Alamy
C'est un album qui était attendu depuis des mois. Ce week-end, Kanye West et Ty Dolla $ign ont enfin délivré sur les plateformes de streaming leur effort commun "Vultures 1", après des mois d'attente et de multiples reports. Une fois encore, le duo n'était pas vraiment dans les temps puisque rien n'a a été mis en ligne vendredi 9 février, journée pourtant traditionnellement réservée aux sorties de disque : il a fallu attendre le samedi pour découvrir le projet avec un petit délai supplémentaire pour les utilisateurs de Spotify, pourtant l'application numéro un dans le monde dans ce domaine. Et comme on pouvait s'en douter après des derniers mois chaotiques faits de controverses à répétition de la part du rappeur de 46 ans, notamment en matière d'antisémitisme, cet album ne manque pas de faire parler.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'est un antisémite"


En effet, il n'aura fallu attendre que quelques heures pour que plusieurs personnalités se manifestent au sujet de "Vultures 1" et que des polémiques voient le jour. Ozzy Osbourne, le musicien britannique de heavy metal et membre du groupe Black Sabbath, et les héritiers de la légendaire chanteuse américaine Donna Summer ont publiquement reproché à celui que l'on surnomme Ye d'avoir utilisé des samples des deux artistes sans leurs autorisations respectives. Pire, ils avaient expressément indiqué leur refus !



Dans un message de fureur partagé sur les réseaux sociaux, le rockeur de 75 ans affirme que Kanye West « lui avait écrit pour lui demander la permission de sampler une partie d'une performance live du titre "Iron Man" de 1983 » et qu'il a refusé parce que le rappeur « est un antisémite et a causé un chagrin indicible à beaucoup de personnes ». Une fin de non-recevoir qui n'a pas arrêté l'auteur de l'album "Yeezus", qui a tout de même utilisé l'échantillon pour son titre "Carnival", au grand dam d'Ozzy Osbourne. « Je ne veux aucune association avec cet homme ! » conclut-il, très en colère. On peut d'ailleurs noter que ce n'est pas la première fois que Kanye West sample ce titre culte de Black Sabbath puisqu'il l'avait déjà fait pour le morceau "Hell of a Life", présent sur son chef d'oeuvre "My Beautiful Dark Twisted Fantasy" paru en 2010. Mais à l'époque, il avait obtenu l'autorisation et crédité l'artiste anglais.



Kanye West, le récidiviste


Malheureusement, Ozzy Osbourne n'est pas le seul à être monté au créneau puisque les héritiers de Donna Summer ont quant à eux eu la surprise d'entendre un sample de l'immense hit "I Feel Love" sur le morceau "Good (Don't Die)". Tout de suite, ils n'ont pas hésité à faire part de leur désarroi sur le compte Instagram officiel de la chanteuse en prévenant le monde entier qu'ils n'avaient jamais donné leur autorisation pour l'utilisation de ce sample emblématique et particulièrement reconnaissable. Selon eux, Kanye West a demandé une permission pour utiliser cette chanson mais elle lui a été refusée. Il aurait alors « changé les mots », « demandé à quelqu'un d'autre de chanter » le morceau ou « eu recours à une intelligence artificielle ». À l'inverse par exemple de Beyoncé avec "Summer Renaissance" sur son disque "Renaissance" dévoilé en 2022, qui avait pleinement respecté la démarche à suivre avec ce même morceau.



Ce n'est pas la première fois que Kanye West, immense producteur toujours très friand de l'incorporation de samples dans sa musique, se voit faire face à telles accusations. Dès la parution de son premier effort solo "The College Dropout" en 2004, la chanteuse Lauryn Hill affirmait ne jamais avoir autorisé le fantasque rappeur à utiliser son titre "Mystery of Iniquity". Pour esquiver ce refus, le rappeur avait alors demandé à une certaine Syleena Johnson de chanter la partie en question pour son titre "All Falls Down", la piste la plus écoutée de son projet. L'affaire l'opposant désormais à Ozzy Osbourne et Donna Summer se poursuivra-t-elle en justice ?

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter