Accueil > Actualité > Interview > Actualité de James Horner > James Horner, l'interview posthume : "Une bonne BO ne peut pas sauver un mauvais film"
mardi 23 juin 2015 13:45

James Horner, l'interview posthume : "Une bonne BO ne peut pas sauver un mauvais film"

Par Julien GONCALVES | Rédacteur en chef
Enfant des années 80 et ex-collectionneur de CD 2 titres, il se passionne très tôt pour la musique, notamment la pop anglaise et la chanson française dont il est devenu un expert.
Décédé hier dans un crash d'avion, à l'âge de 61 ans, James Horner fourmillait de projets. A Londres, Pure Charts a eu la chance de rencontrer le compositeur phare de "Titanic", "Avatar" ou "Braveheart". L'occasion pour James Horner de revenir sur ses incroyables bandes originales, ses projets fous en lien avec "Avatar" ou de répondre à Céline Dion.
Crédits photo : Abaca
Dans le cadre de la première du ciné-concert "Titanic" à Londres au Royal Albert Hall, en avril dernier, Pure Charts a eu l'honneur d'interviewer James Horner, le célèbre compositeur de la bande originale du film, décédé hier dans un crash d'avion. James Horner, accompagné du producteur John Landau ("Titanic", "Avatar"...), s'est confié sur ses rituels de travail, a réagi aux propos de Céline Dion sur "My Heart Will Go On", et détaillé ses projets, parfois grandioses.

Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Comment travaillez-vous sur une musique de films ? Vous préférez voir le film avant ?
James Horner : J'essaie toujours de voir le film, même s'il n'est pas fini. Et j'essaie alors de sentir quelles sont les émotions qui en surgissent et comment elles me parlent émotionnellement. Si je ne ressens rien, alors je n'ai rien à dire et je ne travaille pas sur le film dans ces cas-là.

Ça vous arrive de refuser des films car vous ne le sentez pas et vous vous dîtes "Non, je ne veux pas travailler là-dessus" ?
Bien sûr ! Par exemple, quand j'ai vu "Titanic", tout n'était pas encore monté mais j'ai tout de suite su que ça allait être impactant émotionnellement. C'était très clair pour moi. Je savais ce que je voulais faire pour le film.

Un film ne peut pas être génial sans une bonne BO
Un mauvais film peut-il être sauvé grâce à une bonne bande originale ?
Parfois, une bonne BO peut rendre un film un peu meilleur mais il ne peut pas le rendre génial. Parfois, la BO ne ne peut rien changer car le film est vraiment terrible. Mais par contre, je ne pense pas qu'un film puisse être génial si la BO n'est pas géniale, elle aussi. Et vice versa. C'est un mariage.

Vous rendez-vous compte à quel point votre musique a touché les gens ?
En général, j'essaie de composer et de passer au projet suivant. Je ne reste pas attaché à un film en particulier. Je me souviens que James Cameron m'a appelé quatre semaines après la sortie de "Titanic". Il m'a dit "Tu as vu ce qu'il se passe ? Et pour la musique aussi ?". Je n'avais aucune idée du succès du film car je travaillais déjà sur autre chose, et je ne lis pas la presse. C'est James qui m'a appris la bonne nouvelle...

Céline Dion a dit qu'elle n'avait jamais vraiment aimé la chanson "My Heart Will Go On", que vous avez composé. Est-ce que vous êtes lassé de ce tube planétaire ?
Je pense qu'elle a vraiment aimé la chanson. Je me souviens de sa réaction quand je lui ai chanté "My Heart Will Go On" et joué moi-même avec ma terrible voix. Elle a accepté de tenter l'expérience. Et elle a commencé à pleurer quand elle l'a interprété pour la première fois dans son hôtel. Après, je ne sais pas ce que le temps a changé et ce que les gens en pensent après tout ce temps mais à la fin de son show à Las Vegas, cette chanson c'est ce que les gens viennent voir ! Donc elle peut dire ce qu'elle veut...

Un parc d'attractions "Avatar"
Est-il possible qu'un jour vous fassiez une suite ou un prequel de "Titanic" ?
John Landau (producteur) : Non, ça n'arrivera pas. L'histoire est assez forte, le message de l'histoire est passé. Mais sur "Avatar", nous allons faire d'autres films, toujours avec James Horner à la musique. Et on est très impatients ! Je ne peux pas dire grand-chose mais si vous voulez tout savoir, pour "Avatar", nous allons faire trois suites et nous comptons étendre la marque. On veut donner aux gens l'opportunité d'explorer Pandora, de retourner sur Pandora, se plonger dans l'univers grâce à la musique... Il y aura un spectacle du Cirque du Soleil, qui débutera en décembre et qui partira en tournée mondiale. On va aussi décliner "Avatar" en librairie avec Dark Horse Comics, on parle aussi de jeux vidéos... On collabore aussi avec James Horner sur un parc d'attractions "Avatar" avec Disney, qui est en train de le construire à Orlando. Ca va être incroyable, il y aura des montagnes flottantes, on pourra voler sur des Banshee, aller au plus profond de la forêt, évoluer dans un univers phosphorescent... James est en train de composer la musique pour ça.

James, pour revenir à "Titanic", est-ce que vous êtes encore ému en regardant le film ?
Oui, bien sûr. Pour moi, il n'y a pas une partie en particulier qui m'émeut mais c'est un tout. Mais je ne perds jamais de vue ce qu'il produit sur le public. A la fin du ciné-concert, j'ai observé un peu, et j'ai vu des couples se serrer et pleurer, j'ai vu des hommes en larmes... (Sourire) C'est intéressant de voir que, malgré le temps qui est passé, 18 ans quand même, la musique appuie toujours sur le bouton qui déclenche l'émotion. Comme à l'époque quand le film est sorti.

Composer les suites d'"Avatar", c'est un énorme challenge
Vous avez composé pour plus de 130 films et téléfilms. C'est difficile pour vous de vous renouveler à chaque fois ?
(Il réfléchit) Ça se fait par étape. Il faut se défaire du projet précédent pour partir sur quelque chose de nouveau, de complètement différent. Dans l'optique de faire le meilleur travail possible. C'est pour ça que je vous disais que je passais généralement à autre chose très vite. C'est l'un des outils qui me permet de me renouveler. Je m'aère l'esprit et je choisis souvent quelque chose de complètement opposé. C'est important.

Et pour les suites d'"Avatar", comment vous faîtes pour vous distancier du premier volet et en même temps de rester fidèle à l'atmosphère ?
Pour "Avatar", c'est différent. Il faut que ça reste dans le même monde. Mais il faut juste explorer de nouvelles facettes, mais en même rester dans l'univers "Avatar". C'est un énorme challenge.

Quel est votre bande originale préférée parmi celles que vous avez faites ?
Je ne sais pas s'il y a vraiment quelque chose qui se détache pour moi. J'ai fait ce qu'il fallait, de la bonne manière. Mais je n'ai pas de préférences. Ce sont des moments. Il y en a que je trouve extraordinaires, peut-être quatre ou cinq films. Et encore une fois, c'est le mariage entre le film et la bande originale qui fait le résultat. Ce n'est pas ma musique. Par exemple, "Braveheart", c'est très fort. Et puis il y a "Titanic", "Avatar". Mais pas tous, bien sûr...

Souvenez-vous de "My Heart Will Go On" :

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Mentions légales
  • Publicité
  • Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter