Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Taylor Swift > Taylor Swift en concert à l'Olympia : la star envoûte Paris avec un set intimiste
Nous y étions
mardi 10 septembre 2019 14:53

Taylor Swift en concert à l'Olympia : la star envoûte Paris avec un set intimiste

Délaissée depuis le début de sa carrière, la France accueillait hier soir le seul concert donné par Taylor Swift pour le lancement de son nouvel album "Lover". A l'Olympia, la popstar a délivré un show énergique entre tubes pop et propositions acoustiques de toute beauté. Récit !
Crédits photo : Bestimage
Taylor Swift n'a eu de cesse de le répéter ses derniers mois : « La France est clairement une priorité ». « Je n'ai pas fait de concert en France depuis huit ans, il faut que cela change. J'avais prévu sur ma tournée "1989" de chanter à Bercy, mais la salle était en travaux (...) Maintenant, je me suis fixée comme priorité d'aller là où je ne suis pas ou pas assez allée avant. Comme la France » assurait la star pour la sortie de son nouveau single "ME!" en mai. Chose promise, chose due ! En pleine opération séduction auprès d'un public français encore peu réceptif au phénomène qu'elle est dans le reste du monde, la chanteuse américaine a mis sur pied un concert privé spécialement pour Paris, rebaptisée la "City of Lover" pour l'occasion. Organisé lundi soir par NRJ dans l'écrin superbe de l'Olympia, le show, dont les places étaient uniquement à gagner sur concours, était the place to be pour les Swifties : il s'agissait du seul et unique concert donné par Taylor Swift pour lancer son nouvel album "Lover"... et donc la seule opportunité de découvrir pour la toute première fois en live des chansons inédites. Forcément, la demande a été forte : d'après l'organisation, des fans venus de 37 pays ont fait le déplacement pour cet événement exclusif ! Et ils ont été choyés.

"Bonsoir Paris, enchanté !"


Avec un peu de retard sur l'horaire indiqué, Taylor Swift donne à 21h - et en français s'il vous plaît - le ton d'une soirée placée sous le signe de l'amour, décliné sous toutes ses formes dans le nouvel opus très romanesque de l'artiste. La foule, conquise d'avance, reprend déjà à l'unisson les « Me-e-e, ooh-ooh-ooh-ooh » de son dernier tube. Comme on le voit partout depuis Coldplay, des bracelets lumineux ont été distribués à l'entrée de la salle pour rendre l'instant encore plus magique. Des éclats de pastel rose, bleus et jaunes jaillissent en symbiose avec la mélodie. On est presque hypnotisé par le spectacle, mais le véritable se passe sur scène. En jupe scintillante, chemisier satiné noir et bottines assorties, Taylor Swift irradie, entourée de quatre choristes et trois musiciens. La scène de l'Olympia n'est pas bien grande comparée aux stades qu'elle remplit d'un claquement de doigts aux Etats-Unis, mais la chanteuse sait comment l'occuper : des mouvements synchronisés, des poses, des jetés de cheveux blonds, des bras tendus vers un public aux aguets... Aucun doute, la machine de guerre est enclenchée sur les méga-tubes "Blank Space" et "I Knew You Were Trouble", et d'autres plus anciens comme "Love Story".



Une guitare et une plume


Très vite pourtant, Taylor Swift délaisse son costume de popstar pour reprendre celui, plus propice au lieu, de chanteuse country. Prenant à plusieurs reprises la parole pour expliquer le contexte dans lequel ses chansons sont nées (elle écrit intégralement ses textes), la pétillante Américaine ouvre les portes de son intimité avec une facilité déconcertante, comme s'il s'agissait d'une soirée confidence entre amis. Une dimension "bonne copine" qui fait depuis plus de 10 ans son succès, et nourrit la fidélité de ses fans. « Il y a beaucoup de chansons sur cet album qui vient de sortir que je n'ai pas eu l'occasion de chanter avant. Et je me disais que la meilleure façon de le faire serait de les interpréter en acoustique, comme je les ai écrites » atteste l'auteure-compositrice-interprète, en s'asseyant sur un tabouret avec une guitare, son instrument de prédilection. Le point de départ d'une session "au coin du feu" désarmante de simplicité. Avec "Death By A Thousand Cuts" puis "Cornelia Street", Taylor confère à deux des meilleures chansons de son nouvel album une relecture dépouillée, plus authentique et poignante, qui met en exergue la qualité de son écriture. Plus incisive sur "The Man", à la portée féministe et politique évidente, la chanteuse s'installe ensuite au piano sous des illuminations bleues tamisées pour entonner... "All Too Well", morceau favori des Swifties. Sans fioriture, et avec un enchaînement malicieux sur "Red" et "Daylight", le rendu est superbe. A tel point qu'on se demande pourquoi la star n'a jamais sorti de véritable album acoustique jusqu'ici.


En accueillant de nouveau ses choristes et musiciens, Taylor Swift signe un dernier quart d'heure énergique emmenée par "Style", hit extrait de l'album "1989", et son hymne LGBT+ "You Need To Calm Down", qui lui a valu une moisson de récompenses aux MTV VMA 2019. Le tendre "Lover" est là pour rappeler qu'elle reste au fond, avec sa guitare rose, une éternelle romantique. « Etes-vous prêts à danser ? » lance-t-elle enfin, alors que les premières notes de "Shake It Off" pétaradent dans les enceintes. La salle exulte et se transforme en arc-en-ciel, les bassins remuent frénétiquement. Les fans sont aux anges : ils s'en souviendront longtemps de ce premier show depuis 2011 !



Yohann RUELLE
Retrouvez Taylor Swift sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez "Lover", le dernier album de Taylor Swift sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP