Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Arctic Monkeys > Arctic Monkeys à Paris : un concert électrique et sportif
Nous y étions
vendredi 01 juin 2018 18:40

Arctic Monkeys à Paris : un concert électrique et sportif

Cette semaine, Arctic Monkeys donnait deux concerts à Paris dans un Zénith archi-complet. Après la sortie d'un sixième album aux retours mitigés, le quatuor de Sheffield a prouvé qu'il était toujours au top sur scène. Récit d'une soirée pour le moins mouvementée.
Crédits photo : Théau Berthelot
Alors que Katy Perry se produisait au même moment dans l'enceinte de l'AccorHotels Arena pour son incroyable "Witness : The Tour", l'ambiance était plus électrique au Zénith. Attendu comme le messie, le groupe Arctic Monkeys y posait ses valises pour deux concerts qui ont affiché complet en quelques minutes. Mais à événement exceptionnel, conditions exceptionnelles : l'entrée dans la salle se faisait via un contrôle d'identité si strict que des dizaines de spectateurs ont été laissés sur le carreau, faute d'avoir leur bon nom sur le ticket.

A l'intérieur, la salle qui avoisine les 40 degrés est bondée. Malgré la réception mitigée de son dernier album, le déroutant mais réussi "Tranquility Base Hotel + Casino", le public a répondu présent en masse tant la fosse est bondée. Vingt minutes avant le début du show, une fanfare de péplum résonne dans la salle. Mégalo Alex Turner ? Assurément ! Lorsque le groupe monte sur scène (accompagné de trois musiciens additionnels) au son de son nouveau single, "Four Out of Five", le leader attend bien une bonne minute avant de fouler la scène. Hystérie générale.

Place aux tubes !


"Brianstorm" déclenche les hostilités : en deux notes, la fosse se transforme en véritable pogo géant, enchaînant sans cesse les mouvements de foules incontrôlés. Les premières victimes quittent la masse en pleurs, les survivants sont en sueur mais tout sourire. Déflagrations sonores sur scène lorsque s'enchaînent les pépites tubesques "Crying Lightning" et bien évidemment "Do I Wanna Know" hurlé par la salle entière. A peine un quart d'heure que public et musiciens sont conquis de chaque côté de la barrière. Pourtant, Arctic Monkeys va imposer une pause salvatrice en enchaînant plusieurs morceaux lents histoire de souffler un peu.

Regardez "Brianstorm", joué par Arctic Monkeys à Paris :



"Batphone", "Fireside".... Turner joue les véritables crooners, montrant à la fois son savoir-faire en tant que parolier et musicien. Peu bavard, il enchaîne les pauses quitte à faire hurler le public. Ce soir-là, Alex Turner et ses compagnons nous offrent un set assez étonnant : abandonnant les titres du dernier album (seulement quatre chansons jouées qui, avouons-le, ont fait retomber l'ambiance), le groupe se réfugie dans le mastodonte "AM" duquel ils joueront pas moins de sept titres.

Mais c'est bien évidemment les plus vieux morceaux qui reçoivent la plus grande ovation : la surprise "Do Me a Favour" (une grande première sur la tournée), "Cornerstone" ou "505" en tête. Arctic Monkeys nous offre un grand plaisir en enchaînant "Don't Sit Down 'Cause I've Moved Your Chair", "Pretty Visitors" et "I Bet You Look Good on the Dancefloor" qui finissent d'achever le public. Pour le final, seuls les quatre vrais membres du groupe remontent sur scène. Un retour aux sources évident qui sonne comme un rappel pour ceux qui pensent qu'Arctic Monkeys est devenu une grosse machine sans âme. Le trio final puise dans ses anciens titres et transforme une nouvelle fois la fosse du Zénith en trampoline géant : "The View From the Afternoon", "Arabella" et "R U Mine" concluent un concert aussi énergique que déjà mythique !

En 1h30, Arctic Monkeys est venu prouver une nouvelle fois qu'il n'a rien perdu de sa verve musicale et scénique. Le public démentiel et déchaîné a participé en grande partie à la réussite de concert plus qu'électrique. Si l'on pourra noter quelques déceptions (concert un poil trop court, choix de quelques chansons, multiples postures d'Alex Turner), le groupe a rondement mené un concert aussi puissant qu'efficace.

Set-list du concert d'Arctic Monkeys


Four Out of Five
Brianstorm
Crying Lightning
Do I Wanna Know?
She Looks Like Fun
Do Me a Favour
Cornerstone
Batphone
Why'd You Only Call Me When You're High?
Fireside
Knee Socks
Tranquility Base Hotel + Casino
Don't Sit Down 'Cause I've Moved Your Chair
Pretty Visitors
I Bet You Look Good on the Dancefloor
One Point Perspective
505

The View From the Afternoon
Arabella
R U Mine?
Théau Berthelot
Pour en savoir plus, visitez www.arcticmonkeys.com et la page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie d'Arctic Monkeys sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Arctic Monkeys - From The Ritz To The Rubble
Arctic Monkeys
Clip Arctic Monkeys - Electricity
Arctic Monkeys
Clip Arctic Monkeys - Reckless Serenade
Arctic Monkeys
Clip Arctic Monkeys - Joining The Dots
Arctic Monkeys
Clip Arctic Monkeys - Catapult
Arctic Monkeys

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres
  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP