Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Manau > Histoire d'un tube : "La Tribu de Dana" de Manau (1998)
Histoire d'un tube
dimanche 17 juin 2018 11:39

Histoire d'un tube : "La Tribu de Dana" de Manau (1998)

En 1998, le trio de Manau débarque avec un tube imparable : "La Tribu de Dana". Cette reprise d'une chanson traditionnelle bretonne reste l'une des meilleures ventes de singles en France de la décennie. Cependant, le groupe aura beaucoup de mal à se détacher de ce tube et toute l'imagerie qui l'entoure. A l'occasion de ses 20 ans, Pure Charts revient sur le phénomène Manau.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
« Dans la vallée, oh oh / De Dana, la li la la ». En 1998, un nouveau phénomène musical tout droit venu de la pointe bretonne débarque dans l'Hexagone. Le "rap celtique" et son plus gros représentant est Manau, un groupe... parisien ! Tout commence à Villetaneuse où se rencontrent Martial Tricoche et Cédric Soubiron, ce dernier étant, depuis peu, programmateur sur Skyrock. Ils se passionnent pour les récits celtiques et décident d'enregistrer une chanson sur le thème. Le succès est immédiat. Sans grosse promotion, le titre débute sa carrière à la 3ème place des charts français. Le constat final sera énorme : 2 millions de singles écoulés. En France, le titre est la deuxième meilleure vente de l'année, derrière "Belle" de la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris, restant en tête des ventes pendant 12 semaines, et sur le podium pendant 23 semaines consécutives ! Manau remporte même la Victoire de la musique de l'Album rap ou groove de l'année devant NTM et MC Solaar, ce qu'ils "renient" un peu car ils ne se définissent pas comme tel mais plus comme de la variété.

Le titre "La tribu de Dana" est une reprise de la chanson traditionnelle bretonne "Tri Martolod". Il réutilise également un arrangement de l'hymne fait à la harpe par Alan Stivell. Ce dernier avait refusé l'utilisation de sa réinterprétation et fût choqué quand il apprit que Manau l'avait fait sans son autorisation. L'affaire n'ira pas jusqu'au procès, mais un accord à l'amiable fût trouvé.

Souvenez-vous de "La Tribu de Dana" de Manau:



L'album "Panique Celtique", dont la sortie est d'ailleurs avancée de 6 mois suite au succès du single "La tribu de Dana" se vend à plus d'un million d'exemplaires en mettant à l'honneur ces reprises de chants traditionnels bretons. Dans la foulée, le deuxième single "Mais qui est la belette ?" (reprise de "La Jument de Michao") sera aussi un beau succès avec 500.000 ventes. Preuve que les nouvelles versions de chants traditionnels breton dans des versions rap séduisent le public. « "La tribu de Dana", c'est un tube, je l'assume. J'ai eu une période où je n'en pouvais plus, comme tout le monde je pense. J'ai digéré toute cette période, maintenant ça fait partie de moi. Je ne le chante pas, en général le public le fait en concert ! Ça me fait kiffer. A la télé, ils ne me font chanter que ça mais comme je fais des concerts avec tout le répertoire de Manau en parallèle et que je continue de travailler, ça ne me dérange pas. La télé me rappelle pour ça, je joue le jeu. Mais j'aimerais bien chanter les nouvelles évidemment » déclarait Martial en 2014 dans une interview sur Pure Charts.

Un succès qui va coller à la peau du groupe


Après ce succès, Manau sort un deuxième album en 2001, plus varié musicalement. Mais la frénésie de "La Tribu de Dana" n'est plus au rendez-vous avec seulement 100.000 ventes au compteur. Un beau score sans atteindre toutefois les sommets du précédent. En 2003, le groupe marque une pause, l'occasion pour Martial de publier son premier album en solo. Le groupe se reforme en 2005 et propose quatre nouveaux albums entre 2005 et 2015, avec notamment un "Panique Celtique", histoire de renouer avec le succès d'antan. Mais le groupe, peu soutenu par les médias, reste étiqueté et les ventes ne décollent pas. « On est un peu sorti du circuit des grands médias. Tout le monde s'en fout un peu de nous, on a cette image un peu ringarde (...) On a toujours travaillé, qu'on soit numéro un ou pas. Il y a toujours eu des albums, des envies de créer, plus que de rester sur un capital d'un titre. Même si le grand public est peut-être resté sur ce tube-là, on a avancé » nous confiait Manau.

Des trois membres importants du groupe, seul Martial le leader croit encore au groupe. Les deux autres quittent la bande progressivement : Hervé se lance dans la chanson sous le pseudo RV Lardic puis Hervé Trezen avant de retomber dans l'anonymat. Quant à Cédric Soubiron, il se lance dans le théâtre puis la restauration : « J'ai continué et pas eux, c'est tout. Cédric, il a voulu faire du théâtre. A un moment, ça a chuté, ça l'a saoulé, il a voulu se lancer là-dedans. Ils sont passés à autre chose, tout simplement » explique Martial. Désormais, Manau surfe sur la nostalgie en venant interpréter son tube culte dans des émissions spéciales. Et comme 2018 marque l'anniversaire des 20 ans de "La Tribu de Dana", Manau prévoit de remonter sur scène pour une tournée-anniversaire. « Refaire un énorme tube, c'est presque impossible, car on n'a pas les médias avec nous. Ils ne nous suivront pas. Mais on a la chance d'avoir Internet, on voit que "Le chant du coq" [sorti en 2014, ndlr] a fait plus de 230.000 vues en une semaine, c'est énorme pour nous ». Pourtant, les hommages à la chanson bretonne connaîtront un nouveau regain de popularité en 2010 avec l'album "Bretonne" de Nowlenn Leroy qui se vend à près d'un million d'exemplaires en France !

Regardez Manau chanter "La Tribu de Dana" en 2010:
Théau Berthelot

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés