Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Nekfeu > Nekfeu se défend et dénonce la discrimination anti-blanc dans le rap
C'est dit !
samedi 18 juillet 2015 11:09

Nekfeu se défend et dénonce la discrimination anti-blanc dans le rap

Dans un interview accordé au site Noisey, Nekfeu se défend d'être plus populaire que certains de ses confrères rappeurs à cause de la blancheur de sa peau. Au passage, il aborde la question du racisme présent à la fois dans la société mais aussi dans le monde du rap.
Crédits photo : Julien Lienard
Avec son album "Feu", Ken Samaras alias Nekfeu a su se mettre tout le monde dans la poche. Sorti le 8 juin, son premier opus a vu ses ventes exploser dès la première semaine pour devenir disque d'or en moins d'un mois. Plus qu'un talent évident pour l'écriture et sa technique, la couleur de peau de Nekfeu serait-elle aussi l'une des raisons de son succès ? C'est en tout cas ce que pense le journaliste Olivier Cachin. Le spécialiste du rap estime qu'en plus de son talent, l'interprète de "On Verra" a pu bénéficier d'une grosse couverture médiatique grâce à son physique de playboy et sa couleur de peau claire, « si ce n'était lié qu'à la qualité des rimes, il est clair qu'on parlerait autant de l'album de Youssoupha » denonçait le journaliste dans L'Obs.

Flatté des compliments sur son physique, Nekfeu souligne aujourd'hui dans une interview dans Noisey que l'interprète de "Négritude" est plus installé avec déjà quatre albums à son actif contrairement à lui qui débute en solo. « Youssoupha a été invité à des émissions où je n'ai pas été » déclare Nekfeu qui refuse d'expliquer son succès par un quelconque favoritisme : « Je ne dis pas que je le mérite [...] mais bizarrement pour une fois je ne pense pas que ce soit parce que je suis blanc ».

« Avec mes potes noirs et arabes, je me fais contrôler systématiquement»


Au contraire, selon lui, être blanc dans le rap peut s'avérer être une tare dans ce milieu qu'il a vu évoluer avec le temps. « C'est pas mal ce que tu fais, dommage que tu sois Blanc ». Cette phrase balancée au rappeur lorsqu'il débutait en est le parfait exemple a souligné Nekfeu. Mais, selon l'artiste, et comme il le clame dans le morceau "Martin Eden", dans la société actuelle et dans la vie de tous les jours il est plus simple d'être blanc. « Moi par exemple, je me suis fait contrôler seulement deux ou trois fois quand j'étais tout seul. Par contre avec mes potes noirs et arabes, je me fais contrôler systématiquement » explique le rappeur de 25 ans. « L'islamophobie et le racisme anti-rom ont le vent en poupe, et même dans les quartiers, par des gens qui subissent eux-mêmes le racisme » avoue Ken.

Moins visible dans la capitale, Nekfeu remarque lors de ses déplacements en province que le racisme y est toujours ancré. « Il y a encore des "Sale nègres" qui fusent quand on y va. Et quand tu vois le score du Front National, tu te dis que le racisme n'est pas mort, il est même revenu au centre des préoccupations » regrette le rappeur. A l'affiche de plusieurs festivals cet été, notamment ce samedi au Fnac Live à Paris, Nekfeu poursuit également son "Feu Tour", première tournée nationale du rappeur amoureux de littérature.
Hilal EL AFLAHI
Pour en savoir plus, visitez nekfeu.fr et la page Facebook de Nekfeu.
Ecoutez et/ou téléchargez le premier album de Nekfeu sur Pure Charts.

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés