Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Info Pure Charts > Actualité de Baptiste Giabiconi > Baptiste Giabiconi exclu du Top Albums la semaine prochaine
Info Pure Charts
vendredi 05 octobre 2012 11:26

Baptiste Giabiconi exclu du Top Albums la semaine prochaine

Il a créé la surprise cette semaine en s'imposant en tête des ventes d'albums en France avec son premier opus "Oxygen". Produit par le label communautaire My Major Company et vendu pour l'heure en exclusivité sur vente-privee.com, l'album ne sera plus classé la semaine prochaine dans le Top Albums officiel. Le SNEP estime qu'il ne répond pas aux critères du classement.
Crédits photo : DR
Face à la crise du disque, les artistes ont désormais recours à de nouvelles stratégies pour tenter de se faire entendre dans un marché en chute libre. Et le site vente-privee.com l'a bien compris. Le site a ainsi signé son premier gros coup fin 2008 en s'alliant avec Patricia Kaas pour la sortie de son album "Kabaret". Ces derniers temps, de nombreux artistes ont suivi son exemple, qu'il s'agisse de Natasha St-Pier, Jean Roch ou même le chanteur américain Iggy Pop. Lorie s'apprête à suivre le mouvement avec "Danse", un album de reprises de titres ensoleillés attendu dès lundi et vendu exclusivement sur le site pendant trois semaines. Dans tous les cas, les albums sont vendus à 6 euros et font l'objet d'une mise en avant très conséquente sur le site de vente en ligne.

C'est ce modèle qu'a choisi Baptiste Giabiconi pour son premier opus "Oxygen", paru le 24 septembre et financé par les internautes via le label communautaire My Major Company. Ce label a déjà donné sa chance à Grégoire, Joyce Jonathan ou Irma. Et plus encore que les précédents produits vendus en exclusivité temporaire via vente-privee.com, le succès a été au rendez-vous. Dans le classement des meilleures ventes d'albums en France publié cette semaine, l'ex-mannequin est entré directement numéro un des ventes avec plus de 21.000 exemplaires au compteur ! Il s'est offert le luxe de devancer le nouvel album de reprises de Garou mais aussi de détrôner MIKA. Un succès d'une ampleur surprise qui confirme la viabilité du modèle.


"Le Top est régi par des règles"


Mais la semaine prochaine, Baptiste Giabiconi ne figurera plus dans le Top Albums édité par le SNEP, Syndicat National de l'Edition Phonographique et l'institut GFK Music. Non pas parce que ses ventes auront tellement chuté qu'il aura quitté le top 200, mais parce qu'il n'est plus éligible pour ce classement ! Contacté par Pure Charts, le SNEP explique cette décision. « Le Top est régi par des règles, et ces règles font que les produits vendus en exclusivité dans une enseigne sont exclus du Top. Certes, l'album de Baptiste Giabiconi est disponible sur iTunes, mais l'écart de prix est tel (il est proposé à 9,99 euros, ndlr) que tout le monde l'a acheté en physique et qu'on peut considérer qu'il est exclusif à vente-privee », nous explique le SNEP. Effectivement, les ventes digitales ne s'élèvent qu'à 130 exemplaires - contre 21.019 physiques selon nos informations.

Pourquoi Iggy Pop, Natasha St-Pier ou encore Jean Roch n'ont-ils pas fait l'objet du même traitement, dans ce cas ? « Parce qu'ici, l'écart de prix est très important entre le digital et le physique. Pour nous, ça s'apparente à des opérations coups de poing. L'album est vendu 6 euros, c'est une stratégie qui vise à passer une ou deux semaines au Top puis à s'effondrer, on lance le produit en tarif budget alors que les autres albums ne sont en promo que plus tard dans leur exploitation », argumente le SNEP, pour qui ce procédé « dénature un peu le principe de mise en vente d'un album et sa longévité ». L'organisme estime que ce type d'opération est « discriminatoire », ce qui explique sa position.


"Il y a eu une pression pour évincer l'album du Top"


Des arguments qui ne convainquent pas vraiment Sevan Barsikian, co-fondateur de My Major Company. Contacté par Pure Charts, il avoue ne pas comprendre cette décision. « La question ne s'est pas posée pour d'autres artistes qui ont mis en vente leur album sur ce site, comme Natasha St-Pier ou Jean Roch, alors que la problématique était la même. Le SNEP n'avait pas réagi. Mais là, pour My Major Company et Baptiste Giabiconi, les règles changent. Ils pensent que tout cela est quelque chose de très volatile, mais Baptiste est à la tête d'une communauté d'un million de personnes et vente-privée a une force de frappe énorme avec ses quinze millions d'abonnés. Est-ce que c’est volatile ? », s'interroge Sevan Barsikian, qui estime qu'on ne peut pas évincer de la sorte l'album le plus vendu en France.

« Ça ne me plait pas ! On parle quand même de 25.000 ventes en première semaine et nous sommes déjà à 15.000 en deuxième semaine. On ne peut pas ne pas le compter, même s'il est vendu à un tarif attractif. Quand des albums sont vendus sur iTunes à 5 euros, ils sont quand même comptabilisés. Pourquoi pas les ventes de Baptiste ? Elles montrent bien que sa musique est appréciée », argumente-t-il.

Quelqu'un aurait-il fait pression pour que le succès de Baptiste Giabiconi soit éclipsé ? « Je n'ose pas croire que ce soit le patron d'une major qui ait agi pour que le SNEP prenne cette décision. On vit à côté des majors depuis longtemps. Je ne pense pas que Pascal Nègre ait de l'antipathie pour nous. On se contacte régulièrement. En revanche, c'est certain qu'il y a bien eu un ordre de quelque part pour faire pression et évincer l'album de Baptiste Giabiconi du Top », affirme-t-il, précisant que le label va tout faire pour que l'album soit toujours présent au Top la semaine prochaine.
la Rédaction
Suivez l'actualité de Baptiste Giabiconi sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP