Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Claude François > Claude François colérique et tyrannique : d'anciennes notes de service refont surface
C'est dit !
dimanche 24 mars 2019 10:41

Claude François colérique et tyrannique : d'anciennes notes de service refont surface

Le tempérament de Claude François revient au coeur de l'actualité avec deux anciennes notes de services, prouvant sa sévérité avec ses équipes. Sur ces mémos, Cloclo fustige son chauffeur et ses fameuses Clodettes.
Crédits photo : Bestimage
On sait que Claude François était un artiste talentueux qui a captivé les foules pendant près de 15 ans. On sait aussi que derrière le masque se cachait un homme exigeant et maniaque qui pouvait être tyrannique avec ses équipes. Si certaines anecdotes ont pu être révélées dans des livres ou sur des plateaux de télévision, c'est désormais sur Twitter que deux notes de service refont surface. Et celles-ci ne font qu'accentuer l'image sévère de l'interprète de "Comme d'habitude". Sur la première, signée de son entreprise Groupe Claude François, le chanteur s'en prend directement à son chauffeur : « J'aimerais que tu cesses de dérégler le siège du chauffeur de ma voiture à chaque fois que tu l'empruntes. J'aimerais aussi que tu ne touches plus au rétroviseur intérieur aussi bien qu'extérieur ». Celui-ci devra d'ailleurs littéralement s'adapter à la taille de Cloclo : « Tu dois t'efforcer d'adopter ma conduite, même si nos jambes n'ont pas la même longueur, elles n'auront de toute façon jamais la même longueur ».

"Merde, cela suffit"


Dans une seconde note, ce sont ses danseuses, les fameuses Clodettes, qui sont visées. Deux d'entre elles sont accusées d'avoir perdus des cintres. De ce fait, Claude François demande de retenir 10 francs sur leur prochain cachet : « Comme cela, elles feront plus attention. Et toutes les choses qu'elles perdront, elles les rembourseront ». L'interprète de "Belinda" les accuse même d'avoir gardé « un cintre en bois » pour le remplacer par un autre « en plastique merdeux ». « Merde » fustige-t-il, en colère. Cette erreur semble l'avoir énormément contrarié : « Je ne fais payer que le cintre et pas la commission parce qu'il faut payer le déplacement pour aller chercher des cintres. Alors, livrés à domicile, merde, cela suffit. Je veux bien payer la livraison mais si elles m'empruntent mes cintres ou autre chose, elles les payent ». Ces deux notes de services ont été publiées dans la revue Schnock.





Théau Berthelot
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP