Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Taylor Swift > "Lover" : Taylor Swift retrouve la lumière sur un album classique mais efficace (CRITIQUE)
Chronique d'album
samedi 24 août 2019 11:34

"Lover" : Taylor Swift retrouve la lumière sur un album classique mais efficace (CRITIQUE)

Véritable événement de la semaine, le nouvel album de Taylor Swift permet de faire rayonner son côté romantique tout en conciliant la country de ses débuts et la pop mainstream qui a fait son succès. Mais "Lover" arrive-t-il à convaincre sur la durée ? Critique !
Crédits photo : Pochette de l'album
« I'm sorry, the old Taylor can't come to the phone right now. Why? Oh, 'cause she's dead! » : tirée de "Look What You Made Me Do", cette phrase pourrait aussi bien à nouveau s'accorder au nouvel album de Taylor Swift. Car après avoir dévoilé sa part sombre sur "Reputation", la popstar revient vers la lumière et au romantisme exacerbé avec "Lover". Un constat assumé dans la pochette (la chanteuse est affublée d'un gigantesque coeur à l'oeil droit sur fond de ciel pastel), dans les clips (avec la métaphore appuyée du serpent devenant papillon) mais aussi dans les premiers extraits aussi pop que colorés. Mais ce retour à la lumière est-il synonyme de qualité ? On était enclin à le croire via des premiers aperçus plutôt prometteurs, de l'entêtant "You Need to Calm Down" au planant "The Archer". Et c'est d'ailleurs en sortant de l'ombre que Taylor Swift débute son album. Avec "I Forgot That You Existed", elle fait ses adieux à une relation toxique, comme si elle mettait derrière elle la "dark Taylor" pour se lancer dans une nouvelle aventure plus optimiste : « How many days did I spend thinking 'bout how you did me wrong, wrong, wrong? / Lived in the shade you were throwing 'til all of my sunshine was gone, gone, gone / And I couldn't get away from ya (...) But then something happened one magical night / I forgot that you existed ».

Ecoutez "Cruel Summer" :



La transition continue avec l'évident tube "Cruel Summer", qui marque un tournant dans sa personnalité : « And it's new / Shape of your body, it's blue / The feeling I've got, and it's / Ooh, woah oh / It's a cruel summer / It's cool / That's what I tell, no rules ». Ainsi, "Lover" semble être construit comme une véritable histoire que l'on va suivre tout au long de ces 18 titres. Une bonne idée sur le papier, qui survit très bien dans la continuité, au moins dans les deux premiers tiers. Après être devenue une nouvelle personne, Taylor se met à se questionner sur les relations amoureuses (l'excellent "The Archer") et finit par trouver l'âme-soeur ("I Think He Knows"). Le tout en dressant un portrait de son action politique sur "Miss Americana & the Heartbreak Prince". L'histoire continue ainsi jusqu'à la fin du disque avec "Daylight", où elle s'excuse elle-même d'avoir fait les mauvais choix et finit par aller de l'avant, tout en voulant revenir dans la lumière. De quoi boucler la boucle.


Les yeux plus gros que le ventre ?


Mais au-delà de cette histoire racontée, que vaut vraiment "Lover" musicalement parlant ? Si on pouvait s'attendre à un album qui naviguerait entre la country de ses débuts et la pop qui a fait son succès, Taylor Swift ne nous a pas menti... ou presque ! Seulement les titres country sont assez rares (seulement deux) et donnent une impression d'avoir affaire à des chansons qui sont en total décalage avec le reste. La venue, assez discrète, des Dixie Chicks sur "Soon You'll Get Better" semble même l'occasion parfaite pour aborder une nouvelle fois le genre. Le reste se compose de titres pop, calibrés pour le sommet des charts. Ainsi, la première partie du disque est plutôt percutante grâce aux efficaces "Cruel Summer", "The Man" ou "I Think He Knows" qui pourraient bien être les prochains singles potentiels. Une demi-douzaine de morceaux qui nous propulsent directement dans un univers aussi imagé que brillant. Mais avec 18 titres au programme, soit son plus long album, Taylor Swift s'étend longuement. Etait-ce vraiment nécessaire ? En résulte un milieu d'album plus creux, avec "Cornelia Street" ou "London Boy", indéniablement les points faibles du projet. Et il n'y a aucune véritable surprise au programme, et c'est là que le bât blesse.

Regardez le clip "ME!" de Taylor Swift :


Car "Lover" est finalement l'album "type" de Taylor Swift dans lequel on peut cocher toutes les cases quasi-obligées d'un disque de la popstar : énorme tube calibré ("ME!"), hit en devenir ("Cruel Summer" donc), ballade romantique ("Lover"), évocation nostalgique ("Cornelia Street") et une dose de country pour rappeler ses débuts et contenter tout le monde ("Soon You'll Get Better"). On y retrouve également un morceau typiquement Lana Del Rey ("Miss Americana & the Heartbreak Prince") tandis que "Death by a Thousand Cuts", qui rappelle étrangement le "Runaway" de Kanye West. Heureusement, le disque retrouve de sa superbe en fin de parcours avec le single "You Need To Calm Down" ou l'excellent "Afterglow", prouvant que la chanteuse est toujours aussi talenteuse pour écrire des chansons immédiatement marquantes. Mais Taylor Swift a peut-être vu trop grand. Elle aurait peut-être dû s'en tenir à un format 12 titres plus digeste qu'un 18 titres qui peut faire décrocher l'auditeur. Ça n'en reste pas moins un disque agréable, trop long certes, mais parfait pour la fin de l'été... Et sans aucun doute pour le succès !

Regardez le clip "You Need To Calm Down" de Taylor Swift :


"Lover" est l'album de la lumière. Mais celui-ci est-il trop aveuglant ? Si elle a décidé de nous raconter une histoire d'amour en fil rouge, Taylor Swift en tire un album finalement assez "classique", naviguant entre ballades sentimentales et gros tubes assumés. Pas une grosse surprise en soi, mais un disque efficace et idéal pour la saison.
Théau BERTHELOT
Retrouvez Taylor Swift sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez "Lover", le dernier album de Taylor Swift sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP