Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Rage Against The Machine > "J'essaie de m'accrocher" : un membre de Rage Against The Machine atteint d'un cancer
mercredi 14 décembre 2022 13:14

"J'essaie de m'accrocher" : un membre de Rage Against The Machine atteint d'un cancer

Par Théau BERTHELOT | Journaliste
Passionné par la musique autant que le cinéma, la littérature et le journalisme, il est incollable sur la scène rock indépendante et se prend de passion pour les dessous de l'industrie musicale et de l'organisation des concerts et festivals, où vous ne manquerez pas de le croiser.
Rage Against The Machine avait annulé au dernier moment sa tournée estivale qui devait faire escale à Rock en Seine. Aujourd'hui, Tim Commerford, le bassiste du groupe, révèle être atteint d'un cancer de la prostate. "C'était brutal" explique le musicien.
Crédits photo : DR
Cet été, Rage Against The Machine aurait dû faire son grand retour en France. 14 ans après avoir retourné Bercy, le groupe américain était attendu en clôture du festival Rock en Seine le 30 août dernier pour sa tournée de reformation. Mais à deux semaines de l'événement, les rockeurs ont annulé leur venue en Europe « suite à un avis médical » concernant le chanteur Zach de la Rocha, blessé à la jambe lors d'un concert à Chicago. La bande derrière les hymnes "Wake Up" ou "Killing in the Name" a toutefois fini sa tournée américaine. Mais ce que le public ne sait pas, c'est que le bassiste Tim Commerford lutte en parallèle contre un cancer de la prostate. « Je me bats [contre la maladie] et c'est dur » indique le musicien américain à SPIN, qui explique avoir pris la parole publiquement sur sa maladie après avoir appris qu'Andy Taylor, ex-membre de Duran Duran, était lui aussi atteint d'un cancer.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Je n'ai jamais ressenti une telle douleur"


C'est en voulant prendre une assurance-vie que Tim Commerford a appris qu'il était atteint d'un cancer. « Mon taux d'APS [Antigène prostatique spécifique] était trop élevé. Je ne pouvais pas avoir [d'assurance-vie]. Au début, le nombre était très bas (...) et il n'a pas cessé de grimper. Finalement, ils ont fait une biopsie et ont découvert que j'avais un cancer, donc ils ont retiré ma prostate » raconte le bassiste, qui regrette de n'avoir pas réagi plus tôt : « Je me suis dit que ce n'était pas si grave puisqu'ils me surveillaient. Je m'en veux. J'aurais dû me dire "Mes nombres sont élevés, qu'est-ce que ça veut dire ?". J'aurais dû prendre ça plus au sérieux ».

Le musicien, dont les lignes de basses marquent des morceaux cultes comme "Take The Power The Back" ou "Bullet In The Head", dit n'avoir « jamais ressenti une telle douleur » après une opération d'une grande « souffrance physique » : « J'ai des plaques de métal dans ma tête et des parties cadavériques dans mon corps ». « Maintenant, je suis dans une situation où on me demande de retenir mon souffle pendant six mois. Ce n'est pas une bonne chose et je n'en suis pas heureux. J'essaie juste de m'accrocher. Ce sera un long voyage, j'espère » poursuit-il, lui dont ses parents sont morts des suites de cancers : « Mon père est mort d'un cancer au début de ses 70 ans et ma mère est morte d'un cancer dans sa quarantaine. Si on fait la moyenne, on arrive à 65 ans, ce qui me laisse 10 ans [à vivre] ».



Toutefois, Tim Commerford s'accroche à la vie en ayant des objectifs : « J'essaie d'atteindre le cap des 100 chansons. (...) Ecrire des chansons est devenu cathartique pour moi ». D'ailleurs, il a reçu des conseils du cycliste Lance Armstrong, un de ses amis, atteint d'un cancer des testicules. Et il explique que la tournée américaine de Rage Against The Machine cet été aurait pu être compromise par sa maladie. « Deux mois avant la tournée, j'ai subi une opération et mes docteurs ont dit que je ne serai pas prêt. C'était brutal. J'aurais été sur scène à regarder mon ampli, en larmes. (...) J'ai gardé ça pour moi tout au long de la tournée que nous avons faite et c'était brutal » atteste-t-il, avant de rappeler que la tournée a été finalement stoppée par la blessure à la jambe de Zach de la Rocha.

"Je fais de mon mieux pour rester en forme"


Pourtant sur scène, il n'a montré aucun signe physique d'une quelconque maladie, même si ses trois collègues du groupe étaient au courant : « C'est comme ça que ça se passe. Tu peux toujours être en grande forme. Quand j'ai eu mon examen médical, mon médecin a dit que j'étais en meilleure forme que n'importe quel cinquantenaire qu'il avait vu jusque-là. Il y a beaucoup de gens en pleine forme qui ont un cancer. Et j'espère que je pourrais continuer ainsi aussi longtemps ». Désormais, Tim Commerford trouve le réconfort dans l'écriture de chansons, notamment pour son autre groupe 7D7D : « Je m'entraîne religieusement et je fais de mon mieux pour rester en forme. Je suis toujours très fier de qui je suis. Quand j'ai été diagnostiqué pour la première fois, ça m'a [bousillé]. Mais maintenant, je commence à ressentir ce truc de "Je vais être l'enfoiré le plus en forme de 54 ans avec un cancer que tu n'as jamais vu dans ta vie" ».

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter