Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Hoshi > Hoshi en interview : "Tout ce qu'on veut, c'est de l'amour" (VIDÉO)
Interview
vendredi 30 juillet 2021 16:50

Hoshi en interview : "Tout ce qu'on veut, c'est de l'amour" (VIDÉO)

De retour dans les bacs avec "Etoile flippante", la réédition de son album "Sommeil levant", Hoshi s'est arrêtée à la rédaction de Pure Charts pour faire le bilan de cette dernière année très mouvementée, où elle a été confrontée à une campagne de harcèlement homophobe avant l'éclatement de la crise sanitaire. Des épreuves qui lui ont donné la force de continuer à faire de la musique, pour elle et pour les autres.
Crédits photo : Pure Charts
Hoshi revient sous le feu des projecteurs pour offrir une deuxième chance à son album "Sommeil levant". Repoussé de plusieurs mois puis sorti en plein confinement, le deuxième opus de la chanteuse a récemment été réédité sous le nom "Etoile flippante" et reçu une certification disque d'or pour plus de 50.000 ventes. De bonnes nouvelles que la musicienne de 24 ans accueille avec plaisir après une année très difficile marquée du sceau de la pandémie. « J'ai vécu très mal cette période, comme tous les artistes je pense. Je me disais : est-ce que ça va revenir à la normale ? Et quand surtout ? On ne l'a tellement pas vu venir, personne n'imaginait que ça durerait aussi longtemps, que les rayons culturels allaient fermer... Au delà de ne pas pouvoir vendre mon album et le défendre, psychologiquement c'était dur de voir que notre métier n'était trop pris au sérieux au niveau de l'Etat. Ça a blessé pas mal de monde » raconte Hoshi dans une interview vidéo réalisée pour Pure Charts et Purebreak.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"J'ai vécu dans la peur"


Ayant passé les confinements successifs à « regarder des séries et jouer aux jeux vidéos », Hoshi a fini par créer son propre studio chez elle pour pouvoir continuer à faire de la musique, en puisant dans ses « souvenirs pour trouver l'inspiration » : « Quand c'est négatif, j'ai besoin de me libérer. Tout ce que j'ai vécu avec "Amour censure", ça n'a pas aidé et ça a fait remonter des choses que j'avais rangées dans un coin de ma tête ». Suite au baiser qu'elle avait échangé avec une danseuse lors des Victoires de la Musique, pendant qu'elle interprétait son hymne à la tolérance, l'artiste a été victime d'une campagne de harcèlement en ligne sur fond d'homophobie. « J'ai dû me protéger, j'ai reçu des menaces violentes. Ce n'était pas que des paroles en l'air pour certains. Vivre dans la peur, c'était un peu chiant » témoigne la chanteuse, qui ne s'est pas laissée faire : « J'ai répondu à ces actes en portant plainte. Il y a une procédure qui est en cours, c'est un peu long. Il va y avoir des répercussions, la justice va faire son travail jusqu'au bout ». Encore éprouvée par ces mois difficiles pour elle et pour ses proches, Hoshi affirme que cette affaire n'a fait que renforcer sa détermination : « Au final, ils m'ont donné plus de force. Ils m'ont mis vraiment mal, c'est horrible ce qu'ils m'ont fait mais j'en sors grandie. Donc merci ».

"Le cinéma m'intéresse beaucoup"


Parmi les 13 nouvelles chansons qu'elle propose au public, "Pleurs de fumoir" est le fruit d'une rencontre artistique avec Benjamin Biolay. « C'était la personne qui manquait dans cette chanson que je commençais à écrire (...) C'est quelqu'un qui donne du soutien. Il a traversé les époques, il a su se renouveler à chaque album avec des styles différents et puis il ne ferme pas sa gueule sur les réseaux sociaux » confie Hoshi, pleine d'admiration pour celui qui, également comédien, lui a prodigué de précieux conseils sur le tournage de leur court-métrage : « Je n'avais jamais appris un seul texte de ma vie ! On a beaucoup improvisé, c'est un univers que je ne connaissais pas mais le cinéma m'intéresse. Il m'a mis super à l'aise ».


Autre duo de cette réédition : "Mieux avant", qu'elle partage avec sa grand-mère. « Elle ne sait pas chanter, elle n'avait jamais mis un casque de sa vie. Elle était en panique en studio, c'était en pleine pandémie, on avait tous nos masques... C'étaient des conditions particulières. C'est une des chansons qui m'émeut le plus » précise la jeune artiste, touchée d'avoir pu mettre en lumière cette figure importante à ses yeux, qui a toujours cru en elle : « C'est ma plus grande fan. C'est un musée chez elle ! Elle est trop drôle (...) Elle croit qu'elle passe à la télé à chaque fois qu'elle met le clip YouTube. Elle le met en boucle et elle répète, parce qu'elle veut venir chanter sur scène. Elle est hyper motivée ! ».



"Mes doutes me permettent de me relever"


Si Hoshi a réussi à se faire une place dans la chanson française avec son grain de voix et ses tubes comme "Ta marinière", tout n'a pas toujours été rose. Malgré l'amour qu'elle reçoit du public, la chanteuse est encore fébrile. « Une fois par semaine, j'ai un down où j'ai envie de tout arrêter et de baisser les bras. Ce sont mes doutes qui me permettent de me relever et de faire des choses. Quand je jouais dans la rue, je me disais : "Y'a que moi qui croit à mon truc". C'était compliqué (...) J'ai personne qui fait de la musique dans ma famille, je ne connais personne du milieu. C'était tellement un truc impossible à atteindre pour moi » se souvient Hoshi. Grâce au soutien inconditionnel de ses proches, l'interprète de "Il était une toi" n'a pas perdu espoir et a persévéré, avec le succès qu'on lui connaît aujourd'hui : « Ma grand-mère arrêtait pas de me dire "Il suffit d'y croire", cette phrase qui est devenue le titre du premier album. Elle m'a toujours donné la rage, toute la force que j'avais pas ou plus parfois ».

Cette force, c'est désormais Hoshi qui s'évertue à la transmettre à ses fans qui voient en elle une porte-parole de la communauté LGBTQ+. Lesbienne et fière de l'être, l'artiste n'hésite pas à s'afficher avec sa petite amie sur les réseaux sociaux. « Je reçois tellement de messages de jeunes qui ont fait leur coming out grâce à ma chanson "Amour censure", c'est incroyable. Tout ce qu'on veut, c'est de l'amour » résume-t-elle, préférant se focaliser sur l'aspect positif de sa médiatisation plutôt que les discours intolérants. Avec bienveillance, la chanteuse prend toujours le temps de conseiller les anonymes qui la contactent pour échanger, les écouter et les rediriger vers des associations en cas de besoin : « J'essaye d'aller plus loin que mon rôle de chanteuse ». Un exemple à suivre !
Yohann RUELLE
Retrouvez l'actualité de Hoshi sur sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Hoshi sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !
  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés