Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Ke$ha > Dr. Luke, en colère, se défend sur Twitter : "Je n'ai jamais violé Kesha !"
News musique
mardi 23 février 2016 10:37

Dr. Luke, en colère, se défend sur Twitter : "Je n'ai jamais violé Kesha !"

Dr. Luke n'apprécie guère la vendetta médiatique qui se trame contre lui depuis le verdict rendu par le tribunal de New York dans le procès qui l'oppose à Kesha. Le producteur s'est alors défendu sur Twitter, jurant n'avoir jamais touché son ancienne protégée.
Crédits photo : Montage Pure Charts / Abaca
"#FreeKesha" est sans doute le hashtag le plus partagé depuis le week-end dernier sur les réseaux sociaux, après que le tribunal de New York a rejeté la demande de la popstar d'être libérée de son contrat avec Sony, et donc avec le label de Dr. Luke. Le célèbre producteur, derrière les plus gros succès de Katy Perry, est accusé d'avoir drogué et abusé sexuellement de Kesha dès le début de sa carrière, alors qu'elle avait 18 ans. La chanteuse est donc toujours liée contractuellement avec son prétendu bourreau, même si la justice lui a rappelé qu'elle pouvait collaborer avec d'autres producteurs. Selon sa déclaration, l'interprète de "Crazy Kids" n'en a pas la force ni l'envie, sachant que le label qui commercialisera et fera la promotion de sa musique restera celui de Dr. Luke.

"Nous étions comme des frères et soeurs"


Devant cette décision cinglante de la part de la justice américaine, de nombreuses popstars dont Demi Lovato, Lady Gaga ou Lily Allen ont tenu à dénoncer ce verdict et à soutenir Kesha. Taylor Swift, qui n'a pas pris la parole publiquement, s'est contentée de lui faire un don de 250.000 dollars. Devant un tel tollé, Dr. Luke a d'abord publié un communiqué, dans lequel il dénonce un « tissu de mensonges », avant de s'expliquer sur Twitter pour s'assurer une plus grande visibilité. « Jusqu'à présent, je n'avais pas commenté l'affaire, qui devrait être résolue au tribunal et non sur Twitter » a-t-il écrit, dénonçant ensuite des spéculations et un manque d'information de la part des internautes. Comprenant « la compassion » du public pour Kesha, Dr. Luke a rappelé qu'il était contre le viol : « Je n'ai jamais violé Kesha, ni eu de relation sexuelle avec elle. Kesha et moi étions amis depuis des années, et nous étions comme des frères et soeurs ».


Par la suite, Dr. Luke a posté d'anciennes déclarations de Kesha qui affirmait, sous serment, que son producteur n'avait jamais eu de gestes déplacés envers elle et qu'ils n'avaient jamais eu de relation sexuelle. Au passage, le hitmaker a rappelé que, dans le passé, l'avocat de Kesha, Mark Geragos, avait également déclaré que Dr. Luke avait violé Lady Gaga, ce que cette dernière avait ensuite démenti publiquement. De surcroît, il a pointé du doigt que l'avocat de Kesha avait déjà représenté Chris Brown, qui avait agressé physiquement Rihanna en 2012, mettant en doute son combat pour le droit des femmes.

Pour lui, aujourd'hui, Kesha n'est motivée que par l'argent. Dr. Luke, qui dit ne partager que des différences créatives avec son ancienne protégée, espère que la vérité éclatera réellement quand tout sera terminé. Il s'est également indigné de toute cette campagne de dénigrement, regrettant qu'une renégociation de contrat se fasse via des accusations « affreuses et fausses ».








Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez keshasparty.com, ou son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Ke$ha sur Pure Charts !
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Tokio Hotel

    Tokio Hotel

    Assiste à la pré-écoute de l'album !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP