Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Inna MODJA > Inna Modja ne fait pas de "révolution"
lundi 07 novembre 2011 12:55

Inna Modja ne fait pas de "révolution"

Par Steven BELLERY | Rédacteur
Deux ans après son précédent opus, la chanteuse malienne est de retour avec "Love Revolution" (Warner Music France), plus pop et plus produit que le premier mais du coup beaucoup moins charmant, inégal et redondant.


Exit la simplicité guitare-voix de son premier succès "Mister H", INNA Modja prend un virage pop. Le premier single "French cancan (Monsieur Sainte-Nitouche)" annonçait la couleur : des chœurs, des cuivres, un piano très présent et même quelques phrases en Français comme "Coco-choco-Chanel". Un titre efficace qui a séduit les radios pendant tout l’été.

Début octobre, la jeune femme envoie "La Fille du Lido" en qualité de second single. Et c’est la déception : même rythmique piano, même traitement vocal, ça ronronne déjà ! Hélas, l’album suit la même ligne. Douze morceaux plus une version alternative composent ce deuxième disque qui s’ouvre par "Big Apple", titre en forme de déclaration d’amour à New York. Suit "Kinks in My Hair" (référence à ses cheveux bouclés) qui dévoile un aspect légèrement plus soul de l’album. Mais "soul" veut dire "âme" et cela en manque cruellement. INNA Modja enfile les titres comme les perles d’un collier. Toutes les chansons se ressemblent tant dans la construction que dans la musicalité qui use et abuse des chœurs et des cuivres. Côté texte, INNA Modja parle d’amour évidemment, de ses "ex" un peu collants, de la solitude aussi.


Inna Modja reprend "Life" de Des-Ree


"For my Land" est probablement la chanson qui ressemble le plus au premier album de la chanteuse puisque plus dépouillé. A l’inverse, "Homeless" est plutôt électrique. "Emily" accroche aussi l’oreille, surtout en version acoustique avec ses cordes lyriques. Un titre plus personnel surtout : la chanteuse s’est inspirée d’une rencontre dans un train avec une jeune mère et sa fille qui fuyaient Haïti où toute leur famille a péri dans le récent tremblement de terre.

Inna Modja a également inclus à sa "Love Revolution" sa (très bonne) reprise de "Life" de Des-Ree sorti en 1998. Un tube que la chanteuse interprétait déjà sur scène lors de sa précédente tournée ou des concerts qu’elle a donné en première-partie de Christophe Maé.

Inna Modja ne fait nullement sa "révolution". Elle se redirige vers un univers plus pop. Dommage ! On aimait surtout le côté dépouillé de ses précédentes productions moins calibrées pour les FM.
Pour en savoir plus, visitez innamodja.com et sur sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez le premier album d'Inna Modja, "Everyday Is A New World".
Réservez vos places de concert pour aller applaudir Inna Modja au Café de la Danse.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter