Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Conchita Wurst > Conchita Wurst évoque la haine et les critiques : "Je ne suis qu'une drag queen"
C'est dit !
lundi 07 juillet 2014 16:50

Conchita Wurst évoque la haine et les critiques : "Je ne suis qu'une drag queen"

En participant et en remportant l'Eurovision 2014, Conchita Wurst a essuyé de nombreuses critiques, notamment de la part des politiques et religieux. Interrogée dans "Sept à Huit" sur TF1, la drag queen à barbe a répondu aux haineux avec humour : "C'est juste quelques poils sur le visage".
Crédits photo : Capture Wat
Conchita Wurst aurait pu ne jamais participer à l'Eurovision 2014. En effet, de nombreuses pétitions ont vu le jour pour l'empêcher de défendre l'Autriche au célèbre concours. Mais grâce à sa chanson "Rise Like a Phoenix" et à son apparence troublante, la chanteuse a non seulement représenté son pays mais elle a également remporté la 59ème édition de l'Eurovision en récoltant 290 points ! « We are unity and we are unstoppable » a lancé la drag queen à barbe devant plusieurs millions de téléspectateurs, en réponse aux nombreuses critiques. Depuis, l'artiste est entré en studio pour enregistrer son premier album, tout en participant à la Gay Pride de Londres ou encore à la Fête de la Musique en France.

En attendant d'écouter ses prochaines chansons, Conchita Wurst a accepté de se confier à Thierry Demaizière, qui lui a consacré un portrait dans "Sept à Huit" hier soir sur TF1. L'occasion pour l'artiste de revenir avec humour sur les critiques, notamment de la part de la classe politique. « Ce n'est pas énorme, ça ? En fait, ça me fait beaucoup rire. Parce que d'imaginer que des hommes politiques aussi importants aient pu faire de ma victoire le symbole de la chute de la civilisation européenne... Honnêtement, c'est un grand honneur pour moi » a confié Conchita Wurst, souhaitant dédramatiser les choses. « Je ne suis qu'une drag queen ». Si « le public des pays de l'Est a voté massivement » pour elle, la chanteuse a précisé que « ce sont seulement les religieux qui n'ont pas été sympas » avec elle.


"Le problème, c'est ma barbe"


Mais Conchita Wurst est consciente que son personnage peut choquer. « Le problème, c'est ma barbe » a confié Thomas Neuwirth, son véritable nom. « Et c'est marrant parce que, quand on y pense, c'est juste quelques poils sur le visage ! Mais je sais qu'une femme barbue, ce n'est pas quelque chose que l'on voit tous les jours. Et je le savais en créant Conchita ». Malgré les critiques et le déferlement de haine à son égard, Conchita Wurst sait que son message est passé. « Je ne pensais pas que cela ferait autant de bruit et que l'on se disputerait à ce point-là à mon sujet mais finalement, c'est une bonne chose car on parle de l'essentiel : le droit à la différence. Et c'était mon but initial » a-t-elle déclaré, tout en taclant l'Eglise orthodoxe : « Ils ont de très belles robes ». Et Vladimir Poutine dans tout ça ? « Je pense qu'un jour, je pourrai chanter en Russie. Je crois que bannir la gay pride était un signe de peur de la part de Poutine. Il sait que nous allons défendre nos droits. Il le sait car c'est un homme intelligent » a assuré Conchita Wurst, prête à mener de nouvelles batailles.

Découvrez l'interview de Conchita Wurst :
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés