Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Cérémonie > Actualité de Georges Moustaki > Le Prix Georges Moustaki va récompenser l'indépendance
Cérémonie
lundi 06 décembre 2010 15:00

Le Prix Georges Moustaki va récompenser l'indépendance

Le 3 février 2011, aura lieu la première cérémonie du Prix Georges Moustaki visant à distinguer l'album autoproduit et/ou indépendant de l'année. Parce que trop d'artistes de qualité sont boudés à longueur d'année par les médias, et donc méconnus du grand public, les dossiers sont à adresser avant le 25 décembre prochain, au service culturel de La Sorbonne de Paris.
Parce que les artistes autoproduits et/ou indépendants (signés sur de petites structures), ne bénéficient pas assez du soutien des médias, Matthias Vincenot et Thierry Cadet, créent le premier Prix Georges Moustaki visant à récompenser l'album de l'année. Qui de mieux que Georges Moustaki pour incarner cette liberté ? Lui, l'artiste engagé qui, en 1968, au moment des événements du mois de mai, écrit, compose et interprète "Le métèque", une balade romantique qui parle d'un étranger un peu éthéré, doux rêveur, sans attache. C'est un grand succès international qui marque un nouveau début de sa carrière de chanteur.

Pour les auteurs, compositeurs et interprètes (ou groupes) sans distinction de style, la remise de ce premier Prix (Prix du jury et Prix du public), aura lieu le 3 février 2011, salle Jean Dame "Chanson française en Sorbonne hors les murs", à Paris. Un jury de professionnels (journalistes, distributeurs, programmateurs…) désignera le Prix Georges Moustaki. Georges Moustaki en sera le Président d'honneur. Pour l'édition 2011, Arnold Turboust (dont le nouvel album "Démodé" est en bacs signé sur le label indépendant Monte-Carlo Records) sera le Président du jury, et Benoît Dorémus (qui poursuit actuellement sa tournée en France, fort de la parution de son dernier album "2020") le parrain de la promotion. Les membres du jury et leurs partenaires programmeront le lauréat, distribueront son album, ou lui offriront des articles ou des passages médias.

Pour y participer, les candidats doivent adresser avant le 25 décembre prochain, un dossier comprenant un album et/ou EP de 5 titres minimum, ainsi que la biographie de l’artiste ou du groupe. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien. Les sélections auront lieu sur écoute CD par les membres du jury, puis six artistes seront sélectionnés afin de se produire en live lors de la finale du Prix Georges Moustaki.

Le Prix Georges Moustaki est organisé avec l’association Poésie et Chanson Sorbonne, avec le soutien de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de son service culturel, et La Scène du Balcon, dans le cadre d' "Une Saison de lecture dans le 2e arrondissement de Paris", avec le soutien de la Mairie du 2e, de la Ville de Paris et de la Région Ile de France.

Né à Alexandrie, en Égypte, le 3 mai 1934, de parents juifs grecs de langue judeo-italienne originaires de l'île de Corfou, Georges Moustaki grandit dans un environnement multiculturel (juif, grec, turc, italien, arabe, français) et se passionne vite pour la littérature et la chanson française (et notamment Édith Piaf). Venu à Paris en 1951, il exerce la profession de journaliste, puis de barman dans un piano-bar, ce qui l'amène à fréquenter des personnalités du monde musical de l'époque. En 1958, il rencontre Édith Piaf, pour qui il écrira une de ses chansons les plus connues : "Milord". Tout au long des années 60, il se positionne comme un compositeur/parolier pour les grands noms de la chanson française comme Yves Montand, Barbara et surtout Serge Reggiani. Il crée alors des chansons qui resteront parmi ses plus grands succès : "Sarah", "Ma solitude", "Joseph", "Ma liberté" ou encore "La longue dame brune" qu'il interprète alors en duo avec Barbara. Sa devise est «l'homme descend du songe». Pendant les trois décennies suivantes, il parcourra le monde pour se produire, mais surtout pour trouver de nouvelles inspirations. Son dernier album remonte à il y a deux ans seulement : "Solitaire" (Top 14 en 2008).
Peter ARNOLD
Pour en savoir plus, visitez le Facebook officiel.
Visionnez le scopitone de Georges Moustaki, "Le métèque" (1968) :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP