Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Catherine Ringer > Catherine Ringer revient sur la mort de Fred Chichin : "On ne l'a pas remplacé"
C'est dit !
jeudi 17 décembre 2020 16:46

Catherine Ringer revient sur la mort de Fred Chichin : "On ne l'a pas remplacé"

Depuis un an, Catherine Ringer fait revivre la légende des Rita Mitsouko dans les bacs et sur scène. Pour "Paris-Match", la chanteuse explique comment elle a décidé de reprendre le flambeau et évoque avec émotion la mort de son compagnon Fred Chichin en 2007.
Crédits photo : Bestimage
"Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko" et elle le fait avec toujours autant de passion. En septembre 2019, l'icône du rock français montait sur la scène de la Philharmonie de Paris pour faire revivre la musique du groupe emblématique qu'elle a incarné avec Fred Chichin de 1979 à 2007, le temps d'un concert entièrement placé sous le signe de la fête et de la nostalgie. « Ce projet est né parce qu'on avait décidé de sortir une intégrale des Rita. J'ai hésité une seconde, mais c'était le bon moment pour le faire. Dans leur version CD, nos deux premiers disques étaient devenus très plats, très aigus. Ce travail de remastérisation a permis de retrouver un son magnifique, qu'on a essayé de reproduire sur scène » décrypte dans les colonnes de Paris-Match l'artiste au caractère bien trempé, qui court depuis la sortie de ce best-of les cérémonies et les plateaux de télévision avec l'envie d'honorer le formidable héritage laissé par la formation, véritable électron libre de la variété française dont les chansons sont entrées dans la culture populaire.

"Je voulais être fidèle à cet esprit libre que nous avions"


"Marcia Baila", "Andy", "Le petit train", "Les histoires d'a"... Pour ce concert devenu une tournée, qui se prolongera en 2021 si la situation sanitaire s'assainit, Catherine Ringer a vu les choses en grand : « Je voulais avec ces concerts, rendre hommage à l'ambiance des Rita, avec la musique, avec un orchestre plus large que d'habitude, avec deux claviers et deux guitaristes, car nos arrangements étaient assez fournis. Et je voulais de la danse ainsi que des lumières chaudes et claires pour qu'on voit tout le monde sur scène, afin d'être fidèle à cet esprit libre que nous avions ». L'histoire des Rita Mitsouko est traversée par ce besoin constant de se renouveler, d'innover, quitte à prendre le temps de le faire.


Sept ans séparent d'ailleurs les albums "Système D" et "Cool Frénésie", respectivement parus en 1993 et 2000. « On a eu du mal » reconnaît aujourd'hui Catherine Ringer, qui formait avec Fred Chichin un couple fusionnel. Trop, peut-être : « On se retrouvait, Fred et moi en studio, à composer tous les deux, mais on se connaissait un peu trop, on n'avait plus trop d'idées. Ce que l'un faisait, l'autre trouvait que c'était ennuyeux ». L'arrivée dans leur vie de Youth, un producteur britannique « spécialisé dans les groupes qui n'y arrivaient pas », a insufflé au tandem une étincelle nouvelle. « Fred sortait un riff, moi je disais "bof" et Youth tempérait : "Mais c'est vachement bien ça, on l'enregistre". Il a été un mec positif qui a cassé notre énergie négative » se souvient-elle.



"La douleur est là mais elle supportable"


Une alchimie retrouvée qui durera jusqu'à ce fatidique 27 novembre 2007 où Fred Chichin est emporté par un cancer du foie foudroyant. L'épreuve est terrible pour Catherine Ringer, qui perd son compagnon de route et l'amour de sa vie. Pourtant, moins de trois mois après le drame, la chanteuse des Rita Mistouko remonte sur scène : « Il y a eu un temps de stupéfaction. Tout le monde sait que, dans un deuil violent, le fait de travailler vous tient. Si on reste chez soi à se morfondre, ça n'avance pas ». Dans ses concerts, la rockeuse de 67 ans ne manque jamais l'occasion de rendre hommage au regretté musicien : « On n'a pas remplacé Fred. Nous sommes passés de deux guitaristes à un seul. On avait laissé son espace libre sur scène. C'est aussi ce qui s'est produit à la fin de la Philharmonie. Spontanément, au salut, on a laissé sa place vide ».

Et si la douleur est toujours là 13 ans après sa mort, elle est désormais « supportable ». « C'est bien de faire vivre cette musique » souligne Catherine Ringer, qui ne se sent pas encore prête à mettre un point final aux Rita Mitsouko : « Dans 17 ans, quand j'aurai 80 ans, j'aurai peut-être envie d'y retourner, une petite dernière fois... Ça pourrait être un challenge. Est-ce que j'en serai toujours capable ? Est-ce que les gens auront encore envie d'entendre ça ? Je ne sais pas ».
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés