Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Janelle Monáe > Clip "Crazy, Classic, Life" : Janelle Monáe rêve d'un monde utopiste
Clip
samedi 15 décembre 2018 13:46

Clip "Crazy, Classic, Life" : Janelle Monáe rêve d'un monde utopiste

Tout juste auréolée de deux nominations aux prochains Grammy Awards, Janelle Monáe continue d'exploiter son excellent "Dirty Computer". Sur "Crazy, Classic, Life", la chanteuse rêve d'un monde utopiste et sans jugements, qu'elle représente visuellement par une fête sauvage, vite interrompue. Regardez le clip sur Pure Charts !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
« Young, black, wild and free », voilà comment Janelle Monáe se décrit dans son dernier clip bluffant. Tandis que son excellent "Dirty Computer" s'affiche partout comme l'un des meilleurs albums de l'année, la chanteuse continue de l'exploiter de la plus belle des manière. Après avoir dévoilé un "emotion picture", une suite de clips sous la forme d'un film narratif à l'instar de Beyoncé sur "Lemonade", Janelle Monáe enchaîne avec "Crazy, Classic, Life" dans lequel la chanteuse afro-américaine s'affirme comme jamais et rêve de vivre dans un monde sans jugement de valeurs : « We don't need another ruler / All of my friends are kings / I'm not America's nightmare / I'm the American dream / Just let me live my life (...) / I want a crazy, classic, life / So if the world should end tonight / I had a crazy, classic, life ». Et le clip illustre bien cette idée d'utopie : alors qu'elle s'amuse avec ses amies en voiture, Janelle Monáe est arrêtée par une sorte de drone policier volant, semblant tout droit sorti du futur. Une fois l'objet volant éloigné, l'artiste reprend la route de plus belle accompagnée de ses amis avant d'arriver au milieu d'une luxueuse fête aux allures hipster, organisée sur un parcours de skateboard. Une célébration qui sonne comme une bulle hors du temps, un moment de joie suspendu et fantasmé avant que la réalité ne reprenne malheureusement le dessus, avec l'arrivée impromptue de la police.

"I'm not America's nightmare, I'm the American dream"


La sortie de ce clip est loin d'être anodine car elle intervient quelques jours après la révélation des nommés pour les Grammy Awards 2019. Et l'interprète de "Make Me Feel" a reçu deux nominations : une en tant que clip de l'année pour "PYNK" et surtout celle dans la catégorie album de l'année pour "Dirty Computer". Une nomination aussi inattendue que bluffante que l'artiste a appris en direct lors d'une émission spéciale pour la divulgation de la liste des nommés. « Cet album est tellement plus grand que moi. Ça ne parle pas que de moi mais de la communauté, du fait d'être une femme noire et queer en Amérique. J'avais des choses à dire là-dessus et il y a des personnes avec qui je voudrais fêter ça. Je suis heureuse de pouvoir les représenter » a-t-elle immédiatement réagi, les larmes aux yeux. Bien qu'elle ait de la concurrence face à elle avec Drake ("Scorpion"), Kendrick Lamar ("Black Panther") ou Cardi B ("Invasion of Privacy"), Janelle Monáe pourrait déjouer les pronostics et gagner à la surprise générale, un peu comme l'avait fait Beck en 2015 avec "Morning Phase" face à Ed Sheeran, Beyoncé et Sam Smith. Réponse en février !

Regardez le clip de "Crazy, Classic, Life" par Janelle Monáe :
Théau Berthelot
Pour plus d'infos, retrouvez Janelle Monáe sur son site officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Janelle Monáe sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP