Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Owl City > Owl City cède à la dance sur son album "The Midsummer Station"
Chronique d'album
jeudi 23 août 2012 19:17

Owl City cède à la dance sur son album "The Midsummer Station"

C'est réellement en 2009 que le conte de fées à démarré pour Owl City, emporté par le succès planétaire du single "Fireflies". Mais depuis, il lui a été difficile de faire aussi bien. Sur "The Midsummer Station", l'artiste semble avoir trouvé le bon équilibre pour plaire à la fois aux fans de la première heure et aux radios. Non, sans compromis.
Crédits photo : Facebook officiel
Après l'échec retentissant de "All Things Bright and Beautiful", sorti en juin 2011, Owl City a dû repenser sa musique. Certes le disque était agréable, de nouvelles sonorités avaient fait leur apparition, et le single "Alligator Sky" feat. B.o.B. avait tout pour plaire, mais il n'en a rien été. Les radios ont boudé ses titres, et le public pensait qu'il ne serait alors que l'auteur d'un seul tube.

Pour inverser la tendance, le jeune auteur-compositeur s'est entouré, pour son retour, d'une valeur montante : Carly Rae Jepsen, la petite protégée de Justin Bieber. Pari réussi ! Sur le très radiophonique "Good Time" (actuellement 13ème au Billboard Hot 100), on sentait déjà que quelque chose avait changé. Car pour réussir, Owl City n'a plus eu d'autre choix que de se rendre plus accessible. Oui, c'était donc possible.

Et c'est un artiste entre deux feux que l'on retrouve sur "The Midsummer Station", plus dance que d'habitude. Rassurez-vous, la musique du chanteur américain reste toujours aussi rayonnante et aérienne grâce à ses fidèles synthétiseurs. "Gold" ou "Shooting Star" (produite par Stargate !), présentes sur un EP sorti en mai dernier, confirment qu'il n'a rien perdu de son talent. On notera l'arrivée de la superficialité sur le facile "I'm Coming After You" tandis que "Speed Of Love" s'annonce déjà comme un gros tube club. Qui l'eût cru ?

L'ensemble s'écoute avec grand plaisir, comme la bande-son d'un été réussi, où la voix d'Owl City se révèle aussi planante que touchante ("Silhouette"), et où les singles potentiels sont légion ("Take It All Away"). L'artiste n'a par ailleurs pas cédé à une tradition chez lui : la pochette de son disque. Elle reste ici un paysage magique et imaginaire, là où normalement les maisons de disques préfèrent afficher le visage de leurs poulains. Preuve que Owl City est encore en résistance. Bonne nouvelle.

Dans l'air du temps, "The Midsummer Station" multiplie les clins d’œil aux programmateurs radios, mais l'artiste parvient tout de même à conserver sa touche personnelle, en offrant un juste milieu : un disque à la fois intimiste et populaire, grâce à des titres pop aériens, dance, et d'autres plus rock. Un succès, normalement assuré.


Vous pourrez aller applaudir Owl City le 18 octobre prochain au Trabendo (Paris).

Julien GONCALVES
Retrouvez toute l'actualité de Owl City sur son site officiel.
Visionnez le clip de "Good Time" avec Carly Rae Jepsen :

Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Owl City :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP