Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Claude François > Claude François jaloux d'Alain Chamfort : comment il a tenté de saboter sa carrière
News musique
lundi 02 juillet 2018 14:44

Claude François jaloux d'Alain Chamfort : comment il a tenté de saboter sa carrière

Extrêmement exigent avec lui-même et son entourage, Claude François ne supportait pas le succès des autres. Alain Chamfort, que Cloclo produisait dans les années 70, raconte aujourd'hui une anecdote sur des tentatives de sabotage.
Crédits photo : Bestimage
A l'occasion des 40 ans de la disparition de Claude François en mars dernier, de nombreux documentaires inédits ont été diffusés sur les chaînes de télévision pour tenter de percer le mystère de cet artiste complexe qui continue de bercer les générations. Perfectionniste, intransigeant avec lui-même mais surtout avec les autres, l'interprète de "Cette année-là" était connu pour ses coups de sang légendaires, voire son comportement tyrannique. Dans le documentaire "Claude François, les derniers secrets", diffusé fin février sur W9, Gérard Louvin révélait que le chanteur était fou de jalousie par le succès que rencontrait Alain Chamfort... dont il était pourtant le producteur. A tel point qu'il avait sournoisement tenté de saboter ses représentations ! « C'était terrible. Il faisait débrancher les prises. A chaque concert, il y avait un problème ! Parce qu'il était jaloux, il voulait que lui, c'était lui la vedette (...) Il avait même fait une alerte à la bombe » révélait Gérard Louvin.

"Ça le rendait fou furieux"


Une anecdote étonnante que vient de confirmer Alain Chamfort. Invité ce week-end dans l'émission "On refait la télé" sur RTL, l'interprète de "Tout est pop" a confirmé avoir été le souffre-douleur d'un Cloclo hystérique. « C'est arrivé quatre ou cinq fois (...) C'était toute l'ambiguïté du personnage. À la fois il me produisait, donc il n'avait qu'une seule idée en tête, c'est que ça marche, mais après, les effets du succès, il ne les supportait pas quand c'était un autre qui en bénéficiait. Il était dans sa loge, il entendait les gens m'applaudir, ça le rendait fou furieux » a-t-il confié, expliquant que Claude François ne commettait pas ses méfaits lui-même mais faisait appel à ses assistants : « J'ai mis du temps à comprendre que c'était lui (...) C'était très compliqué ».

Face à ces coups bas, Alain Chamfort avait fini par claquer la porte du label Flèche pour prendre en main sa carrière seul. Mais d'autres n'ont pas eu cette chance. L'artiste de 69 ans a notamment raconté l'histoire d'un « pauvre secrétaire » qui avait été viré sans ménagement et débarqué sur le bord de l'autoroute, en pleine nuit. « Il était assez impulsif, il avait beaucoup de rigueur pour lui et il voulait que tout le monde ait la même rigueur et puis il était très impatient. Quand ça ne marchait pas comme il l'avait décidé, ça le rendait fou et puis il ne pouvait pas se maîtriser. Après, il se rendait compte qu'il était allé trop loin donc il se rattrapait comme il pouvait, il faisait des cadeaux, il essayait de se faire pardonner » s'est souvenu Alain Chamfort. Un témoignage troublant.

Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP