Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Info Pure Charts > Actualité de Baptiste Giabiconi > Le PDG de vente-privée.com vole au secours de Baptiste Giabiconi, exclu du Top Albums
Info Pure Charts
vendredi 05 octobre 2012 16:11

Le PDG de vente-privée.com vole au secours de Baptiste Giabiconi, exclu du Top Albums

Deuxième round dans l'affaire opposant Baptiste Giabiconi au SNEP, qui vient d'annoncer qu'il exclurait dès la semaine prochaine l'album "Oxygen" du Top Albums. Actuellement numéro un des ventes, alors qu'il est uniquement disponible sur le site vente-privée.com (jusqu'au 15 octobre), "Oxygen" ne devrait donc plus être classé la semaine prochaine. Le PDG du site internet vente-privée, Jacques-Antoine Granjon, réplique : "Nous allons faire la guerre aux majors !"
Crédits photo : ABACA
Arriveront-ils à faire plier le SNEP, le Syndicat national de l'édition phonographique, qui publie chaque semaine les chiffres officiels des ventes de disques ? Sevan Barsikian, co-fondateur du label My Major Company (Grégoire, Joyce Jonathan, Irma...), s'est confié ce matin à Pure Charts pour donner son point de vue au sujet de la décision prise par le SNEP d'exclure l'album "Oxygen" de Baptiste Giabiconi du Top Albums. Uniquement disponible à la vente en physique sur le site internet vente-privée.com (dans le commerce à compter du 15 octobre), et sur les plateformes de téléchargement, il s'est classé numéro un des ventes cette semaine avec plus de 21.000 achats recensés, reléguant Garou et son "Rhythm & Blues" sur la deuxième marche du podium.


Baptiste Giabiconi doit-il être exclu du Top Albums ?


Disponible au prix attractif de 6 euros, sans compter les frais de port qui s'élèvent à deux euros (8,50 euros au total), contre 9,99 euros sur iTunes, "Oxygen" a été produit par les internautes de My Major Company, qui ont répondu massivement en investissant en tout et pour tout plus de 260.000 euros sur le site du label. Un record !

Le SNEP justifie sa décision d'évincer "Oxygen" en expliquant que les disques vendus en exclusivité dans une enseigne ne sont pas éligibles dans le Top Albums. Baptiste Giabiconi et le label My Major Company ne sont pourtant pas les premiers à user de cette stratégie de vente efficace puisque Natasha St-Pier, Jean Roch et Iggy Pop y ont tous les trois eu recours cette année pour lancer leur album, avec succès. « On parle quand même de 25.000 ventes en première semaine et nous sommes déjà à 15.000 en deuxième semaine. On ne peut pas ne pas le compter, même s'il est vendu à un tarif attractif. Quand des albums sont vendus sur iTunes à 5 euros, ils sont quand même comptabilisés. Pourquoi pas les ventes de Baptiste ? » s'interrogeait Sevan Barsikian sur Pure Charts, expliquant qu'il ferait tout pour que l'album de Baptiste soit intégré au Top la semaine prochaine.


"C'est une totale injustice !"


De son côté, le PDG de vente-privée.com, Jacques-Antoine Granjon, est plus incisif. Il annonce qu'il va « faire la guerre aux majors » : « C'est une totale injustice ! Et les gens sont matures. Ils comprennent bien l'injustice. My Major Company a le droit de décider de sa politique de marketing, de laisser chez nous cet album en exclusivité pendant trois semaines... Chacun est libre de sa stratégie. Après, que ça plaise ou non, nous avons vendu 21.000 disques en première semaine. C'est sûr, ça ne doit pas plaire à Garou parce qu'il se retrouve numéro 2. Bien sûr, la maison de disques doit mettre une pression terrible en se disant que ce n'est pas possible. Mais ce n'est pas grave ! Baptiste a vendu beaucoup de disques et il continuera à en vendre beaucoup. Tout ça, c'est du lobbying des maisons de disques. On ne va pas s'y plier ! » a-t-il confié à Pure Charts.

Indirectement, Jacques-Antoine Granjon répond au SNEP en précisant que l'écart de prix entre l'édition physique et digitale est moindre : « Même si nous les vendons à six euros, nous ne les vendons pas à perte chez nous. Nous gagnons de l'argent ! J'entends dire que c'est un disque à six euros, mais ce n'est pas totalement vrai ! C'est un disque à 8,50 euros car il y a des frais de port. Le prix n'est pas tant réduit finalement. Nous n'avons pas de moyens de faire pression. Le seul moyen dont nous disposons, c'est la force de notre audience, c'est la force de la qualité de nos produits, c'est la force de nos artistes. Nous vendons 50 millions de produits pas an. Nous allons continuer de vendre encore beaucoup de disques ».


Jacques-Antoine Granjon répond aux évolutions de la consommation


Fort du succès que rencontre l'album de Baptiste Giabiconi, le PDG de vente-privée.com exprime le besoin de diversifier l'offre et les moyens de vendre de la musique, à une période où l'industrie du disque se porte mal : « Au début, les gens ne comprenaient pas pourquoi on mettait de la musique en vente sur le site. C'était avec Alain Chamfort. On mettra de plus en plus d'artistes sur notre site. Ils viendront nous voir. On mettra plus de jeunes et les anciens dont les maisons de disques ne veulent plus. Ils seront ravis d'être chez nous. On produira même des spectacles avec eux. Nous allons être un véritable média de promotion des artistes ! » a-t-il conclu.
Jonathan HAMARD
Suivez l'actualité de Baptiste Giabiconi sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Galerie photo :
L'interview
19/02/2017 - Baptiste Giabiconi ...
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP