Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Exclusif > Actualité de Kendji Girac > Kendji Girac nous invite dans les coulisses de sa tournée : "Enfin je vais pouvoir chanter"
Exclusif
samedi 03 juillet 2021 10:30

Kendji Girac nous invite dans les coulisses de sa tournée : "Enfin je vais pouvoir chanter"

Immersion "backstage" avec Kendji Girac. A l'occasion de sa remontée sur scène au Dôme de Paris, Pure Charts a suivi le chanteur durant les préparatifs de ses concerts. Le chanteur se confie sur ces longs mois privés de public, son nouveau spectacle festif et romantique, le trac qui ne le quitte jamais et sa vie de jeune papa en tournée. Regardez !
Crédits photo : Pure Charts
Il est l'un des premiers artistes populaires à reprendre le chemin des concerts. Dimanche 20 juin, Kendji Girac a reçu les équipes de Pure Charts presque chez lui, dans les coulisses du Dôme de Paris - Palais des Sports, où il est remonté pour la première fois sur scène depuis l'éclatement de la crise sanitaire, il y a 15 mois. « C'était vraiment compliqué. C'était très long pour moi. J'ai fait un album et normalement quand je sors un album, il y a une tournée juste après. Et là, j'avais un peu peur de ne pas retrouver mon public. J'ai su rester patient, avoir l'espoir de le retrouver et enfin je l'ai retrouvé hier soir. C'était le feu, incroyable, et je pense qu'on va remettre ça dans deux heures » glisse-t-il avec un grand sourire dans notre interview-vidéo, où l'on découvre comment le chanteur gitan, aux abdos saillants, s'est préparé pour ce grand rendez-vous.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"On a tous envie de s'amuser et de passer à autre chose"


Arrivé sur place sur les coups de 13h30, l'interprète de "Evidemment" a pris le temps de saluer les fans déjà amassés devant les portes de la salle et de prendre quelques photos à leurs côtés avant de s'engouffrer dans l'établissement. Direction sans traîner sur scène où ses musiciens, Kema Baliardo (petit-fils de Manitas de Plata) et Florian Rossi, le compagnon de Louane, l'attendent déjà pour affiner le spectacle présenté la veille. Des ajustements sont proposés pour la séquence d'ouverture sur "Habibi" où la danseuse flamenca Soleila Chaou, star du clip, gravite aux côtés de Kendji. Devant notre caméra, elle fait virevolter sa robe, entrelace ses mains dans les airs et tape avec autorité des talons sur le sol, sans jamais se départir de son regard perçant. De près, l'effet est saisissant de beauté. « Mon album parle d'amour tout en étant festif. J'ai voulu mélanger les deux parce que j'aime bien chanter l'amour. Depuis tout petit, je suis un grand romantique. J'ai fait le show pour ressembler à l'album donc il y plein de vidéos, pas mal de petits clips qui ont été tournés » nous explique l'ancien vainqueur de "The Voice", resté d'une simplicité désarmante malgré l'imposant succès qu'il rencontre depuis 2014. À ce jour, il a écoulé plus de 2,2 millions de disques et peut se targuer de faire danser la France avec ses tubes gipsy-pop.


Cette remontée sur scène, Kendji Girac l'a rêvé depuis des mois même si, pandémie oblige, des restrictions sanitaires sont mis en place pour garantir la sécurité de tous. Tous les spectateurs qui viendront l'applaudir devront présenter un pass sanitaire obligatoire et respecter une distanciation d'un siège entre deux groupes de personnes. « C'est comme si on voulait partir et que quelqu'un nous retenait. Là, on est enfin lâché, donc que ce soit les artistes ou le public, on a tous envie de s'amuser et de passer à autre chose. Maintenant c'est derrière nous. La chose que je vais vous dire, c'est de profiter à fond et de s'amuser de cette liberté qu'on peut avoir parce qu'on ne sait jamais ce qu'il peut arriver demain » témoigne l'auteur de "Bebeto", que son comparse Soolking viendra chanter durant ces deux dates parisiennes.

"C'est grâce au public que je vis de ma passion"


Qu'il blague avec les techniciens durant les répétitions ou scande ses hymnes avec le public, Kendji Girac est parfaitement à l'aise sur scène. « Je me sens à ma place. J'ai mes musiciens, j'ai ma guitare, le son il est bien réglé. Je sais qu'il va y avoir des gens qui vont chanter avec moi. Ce que je ressens, c'est de la joie. Je vis de ma passion ! C'est juste incroyable et c'est grâce au public. Sans eux on l'a bien vu, on est rien » avance celui qui n'avait jamais imaginé chanter un jour pour des millions de personnes. « Je n'avais pas en tête de me faire connaître. Avant d'être connu, je jouais à la guitare pour moi, j'allais sur les plages avec un petit feu, je chantais des chansons, je me faisais des amis comme ça. Je travaillais avec mon père. Je ne me suis jamais dit : "allez, je vais devenir une star''. J'avais peur des caméras, j'étais un grand stressé. Ça s'est offert à moi tout seul, vraiment » insiste le musicien, pour qui tout a démarré par sa reprise du titre "Bella" de Gims : « J'ai posté une vidéo sur Facebook, la vidéo elle a fait des vues. On m'a proposé de faire "The Voice'', j'ai gagné "The Voice'' et ainsi de suite, les albums, tout s'est enchaîné très vite et maintenant je suis rendu ici, sept ans après. L'histoire, elle est incroyable ! ».

"Il faut parfois faire des petites concessions"


Sans avoir trahi ses valeurs, Kendji Girac se félicite d'avoir trouvé un équilibre entre sa vie d'artiste bien remplie et sa vie de famille. Pour ce nouveau tour de chant, il lui faut apprendre à composer avec son nouveau rôle de papa. Pas simple de partir sur les routes quand on a une petite fille de six mois à élever ! « Des fois, il faut faire des petits concessions » reconnaît pudiquement le chanteur, qui tient à faire au mieux pour s'adapter à la situation : « Si c'est simplement que deux jours, je peux partir et après je reviens à la maison. Si je pars un long moment, je les prends avec moi ». Alors qu'il avoue être toujours saisi par le trac avant de se jeter en piste (« Je peux pas m'en empêcher, cette sensation au niveau du thorax vient toute seule »), Kendji Girac n'espère aujourd'hui qu'une chose : « Rester longtemps et garder la santé très très très longtemps. Pour moi, pour ma famille, pour tout le monde ».
Yohann RUELLE
Suivez toute l'actualité de Kendji sur son site internet et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez le dernier album de Kendji sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés