Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Yohann Malory > Accusé d'agressions sexuelles, le parolier Yohann Malory sort du silence et se dit "innocent"
C'est dit !
mercredi 27 janvier 2021 16:00

Accusé d'agressions sexuelles, le parolier Yohann Malory sort du silence et se dit "innocent"

Auteur pour Louane, Jenifer ou Johnny Hallyday, le parolier Yohann Malory est accusé d'agressions sexuelles par plusieurs témoignages. Clamant son innocence, il réfute les faits qui lui sont reprochés mais reconnait avoir drogué une jeune femme, dans une interview au Parisien.
Crédits photo : Bestimage
Dans l'élan du mouvement #MeToo, la parole se libère enfin dans l'industrie musicale concernant le sexisme systémique et les agressions faites aux femmes. Grâce à un appel à témoignages lancé par le collectif "Music Too France", plus de 302 récits mettant en cause des professionnels du secteur ont été recueillis, compilés et recoupés pour permettre l'ouverture d'enquêtes judiciaires. Parmi eux, celui de huit femmes accusant le rappeur Retro X de viols et d'agressions sexuelles. Le chanteur Spleen, connu du grand public pour sa participation à "The Voice" saison 3, est visé par 20 témoignages de victimes présumées ayant confié au magazine NEON le « harcèlement », les « menaces » et « l'exposition de photographies sans autorisation » qu'elles auraient subies ces dernières années.

"Je suis victime d'une injustice"


En novembre dernier, c'est le parolier Yohann Malory, dont les textes ont été chantés par Jenifer, Louane, Johnny Hallyday ou M Pokora, qui se retrouvait dans la tourmente après le geste fort de Lola Le Lann, une jeune collaboratrice qui a préféré annuler la sortie de son premier album pour dénoncer, sans le nommer, les actes « effroyables et intolérables » qu'il aurait commis. Dans la foulée, la police judiciaire parisienne entamait des investigations plus poussées après le dépôt de quatre plaintes de « personnes évoluant dans l'univers de la mode et de la musique » à l'encontre de Yohann Malory. « Il existe de nombreux témoignages concordants sur les agissements du mis en cause » selon les avocats de trois des plaignantes. Par la voix de son avocat, le parolier a qualifié ces accusations de « publications calomnieuses et très évolutives sur les réseaux sociaux », orchestrées par « un groupe de personnes de manière concertée et malveillante ». Aujourd'hui, alors qu'il n'a toujours pas été entendu par les enquêteurs, Yohann Malory prend pour la première fois la parole dans les colonnes du Parisien.

Yohann Malory reconnaît avoir drogué une femme


Se positionnant comme la « victime d'une injustice », Yohann Malory réfute fermement les accusations dont il fait l'objet. « Je subis un préjudice immense alors que je suis innocent. Mon nom a été sali. Ces filles se servent du mouvement MusicToo pour régler leurs comptes avec moi » affirme l'auteur des tubes "Avenir" et "Le monde", qui se dit néanmoins « pour la libération de la parole de la femme » : « J'ai d'ailleurs énormément écrit de chansons pour les femmes. Je respecte ce mouvement mais à condition qu'il ne fasse pas les enquêtes à la place de la police et respecte la présomption d'innocence ». Car le musicien de 36 ans le martèle : « Ce sont de fausses accusations, des mensonges. Il n'y a jamais eu la moindre agression sexuelle sur cette jeune femme comme sur d'autres. Dans cette affaire ma seule erreur, et je l'assume, c'est d'avoir versé du MDMA [dérivé de l'ecstasy, ndlr] dans le verre d'une jeune femme à son insu ».

Découvrez le clip "Amour d'été" de Malory :


Cet incident, pour lequel une plainte a été déposée, est survenu le 26 octobre 2019 dans une discothèque de la capitale, à l'issue d'un tournage. « J'avais consommé de la drogue et j'en ai mis dans les verres de plusieurs de mes amis, filles et garçons » reconnaît Yohann Malory, qui dit avoir déposé la jeune femme en Uber chez elle : « Je suis resté dans le taxi. A aucun moment, il n'y a eu de paroles et de gestes déplacés ou je n'ai tenté de l'embrasser ». Le parolier dit avoir prévenu la victime droguée à son insu cinq jours plus tard, et même d'avoir écrit au procureur de la République de Paris pour « reconnaître [son erreur] » et demander à être interrogé après avoir appris qu'une perquisition avait eu lieu dans la discothèque en question.

"Tout cela me dépasse complètement"


Dans sa version, la jeune femme assure que Yohann Malory lui a proposé de l'argent en échange de son silence. « Elle m'a expliqué qu'à cause de la prise de drogue, elle avait perdu une journée de travail. Je lui ai juste proposé de la dédommager pour cette journée perdue » se défend-t-il. Concernant les autres plaignantes, l'auteur sous-entend qu'elles « sont liées entre elles » et blâme Lola Le Lann d'avoir déclenché toute cette histoire : « Elle a annoncé sur Instagram qu'à la suite de la réception d'un message mettant en cause un des auteurs de ses chansons, elle ne sortait pas son album. C'est un artifice. En réalité, les producteurs ne comptaient plus sortir son album physiquement, en CD ».

Pour le musicien de 36 ans, cette affaire a des conséquences néfastes sur sa carrière. « Alors que tout se passait très bien pour moi, j'ai dû suspendre tous mes projets afin de me concentrer sur ma défense. On m'accuse de quatre agressions, même pour mes proches c'est très dur. Tout cela me dépasse complètement » déplore-t-il, avant de le répéter: « Je n'ai jamais agressé aucune fille ». Aujourd'hui, Yohann Malory dit simplement attendre « que la vérité sorte » et que son nom « soit réhabilité ».
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu
  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés