Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Pharrell Williams > Pharrell Williams menace Donald Trump après l'utilisation de "Happy" lors d'un meeting
C'est dit !
mardi 30 octobre 2018 17:35

Pharrell Williams menace Donald Trump après l'utilisation de "Happy" lors d'un meeting

Donald Trump a utilisé "Happy" de Pharrell Williams lors d'un meeting tenu quelques heures après la tuerie antisémite de Pittsburgh. Une action dont se sont immédiatement désolidarisés le chanteur et ses avocats qui comptent poursuivre le Président américain.
Crédits photo : Montage Pure Charts / Bestimage
C'est ce qu'on appelle un moment inopportun. Le tube de Pharrell Williams "Happy" a été joué lors d'un rassemblement dans l'Indiana auquel s'est rendu Donald Trump... quelques heures après la tuerie antisémite dans une synagogue de Pittsburgh. Immédiatement, le chanteur derrière "Get Lucky" ou "Blurred Lines" s'est désolidarisé du geste, comme l'a annoncé son avocat dans une lettre publique : « Il n'y a rien de "Happy" à propos de cette tragédie qui a touché notre pays samedi et aucune autorisation d'utilisation de la chanson n'a été faite jusqu'alors. Pharrell Williams est le seul propriétaire des droits de "Happy", donc il en est le seul exploitant ». En effet, sans accord préalable, l'utilisation du morceau dans un espace public est une violation du droit d'auteur. De ce fait, les avocats de l'artiste ont averti Donald Trump que de possibles poursuites judiciaires pourraient avoir lieu. Il faut rappeler que l'actuel président des Etats-Unis n'est plus le bienvenu dans la ville de Pennsylvanie dans laquelle s'est déroulée la tuerie, tant qu'il ne dénoncera pas le nationalisme blanc qui y règne.

De nombreux artistes s'insurgent !


Pour la star américaine, cette utilisation illégale est une nouvelle façon de militer contre le 45ème Président des Etats-Unis : en juillet 2017, il avait déjà affirmé son soutien au planning familial, dont les conservateurs cherchent depuis longtemps à couper les fonds publics. Pharrell Williams avait également partagé sur Twitter le hashtag #StandWithPP associé à une interview de Cecile Richards, militante pour la Planned Parenthood se battant pour la santé des femmes et l'avortement. De plus, Pharrell n'est pas le premier à dénoncer l'utilisation de ses chansons dans des rassemblements de l'actuel locataire de la Maison-Blanche : R.E.M., Queen, Adele ou les Rolling Stones sont déjà montés au créneau. Bien que n'ayant jamais caché ses positions républicaines, Steven Tyler, leader d'Aerosmith, a lui sommé Trump d'arrêter d'utiliser les chansons de son groupe : « Ma musique appuie des causes, pas des partis politiques. Protéger le droit d'auteur et les compositeurs était l'un de mes combats bien avant que l'administration actuelle ne soit en place ». Récemment, ce sont les héritiers de Prince qui ont demandé à l'équipe de Donald Trump de ne plus utiliser les musiques du Kid de Minneapolis. Son mythique "Purple Rain" était joué lors de certains meetings du Président.


Théau Berthelot
Retrouvez Pharrell Williams sur son site officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Pharrell Williams sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP