Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Black M > Black M en interview : "Collaborer avec Rihanna, ce serait une consécration"
Interview
lundi 31 octobre 2016 12:45

Black M en interview : "Collaborer avec Rihanna, ce serait une consécration"

A l'occasion de la sortie de son deuxième album "Eternel Insatisfait", Black M se confie sur son duo événement avec Shakira, son rêve de collaborer avec Rihanna, mais aussi les polémiques qui ont accompagné l'arrivée de son disque. Interview !
Crédits photo : David Delaplace
Une semaine avant la sortie de son nouvel album, Black M nous donne rendez-vous à l'Hidden Hotel, non loin des Champs-Elysées. Souriant et détendu, le rappeur explique sans détour son ambition démesurée à s'imposer comme l'un des rappeurs les plus populaires de sa génération, et notamment comment il a convaincu Shakira ou Diplo de figurer sur ce disque "Eternel Insatisfait", qui en dit long sur ses rêves. Au passage, sans langue de bois et avec conviction, Black M revient sur les polémiques qui ont accompagné la sortie de son album, tout en révélant ses projets étonnants au cinéma. Entretien avec un artiste qui voit loin.

Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Dans quel état d'esprit tu es alors que sort ton deuxième album "Eternel insatisfait" ?
Moralement très bien. Physiquement un peu fatigué. Plus ça approche plus j'ai la pression. Je ne veux pas décevoir et je ne peux pas flopper. (Rires)

« Je veux toujours me surpasser »
Mais tout a l'air bien parti...
Après, ça ne veut rien dire. Je considère que c'est une nouvelle histoire. On repart de zéro. Même s'il y a eu le succès de l'album, avec "Sur ma route"...

Le succès ne t'apaise pas un peu ?
Ah non, jamais, c'est encore pire. Parce qu'il faut faire mieux !

Ce n'est pas dangereux parfois d'en vouloir toujours plus ? On a l'impression que c'est ça qui te motive...
Toujours, d'où le titre de l'album. Je veux toujours me surpasser.

C'est quoi ton rêve ultime ?
J'ai plein d'objectifs. Après, on peut rêver... Regarde, Michael Jackson voulait vendre autant après "Thriller", et il l'a fait. Moi aussi. Le premier album, 800.000. Le deuxième, le double ! Allez ! (Rires)

Carrément ?
Si on doit rêver, rêvons !

Mais on peut être déçu à force de viser toujours plus haut, non ?
Bien sûr qu'on peut être déçu mais il faut rêver. Sans rêves, on ne va pas loin.

Donc cet album, tu l'as pensé comme une machine à tubes ?
Plus ce que j'aime. C'est très scénique, car je prépare une grosse grosse tournée. J'ai enregistré 70 titres. De quoi faire trois albums à peu près ! J'ai fait plein d'univers différents, des morceaux rap, des titres scéniques, des tubes potentiels, des trucs plus spé et plus personnels comme "Jessica" sur le premier album... Au final, c'est le public qui décide.

« Etre numéro un, c'est hyper compliqué »
Tu as un peu délaissé le rap. Est-ce que ce n'est pas renier ce que tu as à la base ? On va encore dire que tu n'es pas un rappeur !
Oh, on le dit déjà ! Ça ne me dérange pas. J'ai rien à leur prouver. Ça peut être une de mes envies, j'en ai déjà parlé autour de moi, en plein milieu de l'année, de balancer un 10 titres de rap pour dire "Je sais le faire". J'ai plein de titres rap qui dorment. C'est facile de faire du rap, je viens du rap, c'est compliqué de faire des tubes. Il n'y a pas de recette. Le public choisit. Je ne savais pas que "Sur ma route" allait être chanté dans toute la France. Derrière, j'ai lancé des morceaux et je pensais qu'ils seraient plus forts que "Sur ma route", et en fait non. Être numéro un, c'est hyper compliqué.

Regardez le clip "Cheveux blancs" de Black M :



Et là quels titres se démarquent pour toi ?
J'avais misé au début sur "Je suis chez moi". Il a atteint un stade de popularité incroyable mais il n'est pas devenu numéro un. Pourquoi ? Encore une fois, c'est inexplicable. Après, j'ai 4-5 morceaux qui ont un potentiel pour être bien placés. Dès qu'on entend l'album, on voit direct ce qui va être single ou pas. "Cheveux blancs" je le sens bien. "French Kiss", "Wati By Black"... Le Diplo, le Shakira. Le Soprano aussi. Il y en a pas mal en fait qui ont des chances d'êtres de futurs tubes.

On sent bien que c'est hyper important pour toi d'enchaîner les tubes, être numéro un à tout prix...
Oui !

« Le FN a voulu m'éteindre »
Pour la satisfaction personnelle ? Car un album peut très bien se vendre sans tubes...
J'ai été éduqué comme ça avec la Sexion D'Assaut. Maître Gims, c'est pareil. Dès qu'il sort un album, il a des numéros un. Pareil pour moi avec le premier album, avec "Sur ma route". Donc là je veux la même chose, tout simplement.

Tu es en compétition avec Maître Gims ?
Oui, bien sûr. Évidemment ! Pas pour aller lui dire "J'ai fait mieux", mais dire "Regarde, on l'a fait, tu l'as fait". Quand je suis numéro un, il kiffe, et quand il est numéro un, je kiffe aussi ! Pour se dire : "On contrôle le truc !".

On te sent un peu plus engagé sur cet album, notamment avec "Je suis chez moi" en réponse à Marion Maréchal Le Pen. Tu te sens engagé toi ?
Non, je ne suis pas du tout engagé, mais sur ce morceau... Je me suis fait attaqué injustement, durement. Je n'ai pas compris. Eux diront que c'est moi qui n'a pas compris. En réalité, ils m'ont braqué. Ils auraient même aimé m'éteindre. Ils s'attendaient à une réponse type du rappeur, avec de la violence... J'ai fait tout le contraire. C'est sûr et certain que je les ai surpris. Je l'ai joué autrement. J'en ai fait un single car j'en avais besoin, c'était au fond de moi. Mais ce n'est pas que pour eux, c'est aussi un message pour dire : "Regardez, on est tous ensemble".

Et il y a également eu la polémique du t-shirt flouté dans le clip. Encore une fois, c'était un acte politique de ta part, non ?
C'est incompréhensible. Moi quand j'ai vu le t-shirt flouté, j'ai reçu un montage avec ma tête et le t-shirt flouté à gauche et à droite Afida Turner toute nue sur un plateau télé. Le message disait : "Mais dans quel monde on vit ?", il y avait énormément de retweets. Je vois le truc, j'explose de rire. Je me suis dit la même chose. On me censure mon t-shirt suite à une histoire très très grave et l'autre à 16h elle montre ses parties intimes. Et il n'y a pas de problème !

C'est parce que tu es un rappeur tu penses ?
Je ne comprends pas !

« Les choses ne changent pas »
En tout cas, on a encore parlé de toi pour des raisons politiques. Tu n'as pas eu peur que tu sois instrumentalisé ou qu'on se serve de toi politiquement ?
Ils ont essayé. C'est la première fois que ça m'arrive. Mais tout ce mal, je le transforme en quelque chose de positif. J'ai sorti "La nuit porte conseil", bizarrement il n'a pas eu l'effet que je voulais. Dans les moments où tu sors ton album, tu as besoin de buzz. Ils m'ont donné du buzz. On a retourné le truc.

Si c'était à refaire, tu remettrais le t-shirt ?
Ah mais c'est sûr et certain. Hors politique, le t-shirt je l'ai mis parce que l'histoire m'a touché.

Tu as dit récemment à propos de ton fils : "Je ne sais pas s'il va connaître mieux ou pire que moi". C'est aussi pour ça que tu as fait ce morceau ?
Je ne suis pas le premier à essayer d'avoir des messages pour pouvoir changer les choses. Les choses ne changent pas ou alors c'est très timide. Donc j'ai pas fait ça pour que ça change. J'avais besoin de m'affirmer. Je l'ai chanté mais ça ne change rien. A part que la jeunesse, grâce à ce morceau, dans une salle de classe où untel va dire : "Je suis Algérien", l'autre : "Je suis Chinois", en fait, à l'écoute de ce morceau, il n'y a plus de ça. On est tous ensemble.

Tu pourrais soutenir un candidat à la présidentielle en 2017 si on t'approchait ?
C'est pas du tout mon truc. Après, j'irai voter. Je dis aux jeunes d'aller voter dans "#Askip", mais je ne prendrai jamais la parole sur des plateaux. Je ne vais pas rentrer dans un truc politique, je suis dans la musique.

Ecoutez "Comme moi", le duo entre Black M et Shakira :



Sur l’album, il y a un duo avec Shakira, "Comme moi". Maître Gims a eu Sia, il te fallait aussi une star internationale ?
Ouais ouais... Mais c'est pas par rapport à Gims. C'est des rêves ! On s'est toujours dit que ce serait bien de pouvoir un jour pulvériser les portes et d'aller chercher l'improbable. Il a eu Sia, moi j'ai tapé dans Shakira.

Comment on fait pour avoir Shakira sur son album ?
Elle est dans la même maison de disques.

Tu avais pensé tout de suite à elle ?
Elle et Chris Brown. J'ai envoyé mes maquettes aux gens qui sont dans ma maison de disques et que j'aime bien. On envoie sans forcément trop y croire car ils sont occupés... A notre grande surprise, Shakira répond, elle renvoie le morceau.

C'est un titre à toi à la base ?
Oui, c'est à moi. Et elle a rechanté les mêmes mélodies ! Ce sont mes mélodies.

Le titre lui va très bien d'ailleurs !
De fou !

« Je vais danser avec Shakira »
Et elle chante beaucoup sur le titre. En général, les stars internationales ne font qu'une petite apparition...
Tu sais que ça, ça m'a choqué. Quand elle a renvoyé le morceau, je te montre mon téléphone, on a dix versions différentes car j'étais pas content de ce qu'ils ont fait. (Rires) Moi, dans ma tête, je pensais qu'elle allait faire un petit couplet et un refrain. Elle a rempli le morceau entier ! Elle l'envoie et soudain c'est plus Black M feat. Shakira, c'est Shakira feat. Black M ! (Rires) Je me dis : "Non, mais, attends, faut que je lui renvoie une version où on m'entend plus sur le morceau". On lui renvoie et elle me dit "Non, j'aime le morceau comme ça, sinon on annule tout". (Rires)

C'est dingue !
Ils ont vraiment kiffé le délire. Il se sont dit : "On aimerait bien revenir avec ça, avec cette image-là". Donc ça parle, ça s'échange des e-mails. Et nous au final on est un peu victimes du truc, on a Shakira, c'est improbable, donc on accepte. Mais quand on écoute, ça le fait !

Ce sera forcément un single. C'est facile pour l'exploitation, la promo ? Car Sia n'est pas dans le clip de Maître Gims par exemple...
C'est eux qui veulent à tout prix le clip donc c'est que du bénéf'. Donc normalement je vais danser avec Shakira si tout se passe bien. (Rires) On va se rencontrer le mois prochain. Je pense que le single va arriver avant la fin de l'année. Ils veulent tout enchaîner. Si on l'a fait, c'est pour le sortir.

Et ça fait quoi de se dire que tu as un feat. avec Shakira sur ton album ?
Quand on m'en parle, je ne m'en rends pas compte. Quand j'écoute le morceau, je me dis : "Ah ouais, quand même, je suis en train de chanter avec Shakira". Pour ce qui est du clip, j'y crois pas tant que je ne suis pas en face d'elle, tant que ce n'est pas monté et envoyé en télé, je n'y crois pas ! (Rires)

« Je rêve de chanter avec Lauryn Hill »
Et Chris Brown, pourquoi ça s'est pas fait ?
Faute de temps, de sa part. Je croyais plus en Chris Brown qu'en la réponse de Shakira !

Il y a d'autres artistes avec qui tu rêves de collaborer ?
Clairement. Si je réussi à faire un morceau avec Rihanna, c'est une consécration. Lauryn Hill, pareil.

Et Diplo, comment il s’est retrouvé sur ton disque ?
Avec Diplo, c'est différent, on s'est déjà rencontré plusieurs fois, aux NRJ Music Awards, sur des radios. Il connait ma musique. A chaque fois, on échangeait. Je lui ai demandé et il m'a envoyé des sons mais pas n'importe quoi. Il m'envoie cinq gros sons. Il me dit de choisir, je choisis "Fais-moi rêver", je pose mes voix et il écoute, et il demande de mastériser lui-même le morceau pour montrer qu'il est impliqué.

Ecoutez "Fais-moi rêver" de Black M, produit par Diplo :



Comment tu expliques que les artistes internationaux collaborent de plus en plus avec des Français ?
Je pense qu'on est plus crédibles. La France, c'est un marché à ne pas négliger, donc ça les intéresse. Aujourd'hui, il y a beaucoup de mélodies dans l'urbain, ça s'est ouvert. On propose plus de choses, donc l'Américain, qui a une oreille incroyable, ça l'intéresse.

Justement, Kery James dit dans un de ses titres que Skyrock a "variétisé le rap". C'est quoi ton opinion là-dessus, toi qui fais du rap qui se rapproche plus de la pop et de la variété ?
Je sais que quand je rencontre les autres rappeurs, il n'y a aucun problème... Kery James par exemple il m'a invité dans son clip "Musique nègre" mais je n'y suis pas allé car on était occupé. Le problème, c'est plus entre radios et artistes. Il doit y avoir un truc que je ne comprends pas.

Toi tu assumes ce côté pop...
A fond !

Tu reviendras un jour à du rap pur ?
C'est possible...

« J'écris un long-métrage sur ma vie »
Avec la Sexion D'Assaut, il y a eu des titres plus durs au début...
Oui mais c'était un contexte. On nous a connus, on faisait des freestyles dans nos chambres. On s'inspirait des Américains, des Meek Mill, qui rappaient dans leurs chambres. On voulait être plus forts qu'eux. On a exercé le truc pendant un certain temps, dans ce domaine-là on maitrisait. Donc on a voulu aller voir ailleurs. On se considère rappeur mais aussi musicien. C'est peut-être nos identités finalement. On s'est ouvert...

Tu joues dans le film "La pièce". Tu aurais envie d'aller plus loin au cinéma ?
Énormément. Là je fais une petite apparition dans le film de mon producteur. En ce moment, j'écris un long-métrage avec un ami qui est dans le cinéma et un pote d'enfance, qui va parler de ma vie personnelle. Sur mon parcours à moi. Je jouerai mon propre rôle. On est à l'étape de l'écriture. Je suis obligé de raconter plein de choses, ça me replonge, je passe par toutes les émotions, je rigole, je suis triste...

Et le film sur la Sexion D'Assaut ? Vous allez tous jouer dedans ?
Ça, on ne sait pas. Mais si on fait "Le retour des rois", on veut l'accompagner d'un film qui explique toute notre carrière.

A quand le retour de la Sexion ?
On essaie de trouver un créneau pour entrer en studio l'année prochaine, une semaine ou deux, pour plier l'album. On est en train de faire les chansons, il y a des maquettes à gauche à droite.

Et écrire ou composer pour d'autres artistes ?
Ça m'est déjà arrivé mais surtout au sein de mon label. Mais aller plus loin et écrire pour des artistes qui ont d'autres univers, j'aimerais beaucoup.

Maître Gims est parti aux Etats-Unis pour tenter sa chance. C'est quelque chose qui te tente ?
On a des objectifs différents. Lui, il veut exploser musicalement aux Etats-Unis. Moi, je veux exploser à nouveau en France déjà. Ensuite, je veux marquer mon personnage en France à travers le cinéma. Vraiment. Les Etats-Unis, je n'y pense pas encore pour l'instant.

Julien GONCALVES
Retrouvez l'actu de Black M sur son site officiel et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez "Eternel insatisfait" sur Pure Charts.
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Dans l'actu musicale

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Ménélik

    Ménélik

    Des places pour "L'âge d'or du rap français"

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP