Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Pharrell Williams > Pharrell Williams sort du silence : "Si on tue la liberté, il n'y a plus de créativité"
C'est dit !
samedi 21 mars 2015 12:00

Pharrell Williams sort du silence : "Si on tue la liberté, il n'y a plus de créativité"

Pharrell Williams clame son innocence. Condamné avec Robin Thicke pour avoir plagié "Blurred Lines" sur un titre de Marvin Gaye, la star américaine s'exprime pour la première fois. Pour lui, le verdict rendu "handicape la créativité des artistes".
Crédits photo : Abaca
Pharrell Williams s'exprime publiquement pour la première fois depuis la fin du procès qui l'opposait lui et Robin Thicke à la famille de Marvin Gaye. Convaincue que le tube "Blurred Lines" était une copie de la chanson "Got To Give It Up" de la légende de la soul, celle-ci avait saisi le tribunal de Los Angeles. Après deux semaines de procès, un jury de huit personnes lui a donné raison le 10 mars dernier. Les deux artistes ont été condamnés à verser 7,4 millions de dollars de dommages et intérêts aux ayant-droits de Marvin Gaye. Une décision qui a fait couler beaucoup d'encre, certains estimant qu'il s'agissait là d'une grave atteinte à la créativité des artistes. Plagiat, hommage, sample, inspiration... Difficile en effet d'établir une ligne clairement définie à ne pas franchir.

"Il n'y a eu aucune violation"


Par la voix de leur avocat, Robin Thicke et Pharrell Williams ont d'ores et déjà annoncé leur intention de faire appel de la décision de justice. Aucun des deux n'avait encore réagi dans les médias... Jusqu'à aujourd'hui. Dans une interview paru dans le Financial Time, Pharrell Williams maintient qu'il n'y a eu « aucune violation ». « On ne peut pas posséder une humeur, une émotion... En musique, il n'y a que la notation et la progression qui comptent », a assuré le musicien de 41 ans.

Répondant à une lettre ouverte écrite de la main des enfants de Marvin Gaye dans lequel ils affirment être de leur « devoir » de « préserver l'intégrité de la musique », l'interprète de "Happy" estime que le verdict rendu est, au contraire, un danger. « Ce jugement handicape la créativité de tous ceux qui se sentent inspirés par d'autres artistes pour créer quelque chose », déplore-t-il, inquiet pour l'avenir :« Ça s'applique à tout, la mode, la musique, le design... Si on perd notre liberté d'être inspiré, nous allons nous réveiller un jour et l'industrie sera paralysé par des procès à tout va ». S'il souhaite poursuivre ce combat ce n'est pas uniquement pour lui, déclare-t-il en substance. « Il s'agit de protéger le droit intellectuel des personnes qui ont des idées... Tout ce qui se trouve autour de nous a été inspiré par quelque chose ou quelqu'un. Si on tue ça, il n'y a plus de créativité », assure-t-il. Sa voix serait-elle entendue ?
Yohann RUELLE
Plus d'infos sur Robin Thicke sur son site officiel et sur sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Robin Thicke sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Patrick Fiori

    Patrick Fiori

    Gagne ton album "Promesse" !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP