Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Louisy Joseph en interview
Interview
jeudi 05 juin 2008 00:00
12

Louisy Joseph en interview

Louisy Joseph a passé sept ans au sein du girlsband L5, et vient de publier son premier album solo "La saison des amours", porté par le tube "Assis par terre", actuellement 3ème des ventes de singles en France. Nous l'avons rencontrée.
Bonjour Louisy, près de deux mois après la sortie de ton premier album, "La saison des amours", ton single "Assis par terre" entre cette semaine 3ème des meilleures ventes de disques en France, prouvant ainsi qu'il y a bien une vie après les L5, es-tu satisfaite de cet accueil (Thierry Cadet, rédacteur) ?
Oui, et je suis beaucoup plus sereine qu'au moment de la sortie. Cet album, je le revendique à 100%, parce qu'à l'inverse de mon aventure avec L5, qui était quoiqu'il en soit magnifique, je contrôle tout. Je suis à présent plus mûre aussi. Le succès de ce single "Assis par terre" est au delà de mes espérances. On ne choisi pas ce métier par défaut, il ne faut pas être sadomasochiste non plus ! C'est un métier difficile, fait de haut et de bas, mais pour rester vivante, il me faut rester dedans : chanter, faire de la scène, c'est ce que j'ai toujours voulu faire. Et aujourd'hui ça continue avec mon nom, c'est inespéré !

Avais-tu peur que cela puisse ne pas marcher ?
(sourire) Evidemment ! Rien n'est jamais acquis, surtout sortant des L5, avec l'image peu valorisante que nous avions à la fin de la carrière du groupe... Il m'a fallu du temps pour me retrouver, j'ai travaillé, beaucoup...

Si le single est Top 3 des ventes, l'album lui, n'a pas dépassé la 25ème place, comment l'expliques-tu ?
C'est simple, avec "Assis par terre", les gens achètent une chanson. C'est à moi maintenant d'imposer mon univers, que le public découvre d'ailleurs un peu plus encore chaque soir sur scène lors de mes premières parties pour Christophe Maé. Mon concert du 23 juin prochain à l'Elysée Montmartre avec William Baldé en scène partagée, sera très important pour moi également. Il va me permettre de chanter plus qu'une ou deux chansons, et de présenter mon album, c'est une date très importante à mes yeux. Et puis il y a ensuite tout le travail de ma maison de disques, Warner Music France, qui développe ma carrière petit à petit. Je suis bien entourée (sourire).

Justement, signer chez Warner comme Christophe Maé, réaliser ses premières parties, avec sensiblement le même style de musique, tu tends le bâton pour te faire battre ! Que réponds-tu à tes détracteurs qui murmurent que tu es Christophe Maé au féminin ?
(rires) D'abord c'est très flatteur parce que Christophe a beaucoup de talent, même si je souhaiterais que l'on distingue bien les deux histoires. Ensuite, si mes détracteurs écoutent bien l'album, ils se rendront compte que nous ne faisons pas exactement la même chose. Je suis dans un esprit plus soul sur certains morceaux, même s'il est vrai que notre musique reste fraiche et dans un esprit roots, à tous les deux. Je crois que les gens avaient besoin de ce bol d'oxygène. Je définirai mon disque comme de la soul positive, avec des notions de reggae, mais sans prétention parce que le reggae est plus engagé que ça.

"Assis par terre" est un sujet grave, les SDF, et tu chantes le texte de Lionel Florence avec le sourire jusqu'aux oreilles dans ton clip...
Oui, parce que le but de cet album était pour moi de dire des choses graves sur des rythmes qui ne plombent pas l'ambiance, comme sur cette musique de Pascal Obispo. Pourquoi faudrait-il que je pleure pour parler de choses difficiles ? Sans aucune comparaison avec ce que je fais évidemment, Jacques Brel ne souriait-il pas en chantent "Ne me quitte pas" ? J'essaie toujours, même dans les moments les plus pénibles de garder l'espoir, d'être positive afin d'aller de l'avant... (sourire)

Pour en revenir au premier single extrait, est-il autobiographique ou est-ce simplement un constat de ce qui t'entoure ? T'es-tu déjà retrouvée assise par terre à tendre la main ?
Non, mais j'ai failli. Je vais te dire une chose, tu sais, après le Best Of des L5 qui ne s'est pas vendu, je me suis retrouvée sans revenus, sans rien. Il a fallu tenir, ronger son frein... J'ai dû aller jusqu'à vendre les meubles de mon appartement pour pouvoir vivre. Je ne remercierai d'ailleurs jamais assez Pascal Obispo et mon ami John de m'avoir soutenue.

Mais, ne me dis pas que tu n'as pas de famille ? Toute la tienne est pourtant basée sur Lyon...
Pour finir avec les confidences, sache que si je n'ai pas prévenu ma famille de l'état de précarité dans lequel j'étais, c'est parce que mon père ne l'aurait jamais accepté, et il était hors de question pour moi qu'il s'inquiète. Parce que le problème est que je devais rester sur Paris afin de préparer la suite, de rebondir et de proposer mon album solo. Ce qui aurait évidemment été plus difficile pour moi si j'étais redescendue sur Lyon. Mais oui, évidemment que ma famille aurait été là, à mes côtés. J'ai même une cousine qui, l'ayant appris, m'a dit : «Tu es dangereuse pour toi même, pourquoi tu ne m'as rien dit... ?».

Par pudeur, par fierté, par peur de décevoir, pour les protéger... ?
Un peu tout ça, oui. De la fierté en fait, pas vraiment, parce que je sais que la vie est faite de hauts et de bas, et que je l'ai déjà vécu avant "Popstars". J'ai longtemps été serveuse par exemple, je connais les petits boulots, mais c'est difficile d'y revenir avec la notoriété en plus. Les gens ne comprennent pas... et nous faisons quand même ce métier là pour donner du rêve...

Et le titre "Le jour de paye" sur ton album résume un peu tout ça, non ?
(éclats de rire) Oui voilà ! C'est aussi un texte que j'aime chanter parce que pour devenir une femme, j'ai besoin d'un homme à côté de moi, même si j'ai ce côté très masculin qui me caractérise. C'est aussi en quelque sorte une dédicace à tous les branleurs que j'ai rencontrés durant ces années de galère ! (rires)

Quel est ton titre préféré sur le disque ?
Je crois qu'il s'agit du "Speen de Janis". Qu'elle soit arrivée par la porte ou par la fenêtre, il fallait que cette chanson y soit ! Janis Joplin est mon idole absolue.

Je t'ai d'ailleurs vu sur scène reprendre un titre de Janis Joplin, au Zénith de Paris, lors de la première tournée des L5, en 2002...
Ah oui ? C'est vrai. C'est un très bon souvenir d'ailleurs.

Quel sera le prochain extrait de l'album ?
J'aimerai beaucoup que ce soit "Mes insomnies" parce que cette chanson est pour moi la suite logique d'"Assis par terre". Elle me correspond aussi pleinement. Je me raconte beaucoup dedans. J'ai quand même un gros pendant solitaire, et j'aime être seule de temps en temps. Le problème est que dans ce métier, ce n'est pas évident physiquement j'entends... Parce que seul, on l'est toujours, même dans la foule, mais dans la tête. Seule physiquement, c'est plus difficile, et ces moments là, je ne peux les avoir que vers 3h00 du matin, après mes concerts ou le travail. D'où mes insomnies, mes moments à moi, qui me sont indispensables...

Mais tu dois être crevée ?
(éclats de rire) Pas mal oui !

Sors-tu beaucoup dans les soirées mondaines ?
Non. Ou alors si j'y vais, c'est pour me marrer. Je ne sors pas beaucoup, mais quand j'y suis je sais le faire ! Je suis alors la plus mondaine des mondaines ! (rires) Tu sais, j'aime bien prendre ce genre de soirées au troisième degré, observer les gens... (sourire)

Tu n'écris pas encore, n'en éprouves-tu pas le besoin ?
Pas encore. Mon truc à moi c'est la scène. Et puis tu sais, les auteurs avec qui je travaille me comprennent tellement bien... Elodie Hesme par exemple, a très bien su me cerner sur "Mes insomnies", elle a utilisé exactement les mots que j'aurai écris avec justesse et précision. Mais je reste une interprète. J'ai trop de mal à prendre de la distance avec un texte que j'aurai pu écrire...

Aujourd'hui, que pensent les autres filles du groupe L5 de ton succès ?
Coralie est venue me voir sur scène à Nantes, en première partie de Christophe Maé, elle m'a dit : «Y'a pas photo, la scène c'est là où tu es heureuse !». Elle était très émue, très contente, et moi aussi évidemment... Coralie et moi sommes amies depuis sept ans maintenant, quand nous nous sommes rencontrées sur le casting de "Popstars", et on se voit encore très régulièrement. Ensuite, Marjorie m'a appelé pour me dire qu'elle avait vu le clip et qu'elle le trouvait bien.

Pas les deux autres, Claire et Alexandra ?
Non. Je sais seulement que Marjorie et Alex se voient encore. Elles sont redescendues vivre dans le Sud de la France et habitent pas très loin l'une de l'autre. Mais tu sais c'est normal, il y avait des affinités au sein du groupe, et elles perdurent encore aujourd'hui. Coralie et moi avons toujours été ensemble, Marjorie et Alex elles aussi, quant à Claire, c'était la solitaire.

Sais-tu ce qu'elles envisagent de faire ?
Coralie veut prendre son temps afin de se trouver musicalement, et j'ai un scoop ! Sache qu'elle veut faire du One-Man Show ! Et elle est d'ailleurs très douée pour ça... Les autres je ne sais pas.

Claire vient d'enregistrer un clip de son titre "Aluminium"...
Ah, je ne savais pas...

Pour terminer avec le background de ta carrière, as-tu des nouvelles de Pascal Revial et la comédie musicale "Salammbô" dont tu faisais partie à Lyon avant d'intégrer les L5 ?
(étonnée) Mon Dieu ! C'est dingue que tu me poses cette question, j'en parlais encore tout à l'heure ! Je n'ai pas de nouvelles de Pascal Revial ou de la troupe... mais par contre, j'ai récemment revu Stéphane qui est venu sur Paris et qui travaille avec Richard Cross. Il était avec moi dans la troupe du spectacle, qui est un très beau spectacle d'ailleurs.

Penses-tu à tes prochaines salles en solo ?
Oui, mais nous allons attendre que la vie de l'album se développe un peu plus... probablement l'hiver prochain, car nous avons déjà des dates à partir de novembre qui se précisent... Cela dit, je serai cet été à un festival à Carcassone, Saint-Malo... et puis le 21 juin prochain au Champs de Mars, à Paris, pour la Fête de la Musique.

Merci à toi Louisy, et à bientôt !
Merci Thierry et merci à Charts in France.

Pour en savoir plus, visitez louisyjoseph.fr.
Pour réserver vos places de concert, cliquez sur ce lien.
Pour écouter et/ou télécharger le premier album de Louisy Joseph, cliquez sur ce lien.
Découvrez le clip "Assis par terre" de Louisy Joseph, tourné à Cuba :
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 07/06/2008, 01:59
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Charts in France.
Invité
le 07/06/2008, 02:53
Citer
CEST TOI QUI A LESPRIT POURRI DETRE AUSSI NEGATIF!
fais en autant.....
Invité
le 07/06/2008, 04:50
Citer
Tres belle entrevue, comme toujours sur CIF!!
Invité
le 07/06/2008, 09:06
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Charts in France.
Invité
le 07/06/2008, 10:56
Citer
Ce que je comprends pas c'est pourquoi Lydie alias louisy joseph s'est trouvé en difficulté financiere apres l'echec du best of des L5 et a du vendre ses meubles et son appartement alors que les autres du groupe non comme par hasard. A mon avis faut pas chercher loin,ça doit etre une histoire d'escroquerie raciste et je conseille à louisy d'agir et en justice si possible.


n'importe quoi ! elle a simplement flamber tout le fric qu'elle avait gagné, elle a peut être cru qu'elle cartonnerait tout le temps. elle aurait dû assurer ses arrières et mettre de l'argent de côté.
Invité
le 07/06/2008, 11:05
Citer
n'importe quoi ! elle a simplement flamber tout le fric qu'elle avait gagné, elle a peut être cru qu'elle cartonnerait tout le temps. elle aurait dû assurer ses arrières et mettre de l'argent de côté.


Toi aussi arretes de dire n'importe quoi, elle a déjà dit dans ses interviews que la maison de disques s'accaparait le plus gros du morceau et que le reste était divisé par 5 (logique), elle ne gagnait donc pas tant que ça. Et en 7 ans ça a vite fondu au soleil.
Invité
le 07/06/2008, 15:32
Citer
n'importe quoi ! elle a simplement flamber tout le fric qu'elle avait gagné, elle a peut être cru qu'elle cartonnerait tout le temps. elle aurait dû assurer ses arrières et mettre de l'argent de côté.


Toi aussi arretes de dire n'importe quoi, elle a déjà dit dans ses interviews que la maison de disques s'accaparait le plus gros du morceau et que le reste était divisé par 5 (logique), elle ne gagnait donc pas tant que ça. Et en 7 ans ça a vite fondu au soleil.


heu les autres L5 ne se sont pas retrouvé dans la misère que je sache. Lydie a flambé, les autres ont été prudente c'est tout.

un artiste touche de 0.5 à 1.5 euros par album vendu, elle en ont vendu plus d'un million donc au bas mot elle ont touché 500 000 euros rien que pour les albums !! faut pas déconner !
Invité
le 07/06/2008, 16:23
Citer
heu les autres L5 ne se sont pas retrouvé dans la misère que je sache. Lydie a flambé, les autres ont été prudente c'est tout.

un artiste touche de 0.5 à 1.5 euros par album vendu, elle en ont vendu plus d'un million donc au bas mot elle ont touché 500 000 euros rien que pour les albums !! faut pas déconner !


500 000 divisé par 5 (elles étaient 5)= 100 000
100 000 divisé par 84 mois (7 ans d'existence du groupe)= environ 1200 € par mois

Pour vivre confortablement à Paris ça fait un peu juste.
Invité
le 07/06/2008, 16:26
Citer
Je rajouterai que les 4 autres sont reparties en Province pour ne pas se retrouver dans la même situation financière (au détriment de leurs carrières).
Invité
le 07/06/2008, 16:41
Citer

500 000 divisé par 5 (elles étaient 5)= 100 000
100 000 divisé par 84 mois (7 ans d'existence du groupe)= environ 1200 € par mois

Pour vivre confortablement à Paris ça fait un peu juste.


et bien on déménage en banlieue et on choisi de vivre simplement et pas dans le confort.

je disais un euro par artiste donc pas de division sur les 500 000 euros, de plus chaque apparition télé, diffusion radio, concert, exploitation de l'image était monnayé, donc elle ne se sont pas retrouvés sans rien après avoir touché les royalties des albums et disques.


beaucoup de jeunes artistes intelligent prévoient les lendemains difficile et place leur argent, quitte à vivre dans une chambre de bonne à Paris.

moi je ne la plaint pas, elle aurait dû faire attention...
Invité
le 07/06/2008, 21:24
Citer
En tout cas , chapeau pour le revirement de carriere ! En luisouhaitant la premiere place.
MA.
le 08/06/2008, 16:46
Citer
Mdr vos commentaires...
J'aime bien cette interview, mais il un truc qui cloche :
Comment se fait-il, que Louisy Joseph est répondue à une question portant sur un soit disant concert du 23 mai à l'Élysée montmartre, alors que celui-ci n'aura lieu que le 23 Juin et que pour le moment elle n'est quand première partie, et n'a jamais fait de concert Solo ?

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP