Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Camila Cabello > "Camila" : Camila Cabello s'impose avec brio sur un premier album brut (CRITIQUE)
Chronique d'album
mardi 23 janvier 2018 16:32

"Camila" : Camila Cabello s'impose avec brio sur un premier album brut (CRITIQUE)

Sans les Fifth Harmony, Camila Cabello se lance en solo avec son premier album "Camila". Un disque brut et profond, en contradiction avec ce qu'elle faisait dans le groupe, emmené par le tube "Havana". Alors, réussi ou raté ? Critique !
Crédits photo : Pochette de l'album "Camila"
Partie avec fracas du girls band Fifth Harmony en pleine gloire à la fin 2016, Camila Cabello a pris le risque de se séparer de la bande avec l'envie d'exister par elle-même. Et de prendre ses propres décisions. A 20 ans seulement, force est de constater que la chanteuse possède une ambition rare. Ultra populaire aux Etats-Unis grâce au groupe et à ses escapades musicales avec Shawn Mendes ("I Know What You Did Last Summer") et Machine Gun Kelly ("Bad Things"), Camila Cabello a fait les présentations en solo avec "Crying in the Club" signé Sia, tout en annonçant l'arrivée de son premier album très intimiste, "The Hurting. The Healing. The Loving". Sauf que le succès surprise du tube "Havana" a changé la donne.

Camila Cabello échappe à la superficialité


Finie la mélancolie apparente, place à la sensualité. Comme en témoigne la pochette de son premier album, en clin d'oeil à ses origines cubaines et mexicaines, et à son titre "Camila", qui impose la chanteuse, en rupture avec sa première carrière. Un titre tout en simplicité, à l'image des 10 pistes (seulement) qui le composent. "Crying in the Club" a été zappé tout comme la ballade "I Have Questions", et "OMG", dévoilé en même temps que "Havana", aussi. Le reste de l'album est certes très homogène, plus calme qu'on ne pouvait s'y attendre. Mais moins opportuniste aussi. Car si certains regrettent l'absence de tubes immédiats, Camila Cabello a préféré miser sur la simplicité et l'authenticité, évitant ainsi de tomber dans la facilité et la superficialité qui règnent sur ce créneau habituellement. Loin de la pop easy listening, qui ne fonctionne plus dans les charts d'ailleurs, elle a choisi de ne pas faire appel aux producteurs pop les plus en vogue, préférant Frank Dukes, spécialisé dans l'urbain (Kanye West, Post Malone), et d'éviter de multiplier les duos. A part "Havana" avec Young Thug, il n'y en a d'ailleurs aucun. Pour mieux s'affirmer encore une fois.

Découvrez "Never Be The Same" de Camila Cabello :



Avec sa voix chaude, ce qu'il faut de sensualité et une interprétation toujours impeccable, Camila Cabello a décidé de ne pas brûler les étapes. En totale contradiction avec "Havana", elle a choisi "Never Be The Same" comme nouvel extrait. Un véritable hymne - et tube qui s'ignore - dévoilant ainsi une autre facette de la personnalité de la jeune chanteuse, ce qui lui permet de mettre en avant un univers plus pop, plus mélancolique aussi et ses talents de vocaliste. C'est ce qui fait la force des chansons de ce premier album : bien pensées, elles brillent par elles-mêmes, sans surenchère, sans artifice. Pop acoustique très Ed Sheeran, "All These Years" marche à la première écoute grâce au flow fébrile de Camila (comme sur "Real Friends"), et la ballade piano-voix "Consequences", piste la plus vulnérable avec "Something's Gotta Give", touche en plein coeur avec ses paroles très personnelles où la chanteuse se met à nu. Elle est devenue l'une des chansons préférées des fans.

Des tubes, malgré ce qu'on peut lire ici et là, il y en a. L'évident "She Loves Control" d'abord. Co-produit par Skrillex, avec ses accords de guitare flamenco et son âme reggaeton, le titre féministe - racontant sa prise de pouvoir en solo en quittant les Fifth Harmony - a tout d'un digne successeur à "Havana". Toujours dans une veine latino, l'ensoleillé "Inside Out" possède d'emblée une véritable bonne humeur communicative prête à envahir les ondes aux beaux jours. « De Miami a México, esta cosa se prendió, baby ». Sans oublier "Into It", très Carly Rae Jepsen, qui devrait ravir les amateurs de pop girly. De quoi dessiner à "Camila" un avenir tout tracé.

Camila Cabello évite tous les pièges sur son premier album "Camila". Un disque pop brut, à l'âme latine, qui lui permet de se raconter en profondeur et de mettre en relief ses talents d'auteur et d'interprète. Un premier pas intelligent, peut-être un peu trop sage, qui promet à la chanteuse de s'installer sur la durée.
Julien GONCALVES
Retrouvez Camila Cabello sur sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez les titres de Camila Cabello sur Pure Charts !

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP