Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Bastille > Clip "Distorted Light Beam" : Bastille nous emmène dans un futur dystopique
Clip
dimanche 04 juillet 2021 16:58

Clip "Distorted Light Beam" : Bastille nous emmène dans un futur dystopique

Bastille entame la nouvelle ère de sa carrière. Trois ans après le tube planétaire "Happier" avec Marshmello, le groupe anglais revient avec des sonorités synthétiques et un univers futuriste sur le single "Distorted Light Beam". Regardez le clip !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Bastille se doit de relever la tête. Après l'immense rencontré par son premier album "Bad Blood", écoulé à plus de 6 millions d'exemplaires dans le monde grâce au tube "Pompeii", le groupe originaire de Londres a eu du mal à susciter le même engouement sur ses deux disques suivants : "Wild World" en 2016 puis l'excellent mais trop sous-estimé "Doom Days" en 2019. Tout juste ont-ils été certifiés disques de platine et d'argent pour respectivement 100.000 et 60.000 ventes sur le sol britannique. Toutefois, Bastille a signé le plus gros tube de sa carrière en 2018 avec "Happier", en duo avec Marshmello, qui cumule aujourd'hui 1,4 milliards de streams rien que sur Spotify. Boosté par ce succès, le quatuor de Dan Smith compte bien continuer sur cette lancée en démarrant aujourd'hui le quatrième chapitre de sa carrière. Et c'est dans un futur dystopique que le groupe nous emmène via "Distorted Light Beam", un nouveau single plus électronique et synthétique qu'à l'accoutumée.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"La bande-son d'un club futuriste"


Ayant fait appel à Ryan Tedder, le leader de OneRepublic également producteur pour Adele, Maroon 5 ou U2, Bastille espère tutoyer à nouveau les sommets via ce morceau décrit comme « la bande-son d'un club futuriste ». « C'est une chanson qui évoque les possibilités infinies, ce qui n'est pas quelque chose que nous avons actuellement dans notre vie. C'était amusant d'explorer cette idée tout en expérimentant des nouveaux sons dans notre musique » explique Dan Smith dans une note d'intention. Lorgnant donc plus vers la pop synthétique des années 80, la chanson permet donc au leader du groupe de clamer une sorte de liberté : « When I'm dreaming tonight, I can do anything / When I'm dreaming tonight, I can go anywhere / When I'm dreaming tonight, I can be anyone / So don't wake me up, don't wake me up ». Sauf qu'on ne la retrouve pas vraiment dans le clip futuriste de "Distorted Light Beam", qui nous amène dans un avenir pas si lointain dans lequel les personnes doivent se connecter à une sorte de mini-appareil pour ressentir de vraies expériences et sensations. Une femme jouée par Remmie Milner (la série "A la croisée des mondes") va alors essayer d'échapper à cet univers connecté tout en suivant un mystérieux personnage incarné par Dan Smith.

En 2020, via le single "What You Gonna Do", Bastille avait annoncé un nouvel album plus rock qu'à l'accoutumée : « Cette prochaine phase sonne comme un nouveau départ, nous déchirons nos processus pour être plus spontanés et tout redémarrer. Nous sommes très excités par nos nouvelles chansons. Je pense que nous avons là quelques-uns de nos meilleurs titres ».
Théau BERTHELOT
Pour en savoir plus, visitez le site internet officiel de Bastille et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Bastille sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Bastille :
Clip Bastille - Bad Blood
Bastille

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés