Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Les 20 meilleurs albums internationaux de 2020 : Dua Lipa, Taylor Swift, Wizkid, Joji...
Dossier spécial
vendredi 01 janvier 2021 14:00

Les 20 meilleurs albums internationaux de 2020 : Dua Lipa, Taylor Swift, Wizkid, Joji...

L'année 2020 a été chargée en nouveautés. Après ses albums francophones préférés, la rédaction de Pure Charts vous propose de découvrir les 20 disques internationaux qui ont eu nos faveurs ces 12 derniers mois. Parmi eux, les projets de Taylor Swift, Rina Sawayama, The Strokes, Lady Gaga, Soccer Mommy ou encore Kylie Minogue.
Crédits photo : Montage Pure Charts

Taylor Swift - "Folklore"


De la pop de stade à la folk, il n'y a qu'un pas... franchi par Taylor Swift. Fin juillet, la popstar a signé un retour surprise avec le délicat "Folklore". A peine un an après le coloré (et oubliable) "Lover", la chanteuse opère une mue folk entourée de Jack Antonoff, Bon Iver ou Aaron Dessner de The National pour confectionner 16 chansons d'une beauté sans pareille. A la fois intime et puissant, ce neuvième opus sorti en plein été s'est redécouvert lors d'un automne gris et pluvieux, le temps parfait pour écouter ce "Folklore" rempli de pépites à écouter en boucle tels que "Mirrorball", "August", "Epiphany" ou "This Is Me Trying", où le talent d'écriture de la star se mêle aux délicats arrangements musicaux du disque. Comment ne pas frissonner à l'écoute de "exile", duo bouleversant entre Taylor Swift et Bon Iver ? Au vu du succès, Taylor Swift a enchaîné début décembre avec "Evermore", nouvel album surprise en forme de suite logique qui, malheureusement, n'atteint jamais la grâce de son modèle malgré quelques belles surprises.




The Weeknd - "After Hours"


C'est probablement le disque le plus salué et le plus impactant de l'année. Conçu comme un voyage musical et cinématographique dans la psyché tourmentée de The Weeknd, "After Hours" est un tour de force bluffant comme on en voit que trop peu. Pop et R&B, électro et rap, le disque de la superstar canadienne réussit le pari de nous emmener dans un univers à la fois grand public et exigeant, accompagné de clips somptueux parsemés de références cinématographiques. Bien que snobé aux Grammy Awards, "After Hours" aura néanmoins accouché du plus gros tube de l'année, mais aussi de la carrière de son interprète : "Blinding Lights". Rien que pour ça, The Weeknd mérite sa place dans ce top !




Lady Gaga - "Chromatica"


« My name isn't Alice, but I keep looking for wonderland ». Et le pays des merveilles de Lady Gaga se nomme "Chromatica". Un an et demi après l'énorme succès surprise du film "A Star Is Born" et de sa bande-son, la chanteuse revient vers la pop/dance qui a fait son succès il y a déjà 10 ans. Dotée d'un univers pour le moins coloré et flashy et de collaborations événements avec Elton John ou Ariana Grande, Lady Gaga délivre une nouvelle machine à tubes parée pour le succès. "Alice", "Rain on Me", "911", "Stupid Love" ou "Free Woman" sont autant de hits en puissance parés pour embraser les dancefloors, les ondes et les stades du monde entier que Lady Gaga s'apprête (si la situation le permet) à remplir l'été prochain. Si la chanteuse a préféré promouvoir ses actions caritatives ou sa ligne de maquillage, "Chromatica" n'a pas à pâlir puisqu'il reste un album dance diablement efficace qui se réécoute avec grand plaisir. On vous défie de ne pas remuer à l'écoute d'un des 16 titres du disque ! 



Dua Lipa - "Future Nostalgia"


S'il y a bien une popstar qui a confirmé son talent en 2020, c'est Dua Lipa ! Sorti en plein confinement, son deuxième album "Future Nostalgia" s'est révélé être une machine à tubes aussi irrésistible qu'efficace, ravivant la flamme du disco et de la new-wave sur les hits "Don't Start Now", "Physical" ou "Levitating". Samplant INXS ou citant Prince et Gwen Stefani comme influences, Dua Lipa a fait de "Future Nostalgia", l'album parfait pour se déhancher et se défouler, tout en oubliant cette année étrange. Et visiblement heureuse de l'accueil triomphal qui lui a été réservé, la désormais popstar a multiplié les événements pour la promotion du disque, entre un album de remixes et des duos avec DaBaby, Madonna et même Angèle ! 10/10 sur toute la ligne !



Rina Sawayama - "Sawayama"


Attention, OVNI détecté ! Unique en son genre, Rina Sawayama a puisé dans ses racines et influences pour construire son premier album "Sawayama", en tout points brillant. Le disque bouillonnant, enregistré entre Londres et Los Angeles, est une explosion de genres, d'idées et d'expérimentations, où s'entrechoquent la pop des années 2000, la dance ou encore l'électro et même le metal. Explosant tous les codes avec une liberté folle, Rina Sawayama intrigue, bluffe et conquiert avec ses pépites comme "XS", "Comme des garçons (Like the Boys)", "Love Me 4 Me" ou "LUCID", qui méritent de faire sensation dans les charts. L'un des albums les plus créatifs de l'année !



The Strokes - "The New Abnormal"


Il aura fallu attendre sept longues années, mais ça y est : 2020 a été l'année du grand retour des Strokes. Après l'oubliable "Comedown Machine", le groupe new-yorkais a opéré un joli comeback avec "The New Abnormal", sorti en plein confinement. Certes, on est bien de l'énergie de "Is This It", mais la bande de Julian Casablancas est toujours capable d'accoucher de chansons à tiroirs, se révélant au fil des écoutes, comme l'introduction sur "The Adults Are Talking" ou encore le MGMT-esque "At Your Door". Et comment ne pas évoquer le poignant final sur "Ode to the Mets", qui clôt l'album avec beauté. On espère juste qu'il ne faudra pas attendre 7 années supplémentaires avant d'entendre leur prochain album...



Wizkid - "Made in Lagos"


Une mélodie peut vous faire voyager loin, très loin. En cette année 2020 chaotique, la douceur et la chaleur des chansons de Wizkid ont été un bon radeau de sauvetage auquel s'accrocher à tout prix, juste en fermant les yeux. A 30 ans, la star nigérienne, qui explosait avec Drake sur "One Dance", s'est raconté un peu plus en délivrant des messages inspirants sur "Made in Lagos", un quatrième album vibrant, entre afrobeats, soul, reggae et R&B, invitant pour l'occasion la crème de la crème : Skepta, Ella Mai, H.E.R., Damian Marley sur l'excellent "Blessed" ou encore Tems et Burna Boy.



Kylie Minogue - "Disco"


On le dira jamais assez : Kylie Minogue a tout simplement proposé avec "Disco" un remède miracle contre la déprime ambiante. En plein reconfinement général, la chanteuse australienne a envoyé au public une bonne dose d'optimisme et un énorme hug virtuel grâce sa collection de 12 chansons à la fois dansantes, pleines d'amour et pleines de bonnes ondes. Qu'est-ce que ça fait du bien ! Du tubesque "Magic" au régressif "Where does the DJ go ?" en passant par les sucreries "Miss a Thing", "Real Groove" ou encore l'énorme "Supernova", Kylie n'a eu qu'une obsession : nous mettre du baume au coeur et nous faire danser. Pari relevé haut la main... On attend la tournée mondiale de la popstar avec la plus grande des impatiences !



Soccer Mommy - "Color Theory"


Il y a des albums comme ça qui, dès les premières notes, vous attrapent pour ne plus jamais vous lâcher. "Color Theory" est de ceux-là. Deux ans après le fascinant "Clean", Sophie Allison, alias Soccer Mommy, monte encore d'un cran avec ce formidable deuxième album studio, dans lequel elle couche ses angoisses sur fond d'indie-rock, rappelant tout un pan du courant alternatif des années 90. Divisé en trois couleurs qui évoquent la mélancolie, la peur de la parte et la maladie, "Color Theory" est un album d'une beauté rare, enchaînant les chef d'oeuvre piste après piste. L'introduction sur le somptueux "Bloodstream" donne le ton avant de nous faire voyager à travers les magnifiques "Circle the Drain", "Lucy", l'extraordinaire "Crawling in my Skin" ou la pièce maîtresse de sept minutes "Yellow Is The Color of Her Eyes".



Dagny - "Strangers/Lovers"


La scandipop a encore de très très beaux jours devant elle ! Et l'excellente Dagny l'a encore une fois prouvé avec son "Strangers/Lovers", un premier album irréprochable dans le genre. Le constat est clair à l'écoute de ses 12 titres réjouissants et catchy à souhait, sans tomber dans la facilité pour autant : l'artiste norvégienne a du talent à revendre ! On vous défie de ne pas vous déhancher en écoutant les bombes 'Coulda Woulda Shoulda'', ''Bye Bye Baby'', ''Somebody'' (le climax du disque), "Let Me Cry" ou encore "Come Over". Que du bon !



Joji - "Nectar"


L'album de Joji porte bien son nom. Riche de 18 titres, ''Nectar'' impose le talent de l'artiste, qui s'est d'abord fait connaître sur YouTube avec des pranks et un humour acerbe. C'est à son personnage de Pink Guy que l'on doit le "Harlem Shake" ! Oubliez tout ça car le disque de Joji est à des années lumière ! De "Ew" à "MODUS" en passant par "Gimme Love" et "Like You Do", il navigue entre R&B, trip-hop et lo-fi avec une noirceur intense, sur ce deuxième album qui devrait devenir un énorme coup de coeur pour les fans de Frank Ocean ou Sampha. Somptueux !



Jessie Ware - "What's Your Pleasure ?"


Quel plaisir de ré-entendre la voix sublime de Jessie Ware en 2020 ! Un peu moins de trois ans après "Glasshouse", la chanteuse britannique a convoqué l'esprit disco avec une classe folle sur le vénéneux "What's Your Pleasure ?", produit en grande partie par James Ford (Arctic Monkeys, Florence and the Machine...). Rappelant parfois Donna Summer, Diana Ross ou Bananarama, chaque piste est une pure délectation et une belle invitation sur le dancefloor, qu'il s'agisse des singles "Spotlight", "Ooh La La", avec ses lignes de basse revival, ou "Save a Kiss", le langoureux "In Your Eyes" ou du génial "Soul Control". Bref, on vous le conseille sans plus tarder !



LEON - "Apart"


Encore trop méconnue du grand public, LEON aligne pourtant les coups de coeur depuis plusieurs années déjà. Un an et demi après son superbe premier essai éponyme, la chanteuse suédoise parvient à nouveau à nous faire tourbillonner le coeur avec "Apart", un deuxième album intime, mélancolique et hivernal, dont les 11 chansons précieuses sont sublimées par la voix chaude et soul de son interprète. Les ballades pleines d'émotions ("In A Stranger's Arms", "Head and Heart on Fire", "Falling Apart") côtoient des hymnes inspirants ("Crazy / Stupid", "And It Breaks My Heart", "Chasing a Feeling"). L'un des albums doudous de l'année !




Chloe x Halle - "Ungodly Hour"


Les petites protégées de Beyoncé ont indéniablement marqué 2020 avec "Ungodly Hour", un deuxième album tout aussi mature que rafraîchissant. Nommées à trois reprises aux prochains Grammy Awards, Chloe x Halle captivent de bout en bout avec leurs 13 chansons R&B, solides et efficaces, à l'image de "Forgive Me", "Baby Girl" ou "Catch Up". Un album qu'elles ont co-produit et dont elles ont co-signé tous les textes, qui aurait mérité, au-delà d'un succès critique, un carton commercial évident.



Haim - Women in Music, pt III"


Si "Days are Gone" et "Something to Tell You" ont placé HAIM sur l'échiquier indie-rock, "Women in Music, pt. III" a bel et bien confirmé que les trois soeurs californiennes ont du talent à revendre. Sorti au début d'un été caniculaire, le troisième album du trio navigue entre les genres pour un voyage des plus cinématographiques dans un Los Angeles idéalisé. Ajoutant des touches jazzy ou R&B à son son rock, HAIM délivre donc un troisième album formidable et passionnant à suivre, parsemé de pépites envoûtantes telles que "Los Angeles", "Don't Wanna" ou "Now I'm In It". Même sa longueur qui aurait pu nous rebuter (16 titres, 51 minutes) n'est finalement pas un défaut.



Fleet Foxes - "Shore"


La douceur de cette fin d'année. Sorti par surprise à la rentrée, "Shore", le quatrième album studio du groupe américain Fleet Foxes, est d'une beauté sans pareille. La voix de Robin Pecknold et les délicats accompagnements de ses musiciens traversent cette formidable épopée musicale de près d'une heure, captivante d'une bout à l'autre de ses 15 pistes. Comment ne pas frissonner ou s'émouvoir à l'écoute des puissants "Can I Believe You", "Quiet Air / Gioia", "Maestranza" ou "Featherweight" ? Véritable album doudou dans lequel on aimerait se lover inlassablement, "Shore" réussit le parti de nous toucher en plein coeur et d'illuminer les soirées froides de l'hiver. C'est à ça que l'on reconnaît la marque des grands albums. 



Tame Impala - "The Slow Rush"


Donner suite à son chef d'oeuvre, mission impossible ? Pas pour Kevin Parker ! Cinq ans après le formidable "Currents", Tame Impala a signé un retour événement début 2020 avec "The Slow Rush", quatrième album qui en a dérouté plus d'un. Fini les hymnes tels que "Elephant" ou "The Less I Know The Better", le multi-instrumentiste australien délaisse les guitares pour un trip psychédélique aussi inattendu que passionnant. Obsédé par la notion du temps ("One More Year" et "One More Hour" en sont les pistes d'ouverture et de fermeture), Kevin Parker cite Supertramp ("It Might Be Time"), construit d'impeccables pépites pop ou funk ("Lost in Yesterday", "Breathe Deeper") pour donner naissance qui, sans atteindre la perfection de "Currents", est un tour de force maîtrisé et classieux. 



Harry Styles - "Fine Line"


Certes, l'album est sorti en décembre 2019... Mais comment ne pas évoquer un des disques pop les plus intelligents de ces dernières années ? Mettant définitivement de côté son étiquette de "ex-chanteur de boys band", Harry Styles finit sa transformation en popstar grâce à "Fine Line", formidable deuxième album enchaînant tubes planétaires, ballades intimes et titres ensoleillés nous faisant rêver de jours meilleurs. Comme The Weeknd, la réussite du projet doit autant à l'univers musical qu'aux formidables clips de "Adore You", "Golden" ou encore "Falling", qui ont convaincu les plus sceptiques.



Perfume Genius - "Set My Heart on Fire Immediately"


Jamais un album n'a aussi bien porté son nom. Dès les premières notes, Perfume Genius nous attrape par la main pour nous emmener dans son univers où rien ne se ressemble. Dès le début, le délicat sur "Whole Life", suivi par un brutal "Describe", le solaire et quasi-pop "Without You" et l'intensité intimiste de "Jason" prouvent la versatilité d'un des artistes les plus passionnants, et forcément, les plus imprévisibles de sa génération. Bleu comme la mélancolie et rouge comme le sensualité qui s'en dégage, "Set My Heart On Fire Immediately" est l'album somme d'un artiste en constante évolution et réinvention. Une réussite exigeante de tous les instants.

La Rédaction

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés